PALESTINE

PALESTINE

LE HAMAS VA DEVOILER SA NOUVELLE CHARTE LE 1er MAI

Le Hamas dévoilera sa nouvelle charte le 1er mai

 Depuis 14 minutes  27 avril 2017

hamas2

 Moyent-Orient - Palestine

Rédaction du site

Le Hamas a annoncé mercredi qu’il dévoilera le 1er mai son programme politique remanié au Qatar où vit son chef Khaled Mechaal.

M. Mechaal et d’autres hauts cadres du mouvement tiendront une conférence lundi à Doha « pour annoncer officiellement la charte politique du mouvement », indique ainsi un bref communiqué publié sur le site du Hamas.

Le mouvement de résistance palestinienne n’a donné aucun détail sur la teneur de ce nouveau document qui viendra remplacer le texte fondateur rédigé en 1987.

Le Hamas est, avec le Jihad islamique –un autre mouvement de résistance palestinienne–, le seul parti à ne pas avoir rejoint l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), l’entité reconnue internationalement comme représentant les Palestiniens du monde entier.

La nouvelle charte pourrait  mentionner les frontières de 1967, soit celles de l’entité sioniste avant l’occupation militaire de la bande de Gaza, de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

L’autre grande modification, selon les observateurs qui se basent sur des versions préliminaires qui ont parfois fuité dans la bande de Gaza, serait le fait que le lien avec les Frères musulmans, l’influente confrérie égyptienne dont a émané le Hamas, ne soit plus mentionné.

Depuis que le président égyptien Mohamed Morsi, membre des Frères musulmans, a été destitué en 2013 par l’actuel président Abdel Fattah al-Sissi, les relations entre le Hamas et Le Caire se sont considérablement refroidies. Cette modification de la charte est déjà interprétée par certains comme un geste de bonne volonté du Hamas.

L’annonce de la charte correspond également à l’issue des élections internes au mouvement. Le Hamas indique qu’il annoncera prochainement les résultats de l’élection de son nouveau chef, Khaled Mechaal ayant effectué les deux mandats maximum que son parti lui autorise.

C’est l’ancien Premier ministre Ismaïl Haniyeh, un tenant de la ligne des négociations, qui est pressenti, selon les observateurs. Récemment pourtant, le Hamas a porté à sa tête dans la bande de Gaza Yahya Sinouar, un tenant de la ligne dure dont l’ascension marque la montée en puissance des militaires face aux politiques au sein du Hamas.

Source: Avec AFP

http://french.almanar.com.lb/375564


 

MALGRE LA DETERIORATION DE LEUR ETAT DE SANTE, BARGHOUTHI ET LES AUTRES DETENUS GREVISTES DE LA FAIM RESISTENT

Barghouthi et les autres détenus résistent malgré la détérioration de leur état de santé

 Depuis 2 heures  25 avril 2017

marwan-barghouti

 Moyent-Orient - Palestine

L’état de santé du leader palestinien Marwan Barghouthi s’est « dangereusement » détérioré, a annoncé lundi une ONG palestinienne au huitième jour d’une grève de la faim suivie par plus d’un millier de détenus palestiniens.

Depuis le début de ce mouvement le 17 avril, responsables et observateurs palestiniens mettent en garde contre une « explosion » en cas de détérioration de l’état de santé d’un leader de la grève.

Certains brandissent la menace d’une nouvelle intifada si l’un des grévistes venait à mourir.

Malgré ce « développement dangereux », Marwan Barghouthi, 57 ans, une figure de la seconde intifada condamnée par « Israël » à plusieurs peines de prison à la perpétuité pour opérations anti-occupation, « refuse tout traitement », a précisé Amani Sarahneh, porte-parole du Club des prisonniers, l’ONG qui fait autorité dans les territoires palestiniens.

La direction de la prison d’occupation où M. Barghouthi a été transféré et placé à l’isolement dès les premières heures de la grève lui a pressé d’accepter un traitement médical et a même chargé d’autres prisonniers de le convaincre, mais en vain, assure le Club.

Un porte-parole de l’administration pénitentiaire de l’occupation a insisté sur le fait que « si Barghouthi se sent mal », il a toujours la possibilité de s’alimenter.

D’autres détenus palestiniens qui n’ingèrent depuis le 17 avril que de l’eau et du sel pâtissent « des effets dangereux de la grève », a-t-il dit.

Source: Avec AFP

http://french.almanar.com.lb/371622


 

DES COLONS ISRAELIENS FONT UN BARBECUE DEVANT LA PRISON POUR AFFAMER LES GREVISTES DE LA FAIM PALESTINIENS

Des colons israéliens organisent un barbecue pour affamer les grévistes palestiniens

La police israélienne a dispersé une manifestation de Palestiniens qui exprimaient leur soutien à des prisonniers en grève de la faim. En revanche, un groupe d’Israéliens qui cuisinaient de la viande tout près de la prison n'a pas été inquiété.

Des colons israéliens organisent un barbecue pour affamer les grévistes palestiniens

Dans la soirée du 20 avril, une quinzaine d'Israéliens, représentants du mouvement de droite Ichud Leumi (l’Union nationale), ont décidé d’organiser un barbecue devant les portes de la prison d'Ofer, en Cisjordanie occupée, où des détenus palestiniens poursuivaient une grève de la faim entamée le 17 avril, a rapporté la presse israélienne.

Selon le secrétaire général du parti Ofer Sofer, les Israéliens de droite souhaitaient, de cette manière, faire vaciller la volonté des grévistes par «l'odeur de la viande».

Les forces israéliennes n'ont pas demandé aux organisateurs du barbecue d'interrompre leur action. Selon des témoignages cités par la presse israélienne, certains soldats les ont même rejoints pour manger de la viande grillée.

Des heurts ont en revanche éclaté, avec les forces de l'ordre, lorsque des Palestiniens sont venus manifester leur soutien aux détenus en grève de la faim, devant la prison d'Ofer, tout près du groupe d'Israéliens qui cuisinaient de la viande. Les soldats ont rapidement dispersé les Palestiniens à coups de grenades lacrymogènes et assourdissantes ainsi qu'en tirant des balles en caoutchouc.

Afin de protester contre leurs conditions de détention et contre les discriminations qui les cibleraient, près de 1 500 Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes ont cessé de s'alimenter depuis le 17 avril.

Source : sites web

22-04-2017 | 10:54

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=22854&cid=308#.WPuqhdKLQ2w


 

BRIGADES AL-QASSAM : POURSUITE DE LEUR PREPARATION ET RENFORCEMENT DE LEUR ARMEMENT QUI TERRORISE L'ENNEMI SIONISTE

Brigades alQassam: nos tunnels s’étendent jusqu’au coeur de vos rassemblements

 Depuis 1 heure  20 avril 2017

hamas_0313

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

Rédaction du site

Les brigades  Ezzeddine al-Qassam , l’aile militaire du Mouvement de résistance palestinien Hamas , ont  affirmé vouloir poursuivre leur préparation militaire , a rapporté  la chaine satellitaire iranienne alAlam.

« Nous poursuivons notre préparation et nous renforçons  notre armement, car cela  terrorise le cœur des sionistes, nous comptons poursuivre notre combat  jusqu’à ce que l’obscurité se dissipe et que soient libérés tout  nos prisonniers »,  a lancé un membre des Qassam au cours de son discours prononcé à la céremonie d’enterrement du martyr Anas Abou Chawish, organisé dans la bande de Gaza.

« Nos tunnels s’étendent jusqu’au coeur  des rassemblements de l’occupation, nos tunnels vous hanterons et vous pourchasseront là où vous serez terrés, alors un conseil , quittez les lieux car nos tunnels s’approchent », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre:  « Nous  ne nous reposerons qu’après avoir libéré toute notre terre  pour nous promener sur toutes les places de la Mosquée Al-Aqsa. »

Les brigades al-Qassam ont renouvelé  « la promesse de  libération de tous les prisonniers palestiniens des geôles  israéliens », soulignant que « cela est l’objet de leur attention et leur priorité absolue ».

« Votre libération est une décision, une religion et un engagement, et une question de temps seulement, car nous sommes les plus forts et les plus déterminés » ont martelé alQassam.

AlQassam ont souligné que  « la question des prisonniers est une priorité pour elles  et travaillent inlassablement pour leur libération »,  rassurant les prisonniers des efforts déployés à cet égard et réaffirmant le soutien de tous les Palestiniens à la grève de la faim illimitée des prisonniers annoncée le 17 Avril, pour la réalisation de nombreuses exigences face à l’administration pénitentiaire sioniste.

Les brigades d’al-Qassam ont confirmé « leur engagement envers les prisonniers, en les rassurant que l’ennemi  se pliera  à la volonté du peuple palestinien et devant sa résistance nationale ».

Pour sa part, un membre du bureau politique de Hamas , Mahmoud al-Zahar a déclaré que « Netanyahu reconnaît aujourd’hui l’échec de l’occupation à régler la question des  tunnels, nos tunnels sont bénis par Allah car ils se sont abreuvés du  sang de nos martyrs ».

Il a ajouté que « le martyr Anas était un exemple à suivre et que  la libération de la Palestine est pour  bientôt ».

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/364564


 

SOLIDAIRES DES PRISONNIERS PALESTINIENS EN GREVE DE LA FAIM

 

 

AFPS.jpgAssociation France Palestine Solidarité Nord - Pas de Calais

 

 


Message « Palestine » - 19 avril 2017

http://www.nord-palestine.org/2017-04-19MessagePalestine.htm


(ne pas répondre à ce message, mais uniquement à «contact@nord-palestine.org »)
 

 

 

 

 

 

Solidaires des prisonniers palestiniens en grève de la faim

Par AFPS Nord-Pas de Calais

Lille le 18 avril 2017

 

Rassemblement

samedi 22 avril 2017 à partir de 15 h

Place des Buisses à Lille

 

 

 

Plusieurs centaines de prisonniers palestiniens ont déclenché à partir du 17 avril une grève de la faim illimitée dans les prisons où l’occupation israélienne les a enfermés. Ainsi que le déclare Marwan Barghouti, ils « livrent la bataille de la grève de la faim, pour défendre  (…) leur droit à la liberté et la dignité ».

 

Ce mouvement des prisonniers palestiniens destiné à faire aboutir leurs revendications, recueillela solidarité des forces qui luttent contre l’apartheid imposé par Israël au peuple palestinien, dont l’AFPS Nord-Pas de Calais. Les prisons sont une des composantes fondamentales d’une volonté de l’occupant de casser la société palestinienne comme de briser la résistance.

 

Il démarre lors de la journée des prisonniers palestiniens qui rappelle chaque année, l’étendue de la répression et du manquement aux droits imposés à tout un peuple par Israël.

 

L’AFPS Nord-Pas de Calais mène en permanence la solidarité avec les 7.400 prisonniers palestiniens. Elle est tout particulièrement attachée au développement des parrainages de prisonniers que Salah Hamouri, franco palestinien innocent mais emprisonné 7 ans, était venu lancer en mai 2012 après sa libération, dans notre région alors que 2.000  prisonniers palestiniens menaient une grève de la faim. Le lien régulier avec les prisonniers palestiniens est un des piliers de la solidarité avec leur combat.

 

Au moment où les Palestiniens sont en lutte dans les prisons, l’AFPS Nord-Pas de Calais appelle aux témoignages de solidarité auprès des prisonniers palestiniens comme à la multiplication des interventions et actions. Le rassemblement à Lille, le 22 avril, est un point fort d’une action qui se veut unitaire, avec des initiatives appelées à se multiplier. Elle place son action dans un cadre BDS qu’elle appelle à développer.

 

 

 

 

 

 

 

A notre peuple dans la patrie et dans les camps

et à la diaspora à l'intérieur et à l'extérieur

Par Marwan Barghouti (Abou al-Qassam)

Prison de Hadarim

Traduction:Moncef Chahed

 

 

clip_image001.jpg

 

A nos amis(es) à travers le monde.

 

Je m'adresse a vous aujourd'hui de ma petite cellule d'isolement et du centre de milliers de prisonniers et en leur nom, et parmi les milliers de prisonniers qui ont décidé de livrer la bataille de la liberté et la dignité, la bataille de l'honneur et de l'héroïsme, la bataille de la grève de la faim, pour défendre notre droit à la liberté et la dignité.

Nous allons mener cette grève pour contrer la politique brutale de l'occupation qui se poursuit et s'accroit, l'enlèvement, la torture, le harcèlement, la négligence médicale et les mesures arbitraires et punitives contre les prisonniers et leur famille en les privant de leur droit de visite.

Nous confirmons notre décision de mener cette grève, quels que soient les sacrifices et la souffrance et la douleur, nous sommes fiers d'appartenir à ce peuple, et sommes capables de fermeté, de résistance pour la réalisation de nos droits garantis par le droit et les conventions internationales

Cette bataille coïncide avec la Journée des prisonniers palestiniens, journée qui rappelle que près d'un million de Palestiniens ont été victimes d'arrestations arbitraires, de tortures physiques et psychologiques et d'humiliations de tout genre dans les bastilles de l'occupation.

 

Votre frère

 

 

 

 

 

 

 

prisonniers palestiniens 11.jpg

Mobilisation populaire en faveur des prisonniers le 16 avril à Naplouse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée Internationale de Solidarité avec les Prisonniers Palestiniens

http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2017/04/07/greve-illimitee-lancee-par-les-prisonniers-palestiniens-a-partir-du-17-avril-2017/

 

http://www.agencemediapalestine.fr/wp-content/uploads/2017/04/prisoners2.jpg

 

Les prisonniers politiques palestiniens commenceront une grève de la faim illimitée le 17 avril prochain. La dernière grève de la faim illimitée remonte à 2014. Celle de 2012, qui avait impliqué 2 000 prisonniers avait conduit à un accord avec les forces d’occupation israélienne, qui dans les faits n’a pas été respecté par Israël.

Dans le cadre de cet accord Israël avait accepté de limiter la pratique de la détention administrative à des circonstances exceptionnelles, mais depuis Israël a continué à pratiquer systématiquement la détention administrative en ne laissant aux détenus que le choix de lancer une nouvelle grève.

Du 1 er Mars 2014 au 24 Avril 2014, c’est 183 palestiniens détenus sans inculpation ni jugement en détention administrative, parmi eux 9 membres du Conseil Législatif Palestinien (CLP). Du 1 er Janvier 2014 au 24 Avril 2014, Israël a eu recours à la détention administrative contre 142 détenus, y compris le renouvellement d’injonctions existantes et l’application de nouvelles injonctions.

A l’instar des deux précédentes grèves de la faim, citées ci-dessus, le mouvement des prisonniers palestiniens entament le 17 Avril 2017 une grève de la faim illimitée pour faire entendre leurs revendications.

 

Leurs revendications majeures portent sur les visites et les soins médicaux  :

 

Les visites :

- Reprogrammer la deuxième visite prévue par La Croix Rouge et qui a été annulée.

- Le respect de la régularité des visites : toutes les deux semaines.

- Plus d’interdiction de visite aux proches d‘un détenu.

- Prolongation de la durée de visite de 45 minutes à 90 minutes.

- Permettre au détenu de se faire prendre en photo avec ses proches tous les trois mois.

- Faciliter l’accueil des familles des détenus devant les portes des prisons.

-Permettre aux enfants et aux petits enfants de moins de 16 ans de rentrer à chaque visite.

- Les détenues palestiniennes demandent un transport particulier lors des transferts et des visites hors du parloir.

- Installer un téléphone public pour les détenus palestiniens dans toutes les prisons et dans les différents quartiers afin de leur permettre de communiquer avec leurs proches. ( les détenus de droit commun  ont droit au portable dans les prisons. )

 

 Les soins:

- La fermeture du dit « Hôpital de la prison Al Ramla  » pour sa non-conformité tout en réunissant les conditions nécessaires pour prodiguer les soins aux détenus.

- Rompre avec les pratiques et la politique du délaissement et l’abandon sanitaire.

- Organisation de consultations médicales périodiques.

- Procéder avec rapidité aux interventions chirurgicales et les traiter dans l’urgence qu’elles nécessitent.

- Permettre aux médecins spécialistes de l’extérieur d’accéder à l’établissement.

- Libérer les détenus souffrant de maladies chroniques ou de handicaps.

- Les soins ne doivent pas être à la charge du détenu.

 

Le leader du Fatah, Marwan Barghouthi, figure de la lutte palestinienne et  emprisonné depuis 2004, participera à la grève et représentera les prisonniers du Fatah à toutes les négociations ou décisions concernant la grève de la faim illimitée .

L’association  » Addameer Prisoner Support & Human Rights Association «  appelle à une journée internationale de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens le 17 Avril 2017.

Addameer rappelle aussi :  » 2017 marque les 100 ans de la déclaration Balfour ; les 70 ans de la catastrophe palestinienne (Al-Nakba) ; les 50 ans d’occupation militaire brutale. C‘est aussi l’année où il faut tenir l’occupation israélienne pour responsable de ses actions et exiger la libération immédiate de tous les prisonniers politiques palestiniens ! « 

 

La situation actuelle des prisonniers palestiniens est de :

- 6 500 palestiniens emprisonné-es

- 61 femmes dont 12 mineures

- 300 enfants

- 550 détentions administratives

- 24 journalistes

 

Le Mardi 28 Février 2017 nous vous avions adressé un petit dossier de presse sur la nouvelle détention administrative et la grève de la faim du journaliste palestinien Mohammed Al – Qiq. Grâce aux nombreuses pressions et soutiens internationaux, un accord avec les forces d’occupation  a pu être passé, et il a mis fin à sa grève de la faim  le 10 Mars. Il devrait être libéré le  14 Avril 2017, selon les termes de l’accord mais de nouvelles charges sont retenues contre le journaliste palestinien par une cour militaire israélienne le 4 Avril, soit 10 jours avant sa libération.

 

Source : http://www.info-palestine.eu/spip.php?article14516

Source : http://lemonde.co.il/2017/03/28/pour-restaurer-l039unit-et-la-dignit-des-prisonniers-marwan-barghouti-mne-la-bataille-de-la-libert-le-17-avril/

Source : http://www.addameer.org/news/take-action-palestinian-prisoners-month-2017

Source : http://chroniquepalestine.com/prisonniers-palestiniens-greve-de-faim-de-masse/

Source : http://samidoun.net/2017/04/ten-days-before-his-release-imprisoned-journalist-al-qeeq-hit-with-new-military-court-charges/

 

 

 

 

 

 

Prisoners 2 .jpg

 

 

 

 

 

AGENDA  (http://www.nord-palestine.org/agenda.htm)

 

Lundi 17 avril : 1er jour de grève de la faim des prisonniers

Samedi 22 avril à 15h, place des Buisses à Lille :

Rassemblement « Prisonniers palestiniens »

Lundi 1er mai, à 10h, à Lille :

Manifestation avec défilé Palestine

Lundi 1er mai à Arras :

Salon du livre avec stand AFPS 59/62

Samedi 6 mai à10h à la MRES à Lille :

CA de l’AFPS 59/62 et préparation du congrès national

Samedi 20 et dimanche 21 mai à Paris :

Congrès ordinaire de l’AFPS

 

 

 

 

Venez renforcer l’AFPS Nord-Pas de Calais : 

Bulletin d’adhésion pour l’année 2017 à imprimer : 

http://www.nord-palestine.org/bulletin_adhesion.htm

 

 

PLUS DE 1500 DETENUS PALESTINIENS EN GREVE DE LA FAIM POUR PROTESTER CONTRE LES CONDITIONS DE DETENTION DE L'OCCUPANT "ISRAËL"

Plus de 1500 détenus palestiniens entament une grève de la faim

 Depuis 2 heures  17 avril 2017

detenus3

 Moyent-Orient - Palestine

A l’occasion de la journée du détenu palestinien, plus de 1500 détenus entament ce lundi une grève de la faim pour protester contre les conditions de leur détention dans les geôles de l’occupation israélienne.

Le comité chargé des détenus et le club des détenus ont recensé 6500 détenus palestiniens dans les prisons de l’occupation, dont 62 femmes et 300 mineurs.

Ils ont également fait état de 100 mille arrestations parmi les Palestiniens depuis 28 septembre 2000. Figurent parmi ces détenus : 15 mille adolescents, 1500 femmes, 70 députés et ex-ministres, et 27 mille en détention administrative, qui permet une incarcération sans procès ni inculpation.

Le chef du comité des détenu, Issa Qaraqe’ a appelé le peuple palestinien et les institutions nationales publiques et populaires à participer massivement au soutien des détenus palestiniens.

M.Qaraqe’ a également appelé les organisations de défense des droits de l’Homme à sommer l’occupation à respecter le droit international et à mettre la lumière sur les violations commises dans les geôles de l’occupation.

Il a fait savoir que cette grève initiée par le détenu Marwan Barghouti requiert une importance au niveau national et international. « Le leader Barghouti, condamné à la perpétuité, jouit d’une grande popularité parmi les détenus, et la population palestinienne, voire au sein des organisations internationales des droits de l’Homme ». M.Qaraqae’ a prévu une hausse dans le nombre des détenus participants à cette grève de la faim.

Barghouthi dénonce un apartheid judiciaire

barghoutiCette grève de la faim vise à « mettre fin aux abus » de l’administration pénitentiaire, a indiqué Marwan Barghouthi, figure de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne, dans une tribune envoyée au quotidien New York Times depuis sa prison de Hadarim, dans le nord de l’entité sioniste.

« Les prisonniers palestiniens souffrent de torture, de traitements dégradants et inhumains et de négligence médicale, certains ont été tués en détention », a dénoncé dans sa tribune au New York Times celui qui avait été un des animateurs les plus emblématiques de l’Intifada (soulèvement anti-occupation) entre 2000 et 2005.

Il a dénoncé « un apartheid judiciaire qui garantit une impunité pour les Israéliens ayant commis des crimes contre des Palestiniens et criminalise (…) la résistance palestinienne ».

Les prisonniers demandent entre autres des téléphones publics dans les prisons, des droits de visite élargis, la fin des « négligences médicales » et des mises à l’isolement, ainsi que l’accès à des chaînes télévisées et de la climatisation.

Traduit par la rédaction à partir de PalToday + AFP

http://french.almanar.com.lb/358961http://french.almanar.com.lb/358961


 

LA DOYENNE DES DETENUES PALESTINIENNES LIBEREE APRES 15 ANNEES D'EMPRISONNEMENT

Palestine occupée : la doyenne des détenues palestiniennes libérée

 Depuis 4 heures  16 avril 2017

jarbouni

 Moyent-Orient - Palestine

Les autorités de l’occupation israélienne ont relaxé la doyenne des détenues palestiniennes dans les geôles israéliennes.

jarbouni1Lina Al-Jarbouni a passé 15 années emprisonnée, ce qui constitue la plus longue durée enregistrée pour une détenue palestinienne. Agée actuellement de 40 ans, elle avait été arrêtée en 2002 pour avoir participé avec une cellule du mouvement de résistance palestinienne, le Jihad islamique à une opération de résistance dans les territoires palestiniens de 1948.

Dans un premier verdict, elle a été condamnée à 17 années d’emprisonnement. Un appel a baissé sa condamnation à 15 années.

Le mouvement Jihad Islamique a salué sa libération. « al-Jarbuni est sans aucun doute un exemple de patience et d’abnégation, elle était l’emblème de la résistance, et une icône de la persévérance. Son parcours est une preuve de plus que le peuple palestinien quelque soient les circonstances qu’il traverse est un peuple qui mène une bataille de libération nationale », a-t-il écrit dans un communiqué.

Originaire de la localité Arrabat, dans les territoires de 1948, une grande cérémonie l’y attend.

Des milliers de détenus dans les prisons israéliennes vont entamer demain lundi 17 avril une grève de la faim ouverte pour protester contre la négligence médicale dont ils sont victimes, contre les détentions administratives prolongées, les sentences iniques et l’interdiction des visites.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/357883


 

"ISRAËL" AVOUE AVOIR PERDU LES CORPS DE 121 MARTYRS PALESTINIENS DETENUS

«Israël» reconnaît avoir perdu les corps de martyrs palestiniens détenus

Les autorités israéliennes ont avoué lundi qu’elles ont perdu les corps de martyrs palestiniens qui avaient mené des opérations de résistance contre l’occupation israélienne et qui avaient été enterré dans les cimetières des nombres.

«Israël» reconnaît avoir perdu les corps de martyrs palestiniens détenus

Un article du quotidien Ha’aretz déclare que les autorités israéliennes ont délégué l’enterrement des corps des martyrs palestiniens à des entreprises israéliennes, dans les années quatre-vingt-dix. Mais la seule chose qu’on a trouvée est leur lieu de sépulture, les documents relatifs à cette affaire ayant été déchirés.

Selon le journal, ces aveux sont exprimés dans la réponse du ministère public à la requête déposée par les familles des martyrs palestiniens devant la Haute Cour pour récupérer les corps de leurs fils.

L’article du Haaretz affirme que sur les 123 corps, l’Etat n’en a retrouvé que deux ; quant à l’armée israélienne, elle a dit qu’elle n’avait aucune information sur le nombre de corps de martyrs palestiniens tués dans les années 1990 et détenus.

L’article souligne que la cour israélienne a dit qu’une enquête devait être menée pour découvrir quelle entreprise a été désignée pour procéder aux enterrements. Le plus souvent, la tâche a été assignée à des compagnies comme «IES». Cette entreprise a fermé et tous les documents relatifs à l’affaire ont été détruits.

Les seuls corps qui ont été trouvés sont ceux de Diaa al-Dumiati et Dergham Zakarneh, qui ont été tués en 2002.

Source: agences

12-04-2017 | 14:49

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=22724&cid=308#.WO-oZ9KLQ2w


 

OPERATION A LA VOITURE BELIER EN CISJORDANIE : UN SOLDAT ISRAELIEN TUE

Cisjordanie: un soldat israélien tué et un autre blessé dans une opération à la voiture bélier

 Depuis 59 minutes  6 avril 2017

Cisjordanie: un soldat israélien tué et un autre blessé dans une opération à la voiture bélier
Cisjordanie: un soldat israélien tué et un autre blessé dans une opération à la voiture bélier

 Moyent-Orient - Palestine

voiture3Un soldat israélien a été tué et un autre blessé jeudi matin dans une opération à la voiture bélier près d’une colonie en Cisjordanie occupée.

Les faits sont survenus à une intersection proche de la colonie israélienne d’Ofra, au nord de Ramallah.

L’auteur de l’opération a été arrêté, a dit l’armée d’occupation sans fournir plus de précisions sur son compte.

Selon des sources palestiniennes citées par le site palestinien Paltoday, les forces d’occupation ont ouvert le feu sur l’auteur de cette opération qui a été blessé. Il s’agit de Malek Hamed, originaire de la localité de Salwad au nord est de Ramallah.

Il s’agit du premier soldat israélien tué dans une opération depuis la mort de quatre soldats le 8 janvier à Jérusalem occupée quand un Palestinien avait lancé son camion contre un groupe de militaires.

Les Territoires palestiniens, Jérusalem et les territoires occupés en 1948 ont été le théâtre d’une vague d’opération anti-occupation qui a coûté la vie à plus de 41 Israéliens, depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l’AFP.

259 Palestiniens sont en outre tombés en martyre, la plupart d’entre eux sont des auteurs ou auteurs présumés d’opérations anti-occupation individuelles, souvent commises à l’arme blanche ou à la voiture bélier.

voiture4

voiture2

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/341251


 

LE DRAPEAU PALESTINIEN SERA HISSE POUR UN MOIS LE 15 MAI SUR LA MAIRIE DE DUBLIN, LA CAPITALE IRLANDAISE

Le drapeau palestinien bientôt hissé sur la mairie de Dublin

 Depuis 2 heures  5 avril 2017

drapeaupalestine

 Amérique et Europe - Irlande

La mairie de la capitale irlandaise Dublin a décidé de hisser le drapeau palestinien sur son bâtiment « en solidarité avec le peuple palestinien qui vit sous la brutale occupation israélienne ».

Le drapeau devrait être hissé le 15 mai prochain pour un mois « à l’occasion du 50e anniversaire de l’occupation israélienne de la Cisjordanie et de Gaza », a indiqué le sous-conseil.

Cette initiative a été lancée par le député irlandais, John Linus, qui a estimé que « cette décision est symbolique, elle vise à attirer l’attention des citoyens sur la souffrance quotidienne des Palestiniens vivant sous l’occupation israélienne brutale », a rapporté le site RT arabe.

« Je pense qu’aujourd’hui de plus en plus de gens pensent que la façon dont Israël se comporte diminue les chances d’établissement d’un Etat (Palestinien) », précise Linus qui qualifie Israël de « régime d’apartheid ».

Cette initiative intervient un mois après qu’une conférence de l’ambassadeur israélien en Irlande, Zeev Boker, au Trinity College de Dublin a été annulée notamment en raison d’une manifestation anti-israélienne organisée par des étudiants qui ont décidé de bloquer l’entrée de l’établissement.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères à Jérusalem, Emmanuel Nahshon, n’a pas tardé à réagir déclarant que « si la ville de Dublin approuve la décision de hisser le drapeau palestinien, elle hissera en réalité un drapeau blanc de capitulation aux organisations terroristes, à la haine et au chantage, rapporte la chaine israélienne i24.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/338985