PALESTINE

PALESTINE

6e JOUR D'INTIFADA EN PALESTINE OCCUPEE

C’est le sixième jour de la nouvelle intifada en Palestine occupée

Tue Dec 12, 2017 3:2PM

Un manifestant palestinien, lors d’affrontements avec les forces israéliennes dans la ville de Ramallah en Cisjordanie occupée, en décembre 2017. ©AFP

Un manifestant palestinien, lors d’affrontements avec les forces israéliennes dans la ville de Ramallah en Cisjordanie occupée, en décembre 2017. ©AFP

Aujourd’hui mardi, les Palestiniens se sont confrontés aux militaires israéliens pour le 6e jour consécutif.

Des témoins oculaires ont rapporté qu’un certain nombre de jeunes Palestiniens avaient fermé en jetant des pierres et en brûlant des pneus sur l’avenue principale du passage-nord de Bethléem. Les témoins ont ajouté : « Les jeunes ont lancé des pierres et des pétards sur les soldats de l’armée du régime sioniste. Les forces d’occupation ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. »

Les jeunes ont attaqué les soldats de l’armée israélienne avec des pierres et des pétards et les forces d’occupation ont riposté en leur lançant des gaz lacrymogènes et en tirant des balles en caoutchouc.

Lors des affrontements d’hier avec les forces d’occupation, 166 Palestiniens ont été blessés dans des zones éparses de la bande de Gaza et de la Cisjordanie.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré : « Suite à l’annonce de la décision de Trump concernant la ville de Qods, le nombre de martyrs et de blessés dans toutes les parties des territoires palestiniens occupés depuis 1967 est de 4 morts dans la bande de Gaza et de 1 778 blessés, dont 1 396 étaient de Cisjordanie occupée et notamment de Qods. Parmi ces derniers, 33 ont été pris pour cible avec des balles réelles et 323 autres avec des cartouches de chevrotine. »

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/12/12/545371/6e-jour-dintifadaen-Palestine-occupe


 

QODS : LE FPLP EXPRIME SON APPUI AU GENERAL IRANIEN SOLEIMANI, COMMANDANT EXPERIMENTE DES OPERATIONS MILITAIRES SUR LE TERRAIN

Qods: le FPLP se dit ouvert aux idées de Soleimani

Tue Dec 12, 2017 4:58PM

Le secrétaire général adjoint du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Abou Ahmad Fouad (G), lors d’une conférence de presse au siège de ce mouvement. (Photo d’archives)

Le secrétaire général adjoint du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Abou Ahmad Fouad (G), lors d’une conférence de presse au siège de ce mouvement. (Photo d’archives)

Le secrétaire général adjoint du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a exprimé son appui au haut cadre militaire iranien, le général Qassem Soleimani, qu’il a qualifié de « commandant expérimenté des opérations militaires sur le terrain ».

Selon l’agence de presse IRNA, le secrétaire général adjoint du FPLP, le général Abou Ahmad Fouad, a affirmé que l’axe de la Résistance était, de nos jours, plus puissant qu’avant.

« La Résistance palestinienne n’est pas seule ; elle dispose aujourd’hui de vastes moyens », a-t-il affirmé.

Abou Ahmad Fouad a affirmé que le FPLP était prêt à passer à l’acte, avec tous les groupes palestiniens, dans le cadre d’une nouvelle intifada. Il a aussi évoqué la nécessité, pour les groupes palestiniens, d’enterrer leurs différends pour combattre plus efficacement l’ennemi et en finir avec ses crimes.

Rassemblement de masse organisé par le FPLP dans Gaza. ©Info-Palestine.eu

Il a également appelé le chef de l’Autorité autonome palestinienne, Mahmoud Abbas, à participer à une réunion du FPLP pour discuter des moyens de faire face à la récente décision de Trump de reconnaître la ville de Qods comme capitale d’Israël.

Ailleurs dans ses propos, Fouad a affirmé que l’existence d’un leadership unifié, à la tête de tous les groupes palestiniens, constituerait un facteur important dans le sens de la poursuite de l’intifada du peuple palestinien, ajoutant :

« Puisque le général Soleimani est un commandant bien expérimenté en opérations militaires sur le terrain, je tiens à dire que ses points de vue seront les bienvenus. »

Le président américain Donald Trump a annoncé le mercredi 6 décembre qu’il reconnaîtrait Qods comme capitale d’Israël, ce qui a donné lieu à des scènes de colère et de protestation de grande ampleur un peu partout dans le monde.

Lire aussi :

Qods : le monde, emporté par une vague de colère anti-américaine

À noter que le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a été fondé en 1967 par Georges Habache, Ahmed Jibril et Abou Ali Moustafa, avec pour but de libérer la Palestine en se lançant dans une guérilla.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/12/12/545382/FPLP-Qassem-Soleimani-Qods


 

LES BRIGADES DE RESISTANCE ABOU ALI MOSTAFA SALUENT ET APPROUVENT LE DISCOURS DE S. NASRALLAH

Les brigades Abou Ali Mostafa saluent le discours de S.Nasrallah, Fateh al-Intifada revendique les tirs contre Sderot

 Depuis 5 heures  12 décembre 2017

intifada4

 Moyent-Orient - Palestine

 

Le mouvement de résistance palestinienne, les brigades d’Abou Ali Mostafa ont salué le dernier discours du secrétaire général du Hezbollah. « Ils se sont dits tout à fait d’accord avec les propos de Sayed Nasrallah sur la nécessité de mettre en place une stratégie de résistance unifiée et une coalition regroupant toutes les forces de résistance opposées au projet israélo-US dans la région », rapporte le site palestinien PalToday.

De leur côté, les forces d’al-Asifa (tempête en français), branche armée du mouvement palestinien Fateh-al-Intifada, ont annoncé avoir tiré dimanche deux missiles de type 107 contre la colonie de Sderot, a indiqué le site palestinien Maan.

Lundi, les forces d’al-Asifa ont revendiqué les tirs de 4 roquette de type 120 contre la colonie de Kissufim. Elles ont en outre promis « au peuple palestinien et à notre nation (oumma) arabe de poursuivre et de renforcer la lutte armée à l’intérieur des territoires occupés jusqu’à la libération de toute la Palestine ».

L’occupation bombarde Gaza

Entre-temps, l’artillerie et l’aviation des forces d’occupation ont bombardé mardi matin des positions de la résistance palestinienne, au sud et au nord de Gaza, a précisé PalToday. Selon les prétentions de l’occupation, ces bombardements constituent une riposte aux tirs de roquettes lancés depuis Gaza contre la colonie d’Eshkol.

Le ministère palestinien de la Santé n’a pas fait état de victimes suite à ces agressions israéliennes.

Série d’arrestations en Cisjordanie

Et puis, dans une tentative d’étouffer tout soulèvement palestinien en riposte à la décision du président américain de reconnaitre la ville sainte de Jérusalem AlQuds comme capitale de la Palestine, les forces d’occupation ont mené une série d’arrestation dans plusieurs villes de la Cisjordanie occupée.  Les soldats d’occupation ont pris d’assaut ce mardi la localité d’Issaouia, à l’est de Jérusalem AlQuds occupée.

Des sources sécuritaires ont pour leur part fait état de l’arrestation de 12 Palestiniens, dont le dirigeant du Hamas, Cheikh Dirar Hamadné, ainsi que de plusieurs affrontements entre des jeunes palestiniens et des soldats d’occupation à Jérusalem AlQuds, à Naplouse, à al-Khalil et à Ramallah.

Plus de 200 Palestiniens ont été blessés lundi lors d’affrontements avec les forces d’occupation, a-t-on indiqué de sources médicales.

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/693262


 

QODS : LA PETITE FILLE DE L'ANCIEN ROI D'ARABIE, LA PRINCESSE NISREEN, CONDAMNE LA DECISION DE TRUMP

Qods: la petite-fille de l'ancien roi d'Arabie condamne la décision de Trump

Mon Dec 11, 2017 6:35PM

Les jeunes Palestiniens mettent le feu au portrait du président américain lors d'une manifestation, dans le secteur ancien de la ville de Qods, contre la récente décision de Trump de reconnaître Qods comme capitale d'Israël, le 11 décembre 2017. ©AFP

Les jeunes Palestiniens mettent le feu au portrait du président américain lors d'une manifestation, dans le secteur ancien de la ville de Qods, contre la récente décision de Trump de reconnaître Qods comme capitale d'Israël, le 11 décembre 2017. ©AFP

La petite-fille de l’ancien roi d’Arabie saoudite a condamné la décision du président américain concernant la reconnaissance de Qods comme la capitale d’Israël.

Selon le journal turc Yeni Safak, la princesse Nisreen, petite-fille du roi Fayçal, ancien roi d’Arabie saoudite, s’est dite déçue par la décision de Donald Trump de déclarer Qods capitale d’Israël. La princesse saoudienne affirme que par cette décision, le président américain a en fait compromis le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Selon elle, Trump n’est pas bien placé pour parler du statut de Qods ; « c’est une question qui concerne le monde arabo-musulman », précise la princesse saoudienne.

Nasreen al-Fayçal a également demandé au gouvernement saoudien de révéler ses réunions secrètes avec Israël. 

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/12/11/545277/Nisreen-Fayal-Trump-Qods


 

BANDE DE GAZA : EN RIPOSTE A UN TIR DE ROQUETTE, L'ARMEE ISRAELIENNE FRAPPE LES POSITIONS DU HAMAS

Un char israélien de retour de la bande de Gaza, image d'illustration

Tsahal frappe les positions palestiniennes, ripostant au tir de roquette

© AFP 2017 JACK GUEZ

INTERNATIONAL

URL courte

Dossier:

Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (47)

326

Les troupes israéliennes ont frappé les positions du mouvement Hamas suite au récent tir d'au moins une roquette palestinienne en direction de l'État hébreu.

 

La bande de Gaza

© AP PHOTO/ TSAFRIR ABAYOV

Au moins une roquette tirée sur Israël depuis la bande de Gaza

Un char et des avions israéliens ont effectué lundi des frappes sur des positions du mouvement Hamas, dans la bande de Gaza, ripostant ainsi au tir de roquette palestiniennes en direction de l'État hébreu.

 

«En réponse aux tirs de roquette, un char et des avions de la Force aérienne ont effectué des frappes sur des positions du Hamas, dans le sud de la bande de Gaza», a annoncé Tsahal dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée de lundi il a été annoncé qu'Israël avait de nouveau été la cible de tirs de roquettes palestiniennes lancées depuis la bande de Gaza. Ces tirs se sont intensifiés ces derniers jours après près de six mois d'accalmie sur fond de protestations de Palestiniens contre la décision de Washington de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État hébreu et d'y transférer son ambassade actuellement installée à Tel Aviv.

Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv.

En 1995, le Congrès américain a adopté la loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

https://fr.sputniknews.com/international/201712111034280449-israel-palestine-roquette-tir/


 

EN PALESTINE OCCUPEE, OPERATION DE RESISTANCE A L'ARME BLANCHE

Palestine occupée : Opération de résistance à l’arme blanche.Poursuite des protestations. Provocation israélienne à Al-Aqsa

 Depuis 10 minutes  10 décembre 2017

yassine_operation

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Première opération de résistance, sur fond des réactions à la décision du président américain de reconnaitre la ville sainte de Jérusalem al-Quds comme capitale de l’entité sioniste : un jeune palestinien a blessé un homme de sécurité israélien ce dimanche. Alors que les protestations se sont poursuivies pour le quatrième jour consécutif. Tandis que les colons sionistes multiplient leurs appels pour prendre d’assaut la moquée d’al-Aqsa .

A quelques mètres du consulat US

operation_yassine

L’opération a eu lieu non loin du consulat des Etats-Unis, à proximité de la gare des bus centrale à l’ouest  d’al-Quds occupée.

Les médias israéliens ont qualifié la blessure du policier israélien de grave et indiqué que les forces d’occupation ont arrêté l’auteur de l’opération.

Il s’agit de Yassine Youssef al-Qaraat, 24 ans, originaire de Naplouse et fils du général palestinien à la retraite Youssef Al-Qaraat qui avait servi au sein des services de sécurité de l’Autorité palestinienne.

Sur son compte Facebook, Yassine avait écrit avant de passer à l’opération : « Sur la voix de Dieu nous nous révoltons. Nous voulons hisser la bannière de nouveau. Que la religion soit glorifiée de nouveau. Qu’al-Aqsa restitue son honneur. Et que le sang coule de nos corps. Notre sang est sans valeur sur la voie de notre patrie, de notre Al-Quds, de notre al-Aqsa. »

affront_bethleem

Entretemps, l’occupation israélienne poursuit ses opérations de perquisition et d’arrestation des jeunes palestiniens. Il est question de 11 palestiniens qui ont été arrêtés en Cisjordanie occupée, à l’aube de ce dimanche.

Quatrième jour de protestations

Ce qui n’a pas dissuadé les jeunes palestiniens de poursuivre leurs protestations contre la décision américaine, pour le quatrième jour consécutif.

Des manifestations ont aussi eu lieu dans la ville d’al-Quds où des affrontements ont éclaté avec les policiers de l’occupation.

Dans la région de Bethléem, des affrontements ont eu lieu dans plusieurs endroits et des dizaines de jeunes ont été asphyxiés par les gaz lacrymogènes. 9 d’entre eux ont été hospitalisés à Qalqilia. Idem à Tulkarem , et Hébron al-Khalil, où les soldats de l’occupation ont ouvert le feu sur les Palestiniens.

affontements

Dans la bande de Gaza, les forces d’occupation ont ouvert le feu contre les manifestants qui s’approchaient de la barrière à Khazzaat, à l’est de Khan Younes.

Selon le Croissant rouge palestinien, 58 Palestiniens ont été blessés ce dimanche dans les deux régions:  8 aux balles réelles, 5 aux balles en caoutchouc, et 42 par les gaz lacrymogènes.

En quatre jours, ce sont quelque 1200 Palestiniens qui ont été blessés et 4 qui sonttombés en martyrs.

Provocations israéliennes

colons_aqsa

Du côté des Israéliens, des actions de provocation ont été enregistrées ce dimanche. Un groupe se présentant sous l’appellation Organisations du Temple a appelé ses partisans d’aller à l’assaut de la mosquée d’al-Aqsa et de réclamer l’ouverture de toutes les portes d’accès devant les juifs et d’augmenter les heures d’entrée.

En général, l’accès des colons sionistes se fait par la porte al-Magharibat , dont les clés de la porte ont été confisquées par les forces d’occupation depuis 1967.

 

Sources: Al-Manar, Al-Mayadeen, Arabs48

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/690600


 

PALESTINE : LA FRANCE POPULAIRE EN COLERE CONTRE LA RECEPTION PAR LE ROQUET MACRON DU TUEUR NETANYAHU (PHOTOS)

PALESTINE : 

9 décembre 2017

Palestine : La France en colère (Photos)

Plus de 2000 à Paris, un millier à Lyon et de multiples autres manifestants dans de nombreuses villes de France ce samedi. Au point que même les médias qui s’étaient pliés aux ordres de l’Elysée en n’annonçant pas la visite de Netanyahou à Paris, ont dû répercuter la colère populaire face à la réception du criminel par Macron et aux annonces de Trump. Et Vive le Tribunal Populaire pour la Palestine !










  • A Paris, plus 2000 personnes sont venues exprimer leur indignation face au mépris de nos gouvernants pour les droits de l’homme et le droit international. Elles ont pu apprécier un procès en place publique : celui de Netanyahou et de son complice Macron, jugés par le Tribunal Populaire pour la Palestine.

Un grand merci à toutes les participantes et tous les participants, dans la foule comme à la tribune !

Une vidéo du procès est en cours de préparation. Nous avons besoin de volontaires pour sa traduction en anglais et en arabe. Merci de nous écrire à info@europalestine.com






Merci pour les témoignages exceptionnels :






























 

RENDEZ-VOUS SAMEDI PROCHAIN 16 DÉCEMBRE À LA FONTAINE DES INNOCENTS !


http://www.europalestine.com/spip.php?article13602

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article13690


 

LE MONSTRE TRUMP TUE 5 PALESTINIENS DANS LA BANDE DE GAZA ET EN BLESSE DES CENTAINES DANS TOUTE LA PALESTINE

9 décembre 2017

Trump fait 5 morts et des centaines de blessés à Gaza et en Cisjordanie

Deux morts vendredi et 3 autres ce samedi dans la bande de Gaza, ainsi que des centaines de blessés dans toute la Palestine, lors des manifestations contre la veulerie de Trump et de son annonce sur le transfert de l’ambassade des USA à Jérusalem.



A Gaza, les jeunes manifestent les mains nues, contre les engins de mort des criminels israéliens



Les escadrons de la mort à l’oeuvre en Palestine occupée



Grève générale vendredi en Palestine

Les Palestiniens ne se laisseront pas déposséder et Trump peut toujours s’assoir sur le droit international, cela ne fera pas de Jérusalem la capitale d’Israel.

C’est ce qu’affirment les Palestiniens aussi bien à Gaza, où Netanyahou a fait donner une fois de plus des bombardements et "raids aériens" meurtriers, tandis que son armée tire à balles réelles sur les manifestants dans toute la Cisjordanie, faisant plus d’une centaine de blessés en 48 H.

Mais les masques sont levés, et l’opinion publique internationale en colère se mobilise également un peu partout !

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article13690


 

LE GENERAL IRANIEN ALI JAFARI : QODS SERA LE CIMETIERE DU REGIME FACTICE D' "ISRAËL"

Les États-Unis et Israël ont commis l’erreur la plus stupide de leur histoire

Sat Dec 9, 2017 6:12PM

Le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef du CGRI. ©Tasnim

Le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef du CGRI. ©Tasnim

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a averti que les États-Unis et Israël avaient commis l’erreur la plus stupide de leur histoire au sujet de Qods et que grâce à Dieu, la noble Qods serait le cimetière du régime israélien.

« Tout cela est un prélude à la destruction de la mosquée al-Aqsa et les musulmans doivent savoir qu’ils ont à faire face rapidement à ce complot néfaste et que le temps presse », a averti le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef du CGRI en allusion à la récente décision de l’administration américaine de transférer l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Qods et de reconnaître cette ville comme capitale d’Israël.

« Les États-Unis et Israël ont commis l’erreur la plus stupide de leur histoire contre Qods et grâce à Dieu, la noble Qods sera le cimetière du régime factice d’Israël », a affirmé le général Jafari.

« Cette décision est un prélude à la négation totale du droit à l’existence de la Palestine et du droit de vivre des Palestiniens dans ce pays. À cette fin, ils ont même ignoré et méprisé jusqu’à leurs anciens amis au sein de Fatah », a-t-il indiqué.  

« Nous disposons d’informations selon lesquelles cette décision est le résultat des consultations, des accords et des coordinations en coulisse avec certains pays arabes, notamment l’Arabie saoudite », a-t-il précisé, avant d’ajouter : « Le régime saoudien cherche par tous les moyens à faire en sorte que la prise de position des musulmans contre les récents crimes des États-Unis reste de simples paroles. Ils ont convenu avec les États-Unis et Israël que rien n’aurait lieu pour protéger Qods et que la question de la Palestine sortirait du cercle des intérêts et des préoccupations du monde musulman. »

« Tout comme au Kurdistan, au Liban et au Yémen, l’Oumma musulmane fera tomber à l’eau les complots des ennemis et punira les criminels », a-t-il poursuivi.

« Les défaites successives essuyées par l’ennemi dans la région ont bouleversé tous ses calculs et décisions. Dans une telle situation, ce que doit faire le monde musulman, c’est de ne pas rater les occasions qui se présentent », a-t-il affirmé.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/12/09/545038/Oumma-musulmane-Qods-EtatsUnis-Isral-Kurdistan-Liban-Ymen-Fatah-gnral-Mohammad-Ali-Jafari


 

GAZA : DEUX MORTS ET AU MOINS 760 BLESSES PALESTINIENS LORS D'AFFRONTEMENTS AVEC LA POLICE ISRAELIENNE

Des morts et au moins 760 blessés parmi les Palestiniens dans des affrontements à Gaza

Des morts et au moins 760 blessés parmi les Palestiniens dans des affrontements à Gaza

© REUTERS/ Mohamad Torokman

INTERNATIONAL

URL courte

Dossier:

Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (35)

 0 01

Deux Palestiniens ont été tués et au moins 760 autres blessés dans les affrontements avec la police israélienne qui ont éclaté vendredi près de la frontière de la bande de Gaza après que Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël, selon les informations du Croissant rouge palestinien.

Deux Palestiniens ont trouvé la mort, plus de 760 autres ont été blessés dans les affrontements avec la police et l'armée israéliennes, selon les dernières informations communiquées par les représentants des services médicaux locaux.

Au total, environ 7.500 personnes ont pris part aux affrontements sur la rive occidentale du Jourdain et à la frontière entre Gaza et Israël, selon des militaires israéliens. Ils ont également déclaré qu'ils avaient «tiré pour tuer» sur «des dizaines d'instigateurs» et avaient atteint leurs cibles.

«Un autre Palestinien est mort, c'est le deuxième, dans la bande de Gaza, trois autres sont dans un état grave», a déclaré à Sputnik le représentant du ministère palestinien de la Santé, Ashraf al-Kidra.

 

Kaboul manifeste contre l’annonce de Trump sur Jérusalem

© SPUTNIK. J. KARGYAR

«Mort aux USA et à Israël!»: Kaboul manifeste contre l’annonce de Trump sur Jérusalem

La porte-parole du service de presse du Croissant rouge palestinien a déclaré qu'au cours de la journée des manifestations sur la rive occidentale, dans la bande de Gaza et à Jérusalem, plus de 760 personnes avaient été blessées, 60 d'entre elles par balle.

 

Les habitants de nombreux pays musulmans, dont la Palestine, la Turquie et plusieurs autres, ont pris part à des manifestations contre la décision annoncée le 6 décembre par le Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

https://fr.sputniknews.com/international/201712081034240654-gaza-palestine-morts/