PALESTINE

PALESTINE

UN SYNDICALISTE BELGE: "ISRAËL" TUE DES ENFANTS PALESTINIENS POUR LEURS ORGANES

Syndicaliste belge: «Israël» tue des enfants palestiniens pour leurs organes

folder_openEurope access_timedepuis 10 heures

 

 

Un professeur d’université et cadre supérieur de l’un des principaux syndicats de Belgique a écrit qu’«Israël» empoisonne les Palestiniens et tue leurs enfants pour récupérer leurs organes.

Robrecht Vanderbeeken est le secrétaire culturel du syndicat ACOD, et est chercheur en philosophie des sciences affilié à la Vrije Universiteit de Bruxelles. Il est un grand défenseur de la cause palestinienne et notamment connu pour ses critiques envers l'armée d'occupation israélienne et ses crimes commis contre les Palestiniens.

La population de la bande de Gaza est «affamée, empoisonnée, et des enfants sont enlevés et assassinés pour leurs organes», a écrit Vanderbeeken dans une tribune qui a été publiée en août sur le site d’informations de gauche De Wereld Morgen.

La semaine dernière, le Centre interfédéral pour l’égalité des chances (UNIA) a reçu une plainte contre Vanderbeeken pour ces affirmations. Suite à la plainte, De Wereld Morgen a retiré jeudi la partie relative au vol d’organes mais a maintenu les éléments liés à l’empoisonnement et à la mort par famine.

Le journal a publié un correctif de 377 mots sous le titre «mise à jour» qui explique pourquoi il a supprimé l’accusation faisant référence au vol d’organes. Dans la correction, le site d’informations accuse «Israël» de « meurtre» et «d’enlèvement» d’enfants palestiniens, entre autres crimes de guerre.

Le journal a également précisé qu’Israël» utilise des organes appartenant à des membres des forces palestiniennes tués, mais les rédacteurs en chef et les journalistes ont décidé «de ne pas suggérer de lien de causalité entre l’enlèvement et le meurtre d’enfants par l’armée israélienne, et le prélèvement d’organes destinés à une greffe».

En 2009, le quotidien suédois Aftonbladet a suscité la colère des autorités d’occupation israélienne en publiant un récit selon lequel les troupes israéliennes ont prélevé des organes sur des Palestiniens décédés en détention.

Source : agences et rédaction

https://french.alahednews.com.lb/28779/293#.W84WzWgzZPY


 

PREMIERE VICTOIRE DES HABITANTS DE KHAN AL-AHMAR : NETANYAHU SUSPEND L'EVACUATION DU VILLAGE !

21 octobre 2018

Khan al-Ahmar : Netanyahou suspend l’évacuation !

La résistance palestinienne et les pressions internationales ont joué leur rôle : le régime d’apartheid israélien vient d’annoncer qu’il reporte sine die la démolition du village bédouin près de Jérusalem, et l’expulsion de ses habitants.


Les habitants de ce village qu’Israël veut transformer en nouvelle colonie israélienne, viennent de remporter une première victoire.

Netanyahou est contraint de reculer face aux images qui ont fait le tour du monde, et obligé y compris des dirigeants occidentaux comme Theresa May à protester contre la démolition de Khan al-Ahmar, programmée pour le 1er octobre dernier.

La procureur de la Cour Pénale internationale, Fatou Bensouda, a elle-même averti mercredi dernier que les transferts de population dans un terrtoire occupait constituait un crimes de guerre.

Ce village, proche de la Route 1 dans la zone de la colonie de Kfar Adumim, est habité par plusieurs dizaines de familles de la tribu des Jahalin, expulsée par Israel dans les années 1950 de son foyer dans le Neguev, et condamnée à errer entre Jérusalem et Jéricho jusqu’à ce qu’elle s’établisse à Khan al-Ahmar vers 1970.

Haaretz rapporte que Netanyahou "va étudier les différentes propositions alternatives à l’évacuation des habitants du village"....

Saluons cette victoire palestinienne, mais restons vigilants, car une fois les caméras absentes, les fascistes au pouvoir sont capables de revenir en force.

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14786



 

LA JORDANIE VEUT RECUPERER DES ZONES PRETEES A "ISRAËL" EN 1994

21 octobre 2018

La Jordanie demande à récupérer des zones prêtées à Israel en 1994

Le roi Abdallah II de Jordanie a annoncé dimanche que son pays avait notifié à Israël sa volonté de récupérer des zones prêtées pour une période renouvelable de 25 ans, en vertu de l’accord de paix de 1994, indique L’AFP.

"Nous avons informé Israël (que nous mettons) fin à l’application des annexes du traité de paix concernant Baqoura et Ghoumar", a affirmé le roi cité par l’agence officielle Petra, soulignant que "Baqoura et Ghoumar sont des terres jordaniennes et resteront jordaniennes".

Baqoura est une zone frontalière jordanienne, de quelque 6 km², située à l’est du Jourdain dans la province d’Irbid (nord), tandis que Ghoumar est un secteur frontalier jordanien, de 4 km² environ, situé dans la province d’Aqaba (sud).

Pas des superficies extraordinaires donc, mais pour un Etat qui n’a connu que l’accroissement de sa superficie par le vol, cela n’est pas agréable de devoir rendre quoi que ce soit !

En vertu du traité de paix signé le 26 octobre 1994 entre Israël et son voisin jordanien, Israël a le droit d’exploiter ces terres pendant une période de 25 ans, renouvelable automatiquement si aucune des deux parties n’a donné un préavis d’un an (soit dans 5 jours) pour mettre fin à l’application des dispositions relatives à Baqoura et Ghoumar.

Voilà qui est fait !

Source : AFP

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14785


 

LE PALESTINIEN MOHAMMED DAHLAN A EMBAUCHE UNE EQUIPE D'ASSASSINS DIRIGEE PAR UN ISRAELIEN

19 octobre 2018

Le Palestinien Dahlan a embauché une équipe d’assassins dirigée par un Israélien

Mohammed Dahlan, un rival de Mahmoud Abbas passé au service des Emirats Arabes Unis (EAU), a embauché pour le compte de ces derniers une firme de tueurs à gages dirigée par un Israélien, a révélé cette semaine le journaliste Aram Roston, dans une enquête publiée par le site Buzzfeed News.


(photo Buzzfeed News ; de droite à gauche, Abraham Golan, Mohammed Dahlan et Isaac Gilmore, l’adjoint de Golan)

Les hommes de main, notamment des anciens de la Légion étrangère française et de l’armée américaine, avaient pour mission d’assassiner des personnalités yéménites figurant sur une liste fournie par les EAU.

Les EAU sont dirigées par le prince héritier d’Abou Dhabi Mohammed bin Zayed (« MbZ » pour les intimes, à ne pas confondre avec Mohammed bin Salman, dit « MbS », son homologue saoudien).

Cet Etat est en pointe depuis 2015, aux côtés de l’Arabie saoudite et d’autres dictatures arabes, dans la sale guerre faite à la population du Yemen. avec la bénédiction des marchands d’armes occidentaux (France, Etats-Unis, Grande-Bretagne…).

Rien que pour les firmes étatsuniennes, les achats d’armes par les EAU ont ainsi atteint 27 milliards de dollars (23 milliards d’euros) au cours de la décennie écoulée.

Quant à l’armée de ce pays qui ne compte qu’un million de nationaux (plus 8 à 9 millions d’immigrés), elle emploie de nombreux mercenaires étrangers, et ses hélicoptères de combat sont même commandés par un ex-officier supérieur américain, Stephen Toumajan, promu au rang de major général par MbZ !

Des milliers de civils yéménites ont péri dans les bombardements de ce que nos merdias appellent « la lutte de la coalition contre les rebelles houthis soutenus par l’Iran », tandis que la malnutrition, voire la famine, consécutive à un blocus inhumain, affectent plusieurs millions de personnes.

Mais parallèlement à cette sale guerre avouée, une vaste opération d’assassinats ciblés, complètement secrète, elle, a été conduite depuis la fin 2015.

Elle a visé les dirigeants du parti Al-Islah, un parti islamique n’ayant jamais encouragé une quelconque lutte armée, et dont un des membres, la jeune Tawakkul Karman, est lauréate du Prix Nobel de la Paix !

C’est Mohamed Dahlan, devenu l’un des principaux lieutenants de MbZ, qui a recruté les tueurs qui ont assassiné plus de 20 membres de ce parti dans des attentats désormais revendiqués par le chef de la bande, l’Israélien d’origine hongroise Abraham Golan. 



(Gilmore, Golan, et deux de leurs "salariés" ; à l’arrière-plan, un appareil de l’aviation émirienne ; photo fournie à Buzzfeed News par Abraham Golan lui-même)

« Effectivement, on a eu un programme d’assassinats ciblés et c’est moi qui l’ai dirigé, sur prescription des Emirats Arabes Unis », déclare Golan, qui vante « l’expérience » d’Israël dans ce domaine, depuis la fondation de cet Etat il y a 70 ans.

L’homme, installé aux Etats-Unis, est à la tête d’une société de recrutement de mercenaires, le Spear Operations Group. Il indique également à Buzzfeed News avoir servi dans la Légion Etrangère française, mais ce point n’a pu être vérifié de manière indépendante par le site d’informations. Ses accointances avec le Mossad, elles, sont établies.

Dahlan a négocié avec Golan, qui a embauché une douzaine de tueurs, une rémunération de 1,5 million de dollars (1,2 million d’euros) par mois, plus un « intéressement aux résultats », c’est-à-dire au nombre de victimes, dont le montant n’est pas révélé.

Les mercenaires de base touchaient environ 20.000 dollars (17.000 euros) par mois s’agissant des étatsuniens, moitié moins pour les hommes issus de la Légion Etrangère française. La durée du contrat, apparemment plusieurs mois au cours de l’année 2016, n’est pas précisée par le site.

Source :(https://www.buzzfeednews.com/article/aramroston/mercenaries-assassination-us-yemen-uae-spear-golan-dahlan)

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14780


 

OUVERTURE D'UN MUSEE PALESTINE AUX USA

19 octobre 2018

Ouverture d’un Musée Palestine aux USA

Un Musée Palestine a ouvert ses portes récemment à Woodbridge dans le Connecticut (USA), et son fondateur et financier vient de déclarer sur I24 : "Ce musée ne recevra pas d’artistes israéliens et je ne m en excuse pas".

Ce musée a été fondé en avril dernier par l’homme d’affaire palestino-américain Faisal Saleh, pour "Preserver l’histoire et la culture palestiniennes"

Il affiche sur son site (https://www.palestinemuseum.us/) la photo de Jérusalem avec la légende suivante :



Jérusalem, vue aériennes, capitale de la Palestine occupée © Faisal Saleh 2015

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14775


 

LA RESISTANCE HEROÏQUE A KHAN AL-AHMAR (VIDEO)

19 octobre 2018

La résistance héroïque à Khan al-Ahmar (Vidéo)

Toute la semaine, les bulldozers israéliens ont été entravés par des Palestiniens résistant aux démolitions, tandis que les colons voisins déversaient leurs égouts et ordures dans le village pour contribuer à expulser ses habitants.

L’armée procède à de nombreuses arrestations en plus de la brutalité sur place.

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14772

 


 

COMMUNIQUE DE L''ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE: LIBERTE IMMEDIATE POUR GEORGES IBRAHIM ABDALLAH !

Communiqué de l’AFPS

Liberté immédiate pour Georges Ibrahim Abdallah !

Numéro d’écrou 2388/A221, Georges Ibrahim Abdallah est toujours incarcéré au centre pénitentiaire de Lannemezan.

Détenu depuis 34 ans il est devenu le plus ancien prisonnier politique d’Europe. Libérable depuis 1999 toutes ses demandes de remise en liberté ont été rejetées par la volonté de nos gouvernants.

Né au Nord Liban il s’est engagé en faveur de la cause palestinienne dans le contexte de la guerre civile et des invasions de l’armée israélienne au sud du Liban.

Il a été condamné à la perpétuité sans peine de sûreté en 1984 par la cour d’assises spéciale pour complicité d’assassinat après que l’attaché militaire adjoint des Etats-Unis en France ait été abattu puis, trois mois plus tard, un diplomate israélien, agent du Mossad.
Il n’a jamais reconnu sa participation à ses actes.

Quelles pressions sur la justice française pour expliquer cet acharnement ?

Pourquoi réinventer en France, pour ce cas précisément, une peine de perpétuité non aménageable ?

Pourquoi oublier l’indépendance de la justice française pour satisfaire aux pressions d’Etats étrangers ?

Pourquoi lui appliquer un régime d’embastillement totalement arbitraire ?

Georges Ibrahim Abdallah est-il victime d’une "vengeance d’Etat lamentable" (déclaration d’Yves Bonnet, patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST) interview du 7 janvier 2017) ?

Interpelé à Tunis en février 2018 sur le sort de Georges Ibrahim le Président Macron n’a pas cru bon de réagir.

Pour ce militant communiste libanais, combattant des causes libanaise et palestinienne qui a connu et connaît encore l’expression de la solidarité de militants palestiniens très connus (Marwan Barghouti, Salah Hamouri, Ahmad Saadat, Ahed Tamimi) l’heure de la libération est venue !

Georges Ibrahim Abdallah est aujourd’hui l’objet de demandes de remise en liberté qui viennent de tous horizons, pour des raisons humanitaires comme pour des raisons de simple justice.

Le Président de la République doit enfin faire "oeuvre de justice "dans ce dossier.

Pour prouver l’indépendance de notre justice...

Pour réaffirmer le droit des peuples à la résistance et à l’autodétermination...

Nous demandons :

Liberté immédiate pour Georges Ibrahim Abdallah !

19 octobre 2018
Le Bureau national de l’AFPS

http://www.france-palestine.org/Liberte-immediate-pour-Georges-Ibrahim-Abdallah



 

VOLONTAIREMENT, UN COLON ECRASE ET BLESSE GRAVEMENT DEUX PALESTINIENS

19 octobre 2018

Un colon écrase volontairement deux Palestiniens

Deux travailleurs palestiniens de Qalqiliya, en Cisjordanie occupée, ont été grièvement blessés par des colons qui leur ont roulé dessus, sans même s’arrêter, comme on peut le voir sur la vidéo.

Oqab Abed al-Hafith et Ameer Hayel Raji ont été transportés à l’hôpital, blessés à la tête et à l’épaule.

Le colon qui est probablement de la colonie voisine de Karnei Shomron, n’a pas été arrêté, alors que les agressions de colons contre les Palestiniens ne cessent d’augmenter, allant jusqu’à tuer récemment une mère de famille à coups de jets de pierres.

Maan News Agency

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14771


 

GAZA: MAUVAISE SURPRISE POUR "ISRAËL"

Israël s'est acharné à nouveau sur Gaza pour cacher sa crainte et sa surprise

Thu Oct 18, 2018 8:59AM

Les missiles tirés depuis Gaza contre les colonies israéliennes en riposte au bombardement israélien (Photo d'illustration)

Les missiles tirés depuis Gaza contre les colonies israéliennes en riposte au bombardement israélien (Photo d'illustration)

Le Dôme de fer israélien s'est toujours pas parvenu à intercepter les missiles palestiniens tirés mercredi 17 octobre contre Israël en représailles des frappes ciblé du régime de Tel-Aviv. Et pourtant, le nouvel échec du Dôme de fer n’a pas été le seul fait surprenant. En fait le modus operandi des unités balistique de la Résistance à gaza a davantage surpris l’armée israélienne.

Selon DEBKAfile, un site proche des milieux du renseignement israélien Mossad, la Résistance palestinienne a effectué un double tir de missile de type Tornado-G Grade. Il s’agit d’un missile russe version optimisée que la Résistance aurait utilisé pour la première fois.

Les missiles ont été tirés par des batteries dotés de système de navigation automatique, ce qui laisse penser que la fabrication domestique de missiles à Gaza se développe.

DEBKAfile s’inquiète aussi du fait que les deux missiles ont été tirés dans deux directions différentes (Beersheba à l’est et Tel-Aviv au nord) visiblement par deux équipes balistiques distinctes. Pire, le missile qui s’est abîmé en mer, n’a déclenché aucun système d’alerte israélien.

PressTV-Gaza frappée, défie Israël

Les avions de combat israéliens ont bombardé, ce mercredi matin, certaines cibles dans la bande de Gaza, bombardement qui n'est pas resté sans réponse.

Ces énormes avancées marquent un tournant dans les capacités de défense balistique de la Résistance, lesquelles n’ont pas échappé à l’hiérarchie militaire israélienne.

Le choc a été si grand que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été amené à annuler la réunion du cabinet des ministres, choisissant de consulter pendant des heures les officiers de l’armée pour s’informer de l’état « lamentable » dans lequel se trouve l’armée israélienne, alors que cette même armée ne cesse de brandir la menace d’une action militaire contre Gaza.

Gaza : Israël pris au dépourvu

La Résistance palestinienne pulvérise les positions israéliennes dans le sud des territoires occupés de la Palestine.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/10/18/577342/Hamas-mauvaise-surprise-pour-Isral


 

100 SPORTIFS PALESTINIENS BLOQUES DANS LEUR STADE PAR L'ARMEE ISRAELIENNE

17 octobre 2018

Cent sportifs palestiniens bloqués dans leur stade par l’armée israélienne

Les troupes d’occupation israéliennes ont envahi le stade du village d’ al-Khader, près de Béthléem et empêché une centaine de sportifs d’en sortir pendant plusieurs heures. Israël hors de la FIFA et de l’UEFA, qui prônent le "fair play" dans leurs statuts !

On peut imaginer la déferlante de soldats lourdement armés pour retenir une centaine d’athlète à l’intérieur de leur stade, toutes une soirée la semaine dernière.

Joueurs, coaches, administrateurs tenus en joue, pendant des fouilles et des interrogatoires interminables et qui n’ont rien donné.

Ou plutôt si. Qui ont donné une raison de plus d’xclure Israël de toutes les compétitions sportives internationales.

Sportifs assassinés, mutilés, emprisonnés, stades palestiniens bombardés et équipes sportives empêchées de s’entraîner pendant que des équipes de football appartenant à la sélection nationale israélienne sont basées dans les colonies : qu’est-ce que la FIFA attend pour faire ce qu’elle avait fait en 1976, pendant l’apartheid, à l’équipe sud-africaine de foot, expulsée de la fédération ?


Alaa Obeid, footballeur palestinien très prometteur, handicapé par les tirs des snipers israéliens lors d’une manifestation pour la levée du blocus de Gaza


Alaa Aldaly, cycliste dans l’équipe nationale palestinienne, amputé dans les mêmes circonstances.

Source : Maan News Agency

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14767