PALESTINE

PALESTINE

37e MARCHE DU RETOUR: 33 BLESSES. L'ONU REJETTE LE PROJET ANTI-HAMAS, UNE VICTOIRE POUR LA CAUSE PALESTINIENNE

La marche du retour : 33 blessés, le rejet à l’ONU du projet anti-Hamas: une victoire pour nous!

 Depuis 24 heures  7 décembre 2018

marcheduretour

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le ministère palestinien de la Santé a confirmé que « 33 palestiniens ont été blessés par les forces d’occupation israéliennes lors de ce 37ème Vendredi de la Marche du Retour , baptisée « l’intifada de la grande pierre  » à l’est de la bande de Gaza » a rapporté la chaine satellitaire libanaise alMayadeen.

Selon des sources locales , les forces d’occupation israéliennes ont visé   les ambulances avec des balles réelles et des bombes lacrymogènes ».

Dans son communiqué, le comité nationale de la Marche du retour a  affirmé que « le projet américain à l’Assemblée générale des Nations Unies visant à condamner la résistance et le Hamas est nul et non conforme aux lois internationales qui garantissent notre résistance à l’occupation sous toutes ses formes ».

La déclaration souligne que « le projet de résolution américain aura accordé un feu vert à l’occupation israélienne pour poursuivre son agression et commettre des crimes contre notre peuple », affirmant que « la meilleure réponse nationale est de restaurer l’unité et de réaliser le partenariat ».

Pour sa part, le porte-parole du gouvernement palestinien Mahmoud al-Mahmoud a affirmé que « le rejet du projet de condamnation du Hamas par les Nations Unies est une victoire pour la cause palestinienne »,ajoutant que  « les palestiniens ont besoin de mettre fin à la division ».

Un membre du bureau politique du Front démocratique de libération de la Palestine, Talal Abu Zarifa, a déclaré que « les masses participant aux marches du retour croient en leur capacité à atteindre leurs objectifs ».

Il a considéré  que « la rejet de condamner le Hamas par les Nations Unies est une gifle pour Israël ».

Khaled al-Batsh, un dirigeant du Jihad islamique, a pour sa part déclaré que « les marches du retour ont deux objectifs, le premier est de protéger les principes et de refuser de transférer l’ambassade à alqods, et le second est de lever le siège de Gaza » .

Al-Batsh a apprécié « la position arabe d’abandonner un projet de résolution condamnant le Hamas aux Nations Unies ».

Al-Batsh a souligné que le projet de résolution « vise à détruire la résistance et, s’il était approuvé, il aurait provoqué   une guerre contre Gaza et à un règlement du problème palestinien ». Confiant que le Hamas « ne cédera pas aux pressions et au chantage ».

Al-Batsh a souligné que « la division a des répercussions sur la question palestinienne et permet à Tel Aviv et à Washington de mettre en oeuvre le deal du siècle », ajoutant que « la solution est entre les mains du président palestinien Mahmoud Abbas, la question palestinienne est dans ses pires états »..

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1160810


 

UN TRIBUNAL MILITAIRE DE GAZA VIENT DE CONDAMNER A MORT 6 PERSONNES POUR COLLABORATION AVEC "ISRAËL"

Gaza: six condamnations à mort pour collaboration avec Israël

 Depuis 24 minutes  3 décembre 2018

gaza_condamnation

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Un tribunal militaire de Gaza a condamné six personnes à la peine de mort pour « collaboration » avec Israël, ont indiqué lundi les autorités dans le territoire palestinien gouverné par le mouvement Hamas.

Dans un point de presse, le chef de la tribune juridique le général Nasser Suleimane a indiqué que le tribunal a prononcé au total 14 condamnations pour collaboration avec Israël, dont cinq à la peine de mort par pendaison, et le sixième par des tirs de feu.

« Les condamnés à mort ont fourni des informations à l’occupation qui ont abouti au martyre de certains citoyens et à nuire à notre peuple », a expliqué M. Suleimane.  D’aucuns sont impliqués dans l’assassinat de résistants palestiniens.

Parmi les six figure une femme, condamnée par contumace. Vivant dans les territoires palestiniens de 1948, elle a fait fuir l’un de ses proches, accusé de collaboration.

Les huit autres ont été condamnés aux travaux forcés temporaires.

Suleimane a mis en garde contre les tentatives de l’occupation israélienne d’exploiter la pauvreté des Palestiniens et les pousser à tomber dans la collaboration en échange de l’aide. Il a surtout mis en garde les jeunes de rentrer en contact avec des occupants israéliens.

Israël a mené trois guerres contre la bande de Gaza depuis 2008.
Après des mois de tensions, Palestiniens et Israéliens  ont connu il y a trois semaines leur plus sévère confrontation depuis le conflit de 2014, avant la conclusion d’un cessez-le-feu le 13 novembre.
L’escalade avait commencé le 11 novembre avec une opération secrète des forces spéciales israéliennes en plein territoire gazaoui. L’incursion des membres des forces spéciales, apparemment déguisés en Palestiniens, avait mal tourné, et a été détectée par des résistants palestiniens. Elle s’était soldée par la mort d’un lieutenant-colonel israélien et de sept Palestiniens, dont un commandant local. Le Hamas a lancé une traque intensive à la recherche d’éventuels complices des Israéliens.
Elle avait déclenché un cycle de représailles et d’hostilités entre Israël  et les factions de la résistance palestinienne.

Selon l’AFP, les charges retenues contre les six condamnés à mort sont cependant dénuées de lien direct avec le raid manqué du 11 novembre, selon les actes publiés lundi par les autorités gazaouies.

Sources: AFp; Arabs48

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1151284


 

37e MARCHE DU GRAND RETOUR: 28 PALESTINIENS BLESSES PAR DES TIRS A BALLES REELLES (IMAGES)

37ème Marche du Grand retour : Vingt-huit Palestiniens blessés par des tirs israéliens (IMAGES)

 Depuis 22 heures  30 novembre 2018

dqcx6vtwsaekt0

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

dqcx6v_woau6tw2

Au moins 28 Palestiniens ont été blessés par des tirs de balles réelles et au gaz toxique de soldats israéliens lors de manifestations organisées chaque vendredi pour la Marche du grand retour ,  dans l’est de la bande de Gaza, a indiqué le ministre de la Santé à Gaza.

Selon le correspondant d’alMayadeen, des jeunes Palestiniens ont mis le feu à des pneus en caoutchouc dans la région de Malaka à l’est de Gaza et de Khan Younis, et se rapprochant de la barrière de sécurité qui sépare   la bande de Gaza de l’entité sioniste.

Selon alMayadeen,  un journaliste figure parmi les 28 blessés  .

Le comité nationale pour qui organise la marche du retour pour   la rupture du siège a déclaré dans un communiqué que « la Palestine est et restera la qibla du monde et des mouvements de libération et de solidarité, elle est solidaire avec tous les peuples arabes qui luttent pour leur libération ».

dqcx6vtwsaekt0

Le comité a appelé les Nations Unies à assumer leurs responsabilités dans l’execution des résolutions qui garantissent les droits de notre peuple.  Il remerciel’Iran remercie, ses dirigeants, son gouvernement et son peuple pour leur soutien matériel et moral constant offert aux Palestiniens ».

Enfin, il appele à l’unité nationale et à la réconciliation, pierre angulaire de la résistance contre l’occupation, et a appelé les masses palestiniennes à participer aux rassemblements de vendredi.

A Khan Yunis,  des témoins ont rapporté que  les forces d’occupation israélienne ont tiré sur un groupe de manifestants devant la porte d’Al-Sanati, à l’est de Abasan.

Les forces d’occupation israéliennes ont également tiré directement sur une foule de manifestants à l’est du camp de réfugiés d’al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.

Le Hamas, pour sa part, a déclaré que les marches du retour se poursuivraient tant que le monde n’aurait pas traduit en actes  sa solidarité avec le peuple palestinien.

dqcx6vywwauqbyi

En Cisjordanie, trois Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens et des dizaines d’autres gravement asphixiés ce vendredi  par les bombes à gaz toxique lancées par les forces d’occupation israéliennes.

Même cas de figure à Ramallah, où des dizaines de citoyens ont subis le même sort lors de la répression par les forces d’occupation israéliennes d’une manifestation pacifique  organisée  par des citoyens pour la défense de leurs terres, menacées par une prise de contrôle en faveur de l’expansion des colonies dans les villages de Ras Karkar et Mughair à Ramallah et Al-Bireh.

Dans le village d’al-Mughayir, à l’est de Ramallah,  des sources locales ont déclaré à « Palestine Today » que « des centaines de villageois se sont rassemblés pour la prière du vendredi sur leurs terres menacées par la saisie, avant d’être bombardés par des soldats israéliens avec du gaz et des bombes assourdissantes immédiatement après la prière. »

La Société du Croissant-Rouge a indiqué que « ses équipes avaient pris en charge les victimes au sol et avaient fourni l’assistance nécessaire aux blessés ».

Dans le village de Bilin, des soldats israéliens ont tiré des bombes à gaz lacrymogène  sur les participants alors qu’ils arrivaient à la porte du nouveau mur d’apartheid dans la région d’Abou Limon, brandissant le drapeau palestinien par-dessus le portail militaire.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1149678


 

LE NOUVEL ATOUT DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE: LE RENSEIGNEMENT

Le renseignement, nouvel atout de la Résistance palestinienne

 Depuis 4 heures  28 novembre 2018

brigades_qassam1

 Moyent-Orient - Palestine

 

L’opération commando du régime israélien le 11 novembre à Khan Younès dans la bande de Gaza était en fait une opération bien compliquée qui a tourné au fiasco en raison, entre autres, d’une contre-offensive en termes de renseignement de la part de la Résistance palestinienne.

Le bilan des services de renseignement de l’axe de la Résistance ne se limite pas aux activités dissuasives. C’est tout au contraire, ajoute le site web de la télévision Al-Mayadeen. La Résistance palestinienne a adopté ces derniers temps une approche plutôt offensive en termes de renseignement. Ce qui lui a permis de mener des missions de reconnaissance délicates et minutieuses sur les activités de l’ennemi, notamment par l’infiltration dans les téléphones portables et l’écoute des appels téléphoniques des militaires du régime occupant.

En outre, les services de renseignement de la Résistance palestinienne ont réussi à frapper les unités de combat de l’ennemi en fonction des informations auxquelles ils ont pu accéder.

La suprématie de la Résistance palestinienne en termes de renseignement ne s’arrête pas là. Les groupes de résistance palestinienne ont également réussi à accéder à d’importantes informations sur les activités d’espionnage de l’ennemi. Ils ont même réussi à s’approprier une quantité d’équipements techniques des usurpateurs ; ce qui, d’ailleurs, a largement contribué à l’échec de l’opération commando israélienne.

La chaîne de télévision Al-Mayadeen fait aussi allusion à une autre mesure prise par l’axe de la Résistance.
« La publication des photos des éléments de l’unité d’élite de l’armée israélienne a aussi eu des aspects sécuritaires. Cela a provoqué une vive inquiétude du régime israélien quant à la révélation des activités de ses forces en dehors de la Palestine occupée et c’est un coup dur pour les services de renseignement de l’ennemi. »

Il serait aussi utile de rappeler que le régime israélien a toujours tenté de se faire passer pour une puissance militaro-sécuritaire dans les opinions publiques du monde arabe. Cette fausse image de la prétendue suprématie israélienne a conduit certains États arabes à chercher à normaliser avec Israël. Mais l’axe de la Résistance a de plus en plus isolé le camp du compromis et divulgué aux yeux du monde l’absurdité des allégations israéliennes.

Source: Press TV

https://french.almanar.com.lb/1145685


 

"ISRAËL" CONFISQUE 36 HECTARES DE TERRES PALESTINIENNES

Vallée du Jourdain : Israël confisque 36 hectares de terres palestiniennes

Tue Nov 27, 2018 7:33PM

La vallée du Jourdain. (Photo d’archives)

La vallée du Jourdain. (Photo d’archives)

L’armée israélienne a ordonné la confiscation de 36,7 hectares de terres appartenant aux Palestiniens.  

Motaz Besharat, responsable du dossier de la colonisation dans la vallée du Jourdain, a déclaré, le mardi 27 novembre, que 36,7 hectares des terres de la province palestinienne de Tubas et de celles d’al-Aghwar al-Shamaleya seraient confisqués puisqu’ils « appartenaient auparavant à l’Église catholique de Qods » et qu’« ils se trouvaient près des villages de Tayasir et de Bardala ».

Motaz Besharat a reconnu que cette décision allait menacer des milliers de familles palestiniennes vivant dans la région.

L’Église catholique de Qods n’a pas encore réagi à cette décision.

Dans la foulée, une ONG islamo-chrétienne a publié un communiqué pour dénoncer cette décision du régime israélien, ajoutant qu’elle constituait une violation flagrante des lois internationales et des droits de l’homme.

Quelque 10 000 Palestiniens vivent à al-Aghwar, dont 5 000 à al-Aghwar al-Shamaleya. Ils gagnent leur vie grâce à l’agriculture et à l’élevage.

La décision de l’armée israélienne de confisquer des terres palestiniennes dans la vallée du Jourdain intervient à peine un mois après la décision du ministère israélien du Logement et de la Construction de construire 20 000 nouveaux logements dans le sud-est de Qods.

Les autorités du régime israélien, dont et surtout le Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont à maintes reprises annoncé qu’elles ne respecteraient pas les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la colonisation dans les territoires palestiniens, qui se poursuit d’un rythme accéléré depuis l’élection du président américain Donald Trump, avec le silence complice des dirigeants arabes.

Paris accusé de financer la colonisation

Plusieurs banques françaises sont accusées de financer la colonisation en Palestine occupée.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/27/581329/vallee-du-Jourdain-Motaz-Besharat-Israel-Qods-terres-palestiniennes-Palestine-confisquer-colonisation-Trump


 

BANDE DE GAZA: LORS DE LA MARCHE DU RETOUR 14 PALESTINIENS BLESSES PAR DES TIRS ISRAELIENS

Marche du retour: 14 citoyens blessés par des tirs israéliens à l’est de la bande de Gaza

 Depuis 6 heures  23 novembre 2018

marche

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Un certain nombre de manifestants palestiniens ont été gravement touchés par des balles, des bombes à gaz toxique tirées par les forces de l’occupation israélienne  en ce Vendredi de la Marche du retour, baptisé  « le vendredi de la résistance qui nous unit et qui gagne », a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Selon le ministère de la Santé à Gaza, 14 citoyens ont été blessés par des tirs de bales réélles israéliennes à l’est de la bande de Gaza.

Les manifestants ont commencé cet après-midi à se rendre dans les camps de retour situés à l’est de la bande de Gaza pour participer aux activités du 35e anniversaire de la marche de retour et briser le siège.

La commission  Autorité nationale suprême qui organise la Marche du grand retour   a appelé les populations de Gaza à participer activement en ce Vendredi de la « résistance qui unit et qui gagne » ,   insistant sur la poursuite des marches pour atteindre tous ses objectifs, en particulier la fin du siège de Gaza et le renoncement au deal du siècle.

Dans un communiqué, la commission a confirmé la poursuite des rassemblements de masse visant à protéger le droit de retour et  à lever le siège.

Elle a souligné l’attachement au droit inaliénable de notre peuple envers alQods en tant que capitale de la Palestine, et à ses droits inaliénables, dont le droit à l’autodétermination et à un Etat indépendant avec alQods comme capitale.

https://french.almanar.com.lb/1138128


 

LA RESISTANCE PALESTINIENNE DOTEE D'UNE ARME REDOUTABLE: LE MISSILE KORNET

La Résistance palestinienne dotée de missiles Kornet

Sun Nov 18, 2018 7:46AM

Le tir d'un missil Kornet. (Photo à titre d'illustration)

Le tir d'un missil Kornet. (Photo à titre d'illustration)

Les missiles "kornet" fournis par le Hezbollah renforceront encore plus la capacité militaire de l’axe de la Résistance palestinienne, a affirmé l’écrivain et analyste politique Fayez Rashid.

La Résistance palestinienne a prouvé sa capacité de vaincre son ennemi israélien en mettant à l’eau son projet de détruire les capacités de combat de la Résistance, a affirmé Fayez Rashid lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadeen.

« La victoire de la Résistance devrait être mise à profit pour mettre fin aux différends inter-palestiniens et renforcer la capacité militaire de la Résistance. Afin de dissiper les différends internes et  de faire face au « Deal du siècle », l’Autorité autonome ferait mieux de revoir ses calculs », a-t-il noté.

Lire aussi : Opération commando d’Israël contre Gaza tourne au fiasco, le renseignement israélien "infiltré"?

S’étant toujours abstenu de prendre une décision qui mettrait fin aux coopérations militaires avec Israël, le Conseil national palestinien [l'institution la plus importante de l'OLP] n’est pas prêt non plus à résilier les principes de l’accord d’Oslo [ayant instauré en 1993, sous l'égide des États-Unis, un soi-disant mode de négociations pour régler le problème israélo-palestinien]. Il n’y aura pas de réconciliation nationale, car chacune des parties a ses propres plans, a-t-il argué.

Les tentatives menées par certains États arabes du golfe Persique ne se bornent pas à une normalisation des relations avec Tel-Aviv, mais à la résolution des crises auxquelles ce régime est confronté, a-t-il conclu.

Le mouvement de la Résistance islamique de la Palestine pourrait, selon le ministre démissionnaire israélien des Affaires militaires, Avigdor Lieberman, se transformer en un deuxième Hezbollah en un an.

Le Hezbollah bientôt à Gaza ?

Selon Lieberman le Hamas deviendra un deuxième Hezbollah dans un an.

Ayant tiré plus de 500 roquettes en direction des territoires occupés lors des affrontements de la semaine dernière dans la bande de Gaza, la Résistance palestinienne a donné une riposte foudroyante aux attaques du régime d’Israël, ce qui a amené les autorités israéliennes à accepter le cessez-feu et conduit à la démission du ministre israélien des Affaires militaires, Avigdor Lieberman. Le missile Kornet ayant pris pour cible un bus transportant des militaires sionistes n'est qu'une partie des capacités militaires dont est dotée la Résistance palestinienne.

PressTV-Gaza: Israël pris de court !

Le Hamas a lancé plus de 100 roquettes et obus de mortier sur des colonies installées dans les territoires occupés.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/18/580345/Hezbollah-en-soutien-de-la-Rsistance


 

"HASSAN", 5 ANS, PREMIER ENFANT PALESTINIEN RESULTANT D'UNE "CONTREBANDE DE SPERME" EMBRASSE SON PERE POUR LA PREMIERE FOIS

   

«Hassan» le premier enfant résultant d’une «contrebande de sperme» embrasse son père pour la première fois

folder_openRapports access_timedepuis 8 heures

 

 

Tamer El Zaanin (33 ans) est enfin libéré, après douze ans de détention. Il portait son uniforme militaire et une arme à la main près du barrage de Beit Hanoun. Il attendait avec impatience de voir «Hassan» son fils ainé, né par insémination artificielle grâce à la «contrebande de sperme» des prisons israéliennes. Le petit a grandi sans connaitre son père, il le reconnait grâce aux photos et le rencontre aujourd’hui pour la première fois.

C’est avec grande joie et amour que le père embrasse son fils «Hassan» âgé de cinq ans pour la première fois. «Je ne peux pas décrire ce que je ressens, je suis très heureux, pendant des années j’ai pensé à ce moment-là, je rêvais de cette rencontre, je rêvais de prendre mon fils ainé dans les bras, grâce à Dieu je l’ai fait», a-t-il déclaré. Ajoutant que «la contrebande de sperme est un message à l’ennemi sioniste qui croit pouvoir gâcher noter vie et notre envie de vivre et nous empêcher d’avoir une famille en nous enfermant».

Le détenu libéré Tamer El Zaanin, était le premier à recourir à la «contrebande de sperme» pour avoir un enfant par insémination artificielle.

«Nous poursuivrons la résistance et le djihad par tous les moyens possibles, nous continuerons à combattre l’ennemi avec tous les outils disponibles. L’ennemi ne pourra pas nous empêcher à avoir des enfants que nous soyons à l’intérieur des prisons ou à l’extérieur».

La libération de Tamer après de si longue années, a apporté la joie et la fierté à la famille qui a célébré cet évènement par les chants, les guirlandes et la distribution des fleurs.

Hana (l’épouse de Tamer) a beaucoup souffert après l’arrestation de son mari. «À l’époque, nous étions mariés depuis seulement deux mois, j’ai patienté et j’ai supporté la souffrance, jusqu’au jour ou l’idée de la contrebande de sperme a surgit, grâce à Dieu nous avons eu «Hassan», aujourd’hui je suis aussi heureuse que le jour où mon fils est né», explique-t-elle.

La mère de Tamer a pour sa part exprimé sa joie, «je suis très heureuse de revoir mon fils libre après de si longues années, cette joie s’ajoute à celle qu’on a ressenti lors de la naissance de Hassan», a-t-elle ajouté. La mère du détenu libéré a souhaité, que d’autres familles de détenus ressentent cette joie grâce à la contrebande de sperme, espérant que d’autres familles puissent avoir des enfants par insémination artificielle. Elle a également souhaité que la question des détenus soit réglée et qu’ils soient tous libérés.

La question de la contrebande de sperme par les prisonniers palestiniens est l'une des dernières batailles menées par les détenus contre les geôliers sionistes, ce phénomène a débuté à Gaza et en Cisjordanie en 2012.

Le responsable du département médiatique de l’association «Mohjat Al-Qods» Yasser Saleh a souligné que «l'occupation sioniste qui poursuit la détention et l'arrestation de palestiniens tente à gâcher leur vie, et à les briser mentalement et physiquement en leur infligeant des peines injustes, qui pourraient durer plusieurs décennies. Les prisonniers palestiniens passent toute leur jeunesse à la majeure partie de leur vie dans les prisons israéliennes sans espoir. La contrebande de sperme leur a permis de garder espoir et à renforcer leur fermeté ainsi que leurs épouses», expliquant que «la contrebande de sperme est une forme de résistance distincte et plus créative face à l’occupation».

Selon les statistiques du Centre des détenus palestinien, 23 prisonniers ont procédé à la contrebande de sperme en 2015, puis le nombre est passé à 28 prisonniers en 2016, ils ont réussi à donner naissance à 38 enfants par insémination artificielle. En 2017, 44 prisonniers ont eu 56 enfants. Cette année, 61 enfants sont nés de la même manière.

Source : Al-Ahed, traduit par l’équipe du site

https://french.alahednews.com.lb/29041/323#.W_B9SOhKhPY


 

UN MEDIA TURC EVOQUE LA PEUR-PANIQUE D' "ISRAËL" APRES LES ATTAQUES DE MISSILES DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE

Un média turc évoque la « panique » d’ »Israël » après les attaques de missiles du Hamas

 Depuis 1 heure  16 novembre 2018

1029982908

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

no author

Le système de défense aérienne Dôme de fer a échoué à intercepter la majorité des missiles lancés par le Hamas depuis la bande de Gaza. Cette défaillance qui a contraint « Israël » à conclure un cessez-le-feu témoigne de la panique qu’il éprouve face aux forces palestiniennes, peut-on lire dans le quotidien turc Yeni Safak.

« Israël » se trouve dans une situation difficile après que son système de défense aérienne Dôme de fer n’a pu intercepter que 100 des 460 missiles lancés par le Hamas au début de la semaine. Reconnue par Tsahal, cette réalité a provoqué la « panique » au sein du gouvernement israélien et l’a obligé à conclure un cessez-le-feu avec les groupes palestiniens, estime le quotidien turc Yeni Safak.

Ce dernier dit avoir contacté des représentants du Hamas qui lui ont expliqué ce succès par la performance de ses systèmes de missiles et souligné que le mouvement ne cessait de développer ses moyens d’attaque.

En outre, le quotidien rappelle que la percée du Dôme de fer a suscité la colère des colons israéliens qui habitent près de la bande Gaza et qui ont protesté contre le gouvernement israélien qui n’avait pas pris les mesures nécessaires pour les protéger des missiles palestiniens.

En raison des attaques, poursuit le quotidien, des centaines des Juifs ont quitté leurs maisons situées dans des zones dangereuses. Selon eux, le gouvernement israélien a conclu une trêve honteuse. Des partis d’opposition israéliens ont également qualifié de désastre ce qui s’est passé. Pour eux, Benjamin Netanyahu et son parti ont plié devant le Hamas.

Rappelons que pour protester contre ce cessez-le-feu qu’il a qualifié de « capitulation devant le terrorisme », Avigdor Lieberman, ministre de la Défense depuis 2016, a présenté mercredi sa démission du gouvernement de Benjamin Netanyahu.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/1127403


 

LE CHEF DES GARDIENS DE LA REVOLUTION : L'ENTITE SIONISTE RECONNAIT SA DEFAITE A PEINE 48H APRES LE DECLENCHEMENT DES HOSTILITES

Gardiens de la révolution: l’entité sioniste reconnait sa défaite à peine 48 heures aprés le déclenchement des hostilités

 Depuis 34 minutes  15 novembre 2018

13960725000584_test_photoi

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le commandant en chef   des Gardiens de la révolution  iranien, le général Haji Zadeh a affirmé que « le  peuple assiégé  à Gaza a montré une force qui a poussé l’entité sioniste à s’avouer vaincu en  48 heures , allant jusqu’à demander à d’autres pays d’intervenir pour imposer un cessez-le-feu » soulignant que « cela  signifie qu’elle aaccepté la défaite », selon l’agence d’informations iraniennes Farsnews.

Il a ajouté que « les Palestiniens ont réussi en  48 heures à obliger l’entité sioniste, dont l’armée est la quatrième  plus puissante au monde, à se rendre » notant « alors imaginez le résultat si vous comparez la force de cette armée avec celle  de l’Iran ».

Le général Haji Zadeh a souligné que « malgré l’énorme budget de la défense de l’Arabie, Trump s’en moque en affirmant que sans le   soutien des USA , l’arabie s’écroulera en  trois semaines ».

Il a évoqué les capacités très précises des missiles iraniens, rappelant que « la destruction d’un bâtiment terroriste à une distance de 570 km prouve  que nos capacités de dissuasion sont très élevées ».

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1125819