OBAMA DIT : EMPECHER LA CHINE DE REGLEMENTER L'ECONOMIE MONDIALE

 
Barack Obama, sommet de l'APEC à Honolulu. Archive photo

Obama: empêcher la Chine de réglementer l'économie mondiale

© AP Photo/ Charles Dharapak
International
(mis à jour 14:35 17.04.2015) URL courte
44231263
 
Le numéro un américain a adressé un message très clair aux membres du Congrès.
Les lois de l'économie mondiale doivent être écrites par les Etats-Unis, et pas par la Chine, a déclaré le président américain Barack Obama.

"Compte tenu du fait que 95% de nos consommateurs potentiels résident hors de nos frontières, nous devons faire en sorte que ce soit nous, et non des pays comme la Chine, qui écrivions les règles de l'économie mondiale", a indiqué M.Obama dans un message adressé au Congrès.

Selon le numéro un US, les exportations américaines soutiennent actuellement plus de 11 millions d'emplois, et les entreprises exportatrices paient des salaires plus élevés que les autres à leurs employés.

Le Congrès examine actuellement un projet de loi conférant des pouvoirs accrus à Barack Obama pour négocier des accords de libre-échange avec l'Union européenne (UE) et onze pays de la région Asie-Pacifique. Si ce document finit par être adopté, le chef de la Maison Blanche pourrait négocier l'accord et demander au Congrès de voter en bloc pour ou contre, sans possibilité d'amender le document.

La Maison Blanche espère utiliser ces pouvoirs pour supprimer les barrières commerciales entre les pays du Pacifique, qui représentent 40% de l'économie mondiale et un tiers du commerce international.

 
Depuis plusieurs mois, Washington négocie des accords de libre-échange avec l'Asie-Pacifique (TPP) et l'Union européenne (TTIP). D'après M.Obama, l'accord TPP permettrait aux Etats-Unis notamment d'établir de nouvelles règles dans le domaine du commerce international, destinées à "éviter les erreurs commises par le passé, à profiter de nouvelles opportunités et à maintenir nos valeurs".

Cependant, la Chine est toujours en mesure d’entraver la réalisation de ces projets américains. Pékin, un des principaux créanciers de Washington, est irrité par les tentatives US de dominer la région pacifique et rejette sa politique d'ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays, ainsi que son idée du monde unipolaire. Cela pousse Pékin à augmenter en permanence son budget de défense en vue de réduire son écart face aux Etats-Unis en termes de puissance militaire.

http://fr.sputniknews.com/international/20150417/1015708665.html

 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau