PAKISTAN : LE COUP D'ETAT US CAPOTE

tourtaux-jacques Par Le 04/04/2022 0

Dans Pakistan

Les USA n’auront pas leur base au Pakistan pour contrer la chine

Sunday, 03 April 2022 6:23 PM  [ Last Update: Sunday, 03 April 2022 6:23 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Imran khan le Premier ministre pakistanais. ©Al Jazeera

Pour la première fois dans l’histoire du Parlement pakistanais, les parlementaires du pays ont scandé « Mort à l’Amérique » alors que la législature a rejeté un vote de censure, qui visait à évincer le Premier ministre Imran Khan.

Peu de temps après le rejet de la motion de censure contre le gouvernement, le Premier ministre pakistanais a proposé de dissoudre le Parlement au président pakistanais.

Le président pakistanais Aref Alavi a accepté la demande du Premier ministre Imran Khan et a ensuite dissous l’Assemblée nationale sur les conseils de Khan.

Il a appelé le peuple du pays à se préparer à des élections législatives anticipées après la session parlementaire.

Pakistan: coup d’État US?!

Pakistan : coup d’État US ?!

Imran Khan a attaqué ses adversaires et accusé un « complot étranger » de vouloir le renverser.

Aujourd’hui, le président de l’Assemblée nationale du Pakistan a condamné l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures du pays et a officiellement rejeté toute méfiance à l’égard du Premier ministre pakistanais Imran Khan.

Dans un discours tout récemment diffusé à la télévision officielle, le Premier ministre pakistanais a déclaré : « J’annonce au peuple que j’ai reçu une lettre de menace des USA », ajoutant : « Les USA ont menacé de renverser mon gouvernement pour avoir refusé d’établir des bases militaires US sur notre sol. »

« J’ai appelé le secrétaire d’État à renforcer les relations avec les pays amis alors que les tensions montent dans la région non seulement je ne démissionnerai pas, mais je reviendrai avec plus de puissance, car nous sommes exposés aux complots de pays étrangers, nous résisterons et nous ne leur cédons pas », a déclaré jeudi Khan

Les États-Unis ont tenté d’obtenir le vote affirmatif de 172 membres du parlement pakistanais, le nombre requis pour une destitution d’Imran Khan du pouvoir et l’ont même menacé de l’élimination physique.

Chine: l'armée pakistanaise coupe les ponts avec les USA

Chine : l’armée pakistanaise coupe les ponts avec les USA

Par la suite Khan a déclaré dans une interview que sa vie était en danger et qu’il sait qu’ils prévoient de le  cibler à Londres.

Un porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères a publié lundi soir un communiqué rejetant les spéculations dans la presse selon lesquelles Islamabad avait décidé de fournir des bases aux forces américaines.

Iran/Chine/Pakistan: les USA, piégés?

Iran/Chine/Pakistan : les USA, piégés ?

Le lancement des marchés frontaliers communs irano-pakistanais et l’ouverture du poste frontalier terrestre entre l’Iran et le Pakistan constituent un tournant dans les relations de deux pays.

La dernière base américaine au Pakistan a été fermée en juillet 2012 et le gouvernement d’Islamabad a ordonné son évacuation. Une attaque meurtrière d’hélicoptère de l’OTAN en novembre 2011 contre un poste de l’armée pakistanaise à la frontière avec l’Afghanistan, tuant au moins 24 soldats pakistanais. Ceci étant dit a provoqué la colère des dirigeants politiques et militaires pakistanais et, en réponse, Islamabad a fermé la base aérienne de Shamsi au Baloutchistan.

En juillet 2021, le Premier ministre pakistanais a déclaré dans une interview à China Global Television qu’Islamabad était sous la pression des États-Unis et d’autres puissances occidentales concernant ses relations avec la Chine, et a juré de ne jamais céder à cette pression.

Un coup d'État US au Pakistan?

Un coup d’État US au Pakistan ?

« Le Pakistan et la Chine entretiennent une relation très spéciale depuis soixante-dix ans et rien ne peut changer cette relation », a-t-il ajouté.

Concernant la manière d’approfondir davantage les relations avec la Chine, le responsable pakistanais a déclaré que les deux parties avaient de solides relations politiques, mais que ces relations ne se limitaient pas aux relations formelles et incluaient les relations entre les peuples.

Il a poursuivi en soulignant le rôle du commerce dans le renforcement des relations futures, qualifiant le corridor économique Pakistan-Chine de la plus grande chose qui se soit produite dans son pays.

http://french.presstv.ir/Detail/2022/04/03/679669/-la-dissolution-du-parlement-pakistanais-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire