PALESTINE

PALESTINE

SELON LES USA, LE DEAL DU SIECLE EST PRET, AVEC OU SANS LES PALESTINIENS. LES USA VEULENT EMPECHER TOUTE REACTION DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE

Le Deal du siècle est prêt, « sans les Palestiniens » : les Américains veulent empêcher toute réaction des factions.

 Depuis 6 heures  24 juin 2018

kushner_sissi

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Le conseiller du président américain Donald Trump, Jared Kushner, qui effectue une tournée dans la région, s’est interrogé dimanche sur la capacité mais aussi la volonté du président palestinien Mahmoud Abbas de faire des concessions en vue d’un accord de paix avec Israël, assurant que le plan de paix américain pourrait être présenté sans le consentement des Palestiniens.

Dans une rare interview, accordée au journal palestinien Al-Qods, le gendre pro israélien de Donald Trump a réaffirmé la volonté des Etats-Unis de relancer le processus de paix israélo-palestinien, avec ou sans les Palestiniens à la table des négociations, a rapporté l’AFP.

Depuis le 19 juin, M. Kushner a rencontré différents dirigeants régionaux, dans le cadre d’une discrète tournée effectuée en compagnie de l’émissaire spécial de Donald Trump pour le Moyen-Orient, Jason Greenblatt.

Aucune rencontre n’est toutefois prévue avec les responsables palestiniens.
« Le président (Mahmoud) Abbas dit qu’il est attaché à la paix et je n’ai aucune raison de ne pas le croire », a déclaré Jared Kushner dans cette interview à Al-Qods. « Cependant, je me demande dans quelle mesure le président Abbas a la capacité ou la volonté de s’engager afin de conclure un accord ».
« Il discute des mêmes points depuis 25 ans. Aucun accord de paix n’a été conclu pendant cette période », a-t-il ajouté.

Selon M. Kushner, « afin de parvenir à un accord, les deux parties devront faire un pas en avant et se retrouver à mi-chemin de leurs positions officielles. Je ne suis pas sûr que le président Abbas soit en mesure de faire cela ».

Jared Kushner et Jason Greenblatt ont rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Ils se sont aussi rendus en Jordanie, en Arabie Saoudite et en Egypte.

Les contacts sont en revanche gelés entre les Palestiniens et les autorités américaines depuis la reconnaissance par l’administration Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, en décembre dernier.
Les Palestiniens considèrent Jérusalem-Est comme leur future capitale, insistant sur le fait que le statut de la ville doit être négocié dans le cadre d’un accord de paix, comme le préconise la communauté internationale.

Le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina, a estimé que les efforts américains, qui « ignorent » les positions palestiniennes sur des questions telles que Jérusalem, la création d’un Etat palestinien et les réfugiés, étaient voués à l’échec.

Après son arrivée à la Maison blanche en janvier 2017, Donald Trump a chargé Jared Kushner de formuler un plan en vue de parvenir à un « accord ultime » entre Israël et les Palestiniens.

Au journal Al-Qods, Jared Kushner a affirmé que ce plan, dont aucun détail précis n’a filtré, était « presque prêt », et qu’il pourrait être présenté sans le consentement des Palestiniens. Il est présenté sous l’appellation le Deal du siècle.
« Si le président Abbas est prêt à revenir à la table (des négociations), nous sommes prêts à discuter, sinon nous publierons probablement le plan », a-t-il dit.

Selon le journal libanais al-Akhbar, l’administration américaine a suggéré aux responsables jordaniens et saoudiens un plan destiné à empêcher les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza de toute réaction lors de l’annonce du Deal du siècle.
Ce plan préconise l’octroi d’une aide humanitaire comprenant entre autre des usines de désalinisation de l’eau et une centrale électrique solaire. Cette aide devrait bien entendu être financée par les pays arabes.
« La résistance ne permettra pas de faire passer le deal qui est mort-né et aucun protagoniste palestinien  ne lui accordera son consentement », a affirmé une source palestinienne proche des factions de résistance dans la bande de Gaza.

https://french.almanar.com.lb/939919


 

CISJORDANIE : UN PALESTINIEN EN VOITURE FONCE SUR DES SOLDATS ISRAELIENS, 3 BLESSES

Des soldats israéliens

Une voiture fonce sur des militaires israéliens en Cisjordanie, trois blessés

CC BY 2.0 / Israel Defense Forces / Brother's Keeper Operation in Judea & Samaria

INTERNATIONAL

URL courte

470

Une voiture a foncé sur un groupe de militaires israéliens en Cisjordanie, faisant trois blessés, a annoncé ce samedi le service de presse de Tsahal.

Un Palestinien a dirigé sa voiture sur des soldats israéliens en Cisjordanie. Trois d'entre eux ont été blessés, a annoncé le service de presse de l'Armée de défense d'Israël.

Les militaires pensent que cet acte était prémédité et sont à la recherche du conducteur qui a pu prendre la fuite.

«Un conducteur palestinien a essayé de faucher des militaires de l'Armée de défense d'Israël qui patrouillaient aux abords du village d'Husan, au nord-ouest de Bethléem. Trois soldats ont été blessés», a précisé le service de presse de Tsahal dans un communiqué.

Les trois blessés, qui n'ont été que légèrement touchés, ont été hospitalisées.

«Les circonstances de l'accident sont en train d'être éclaircies», a ajouté le communiqué.

Le 2 juin dernier, un Palestinien a également tenté de renverser avec sa voiture des soldats israéliens en Cisjordanie occupée, avant d'être abattu, avait indiqué l'armée.

https://fr.sputniknews.com/international/201806231036925439-voiture-militaires-israeliens-blesses/


 

LE DIRIGEANT TRAVAILLISTE BRITANNIQUE CORBYN : "UN GOUVERNEMENT TRAVAILLISTE SOUS MON LEADERSHIP RECONNAITRA UN ETAT PALESTINIEN"

Corbyn : « Un gouvernement travailliste reconnaîtra rapidement la Palestine »

 Depuis 12 heures  23 juin 2018

jeremy_corbyn1

 Amérique et Europe - GB

 

Le dirigeant britannique de l’opposition Jeremy Corbyn, qui visite actuellement des camps de réfugiés syriens et palestiniens, a déclaré vendredi qu’un gouvernement travailliste sous son leadership reconnaîtra « très tôt » un Etat palestinien, a rapporté vendredi l’Associated Press, cité par la télévision syrienne i24.

Il s’est exprimé lors de son premier voyage en dehors de l’Europe depuis qu’il a été élu chef du parti travailliste en 2015.

Corbyn a affirmé lors d’une visite du camp de Zaatari pour les réfugiés syriens que la Grande-Bretagne pourrait « faire plus » pour accueillir les Syriens déplacés, en particulier les enfants non accompagnés.

Il a également souligné que les efforts du gouvernement étaient « moindres » par rapport à d’autres en Europe, y compris en Allemagne.

Il visitera samedi un « camp de Palestiniens ».

Corbyn est un fervent partisan de « la cause palestinienne » et a assuré qu’un gouvernement travailliste reconnaîtrait rapidement la Palestine « en tant qu’État à part entière dans le cadre des Nations Unies ».

Les travaillistes ont obtenu des sièges au parlement mais ont perdu de justesse face au Parti conservateur de la Première ministre Theresa May lors des élections anticipées de 2017.

Il a par ailleurs martelé qu’un gouvernement travailliste au pouvoir « travaillerait très dur pour régénérer le processus de paix » en Syrie.

« Sans solution en Syrie, le conflit se poursuivra, des personnes mourront et beaucoup d’autres iront dans des camps de réfugiés, ici en Jordanie, en Europe ou ailleurs », a-t-il soutenu.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/938896


 

GAZA : VENDREDI DE LA FIDELITE AUX BLESSES : 5000 MANIFESTANTS PALESTINIENS. 89 BLESSES PAR LES TIRS DE L'OCCUPANT ISRAELIEN

Vendredi de fidélité aux blessés: 5.000 Palestiniens ont manifesté à la frontière

 Depuis 11 heures  23 juin 2018

gaza-vendredi

 Moyent-Orient - Palestine

 

Quelque 5.000 palestiniens ont manifesté vendredi à quatre endroits différents près de la barrière frontalière dans la bande de Gaza.

Selon le ministère palestinien de la Santé, 89 manifestants ont été blessés par les tirs des forces d’occupation le long de la frontière et vingt d’entre eux ont bénéficié d’un traitement médical. Un journaliste figure parmi les blessés.

Les manifestations du vendredi 22 juin ont été baptisées « vendredi de fidélité aux blessés ».

Depuis le début de la « Marche du retour » le 30 mars, au moins 133 manifestants palestiniens par les soldats de l’occupation israélienne.

Les manifestants ont pour leur part lancé des cerfs-volants et des bombes incendiaires vers les colonies israéliens. Les autorités d’occupation ont fait état de dix incendies, ont rapporté les médias israéliens.

Le Comité national pour la Marche du grand retour a publié un communiqué dans lequel il a évoqué son opposition au plan de paix américain appelé « le deal du siècle » qui propose l’annexion de la Cisjordanie et de Gaza à l’Égypte. Il a aussi souligné l’envergure de la marche pacifique et sa poursuite jusqu’à la réalisation des revendications du peuple palestinien dont le retour des réfugiés dans leur terre natale et la fin du blocus imposé à l’enclave palestinienne.

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/938973


 

LA RESISTANCE PALESTINIENNE REVENDIQUE LES TIRS DE MISSILES CONTRE L'ARMEE ISRAELIENNE

La Résistance palestinienne a revendiqué les tirs de missiles contre les positions de l’armée israélienne

Wed Jun 20, 2018 5:13PM

Des missiles, tirés par le système de défense antiaérien Dôme de fer, depuis une position dans le sud des territoires occupés palestiniens, le 20 juin 2018. ©AFP

Des missiles, tirés par le système de défense antiaérien Dôme de fer, depuis une position dans le sud des territoires occupés palestiniens, le 20 juin 2018. ©AFP

La Résistance a revendiqué les tirs de missiles contre les positions de l’armée israélienne aux alentours de Gaza. 

La cellule conjointe de groupes de résistance palestiniens dans la bande de Gaza a publié, ce mercredi 20 juin, un communiqué pour revendiquer une série de tirs de missiles ayant frappé sept positions de l’armée israélienne aux alentours de la bande de Gaza.

Les attaques au missile ont eu lieu en l’espace d’une nuit.

« Nous ne permettrons pas à l’ennemi de continuer ses agressions contre le peuple et la Résistance de la Palestine. Les autorités de l’ennemi paieront cher pour toutes leurs agressions. Les tentatives désespérées de l’ennemi pour briser la volonté du peuple palestinien par des attaques militaires ne réussiront jamais. Ces tentatives renforceront même la volonté des Palestiniens de faire valoir leurs droits », indique le communiqué.

Le communiqué souligne que la Résistance et ses armes défendront le peuple palestinien face à toute agression.

En riposte aux raids aériens du régime israélien contre Gaza, le Hamas a tiré des roquettes sur des colonies israéliennes situées dans les territoires occupés de la Palestine.

Des roquettes de 107 mm des forces de la Résistance palestinienne se sont abattues, ce mercredi 20 juin à l’aube, sur les colonies de peuplement israélien de Karam Abu Salem et Eshkol.

Selon ce rapport, les forces de la Résistance ont tiré sept roquettes sur ces deux colonies.

Les sirènes d’alerte ont alors retenti à Karam Abu Salem et à Eshkol, situées non loin de la bande de Gaza.

Riposte de la Résistance à Israël

Les roquettes de la Résistance se sont abattues sur des colonies de peuplement israélien de Karam Abu Salem et Eshkol.

Les appareils israéliens ont bombardé, ce mercredi, les positions de la Résistance à Rafah dans le sud de Gaza. Deux policiers palestiniens ont été blessés lors de ces raids aériens israéliens.

Pendant ces derniers jours, les avions de combat israéliens ont frappé à plusieurs reprises les positions de la Résistance palestinienne à Gaza.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/20/565572/Resistance-groupes-palestiniens-missiles-attaques-Gaza-frappes


 

GAZA : LA RESISTANCE RIPOSTE AUX RAIDS ISRAELIENS

Gaza: Riposte de la Résistance à ‘Israël’

 Depuis 9 heures  20 juin 2018

raids-gaza2

 Moyent-Orient - Palestine

 

En riposte aux raids aériens israéliens contre Gaza, le Hamas a tiré des roquettes sur des colonies israéliennes situées dans les territoires palestiniens occupés.

Des roquettes de 107 mm des forces de la Résistance palestinienne se sont abattues, ce mercredi 20 juin à l’aube, sur les colonies de Karam Abu Salem et Eshkol.

Selon ce rapport, les forces de la Résistance ont tiré sept roquettes sur ces deux colonies.

Pendant ce temps, les sirènes d’alerte ont retenti à Karam Abu Salem et à Eshkol, situées non loin de la bande de Gaza.

Des sources israéliennes ont prétendu que le système antimissile du Dôme de fer israélien avait intercepté un certain nombre de missiles de la Résistance.

Quant au tir de roquettes des forces de la Résistance sur ces deux colonies, Fawzi Barhoum, porte-parole du mouvement de la Résistance islamique de la Palestine, le Hamas, s’est exprimé en ces termes : « cette attaque a eu lieu en riposte aux agressions israéliennes contre la bande de Gaza ».

La Résistance, a-t-il poursuivi, ne permettra jamais à l’ennemi sioniste d’imposer ses nouvelles équations à notre peuple, et il devra accepter les répercussions de ses actions.

Les appareils israéliens ont bombardé, ce mercredi, les positions de la Résistance à Rafah dans le sud de Gaza.

L’armée d’occupation a annoncé avoir frappé environ 25 cibles dans la bande de Gaza.

Deux policiers palestiniens ont été blessés lors de ces raids aériens israéliens contre l’enclave palestinienne de Rafah.

Pendant ces derniers jours, les avions de combat israéliens ont frappé à plusieurs reprises les positions de la Résistance palestinienne à Gaza.

Avec PressTV

https://french.almanar.com.lb/935244


 

QODS : "ISRAËL" ATTAQUE UNE CEREMONIE RUSSO-PALESTINIENNE

Israël s’en prend à une cérémonie russo-palestinienne à Qods

Tue Jun 19, 2018 6:22PM

Des policiers israéliens à Qods. ©CNN

Des policiers israéliens à Qods. ©CNN

La police israélienne s’en est prise à la fête de la Journée nationale de la Russie à Qods.

Selon l’agence de presse iranienne Jam News, le conseiller du président de l’Autorité autonome palestinienne pour les Affaires internationales, Nabil Chaath, a affirmé avoir prononcé un discours lors d’une cérémonie tenue lundi soir à Qods par l’Association pour l’amitié russo-palestinienne, à l’occasion de la Journée nationale de la Russie.

Selon ce responsable de l’Autorité autonome, les forces de la police et du renseignement israéliens ont attaqué l’hôtel où avait lieu la cérémonie et ont empêché le bon déroulement du programme de la cérémonie.

L’ambassadeur russe en Palestine, l’archevêque de Qods de l’Église orthodoxe, le chef de la « Liste arabe unie » au sein de la Knesset (Parlement israélien) et beaucoup d’autres personnalités religieuses, nationales ou diplomatiques ont participé à cette cérémonie.

Pour perturber la cérémonie, la police israélienne a coupé l’électricité du bâtiment et arrêté certains des participants, ajoute le conseiller de Mahmoud Abbas pour les affaires internationales.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/19/565480/Isral-attaque-une-crmonie-russopalestinienne-Qods


 

GAZA : UN JEUNE PALESTINIEN DE 24 ANS TUE PAR BALLES PAR LA SOLDATESQUE ISRAELIENNE

Gaza: un Palestinien tué par des soldats israéliens près de la frontière

 Depuis 55 minutes  18 juin 2018

martyr_sabri

 Moyent-Orient - Palestine

 

Un Palestinien a été tué ce lundi près de la barrière séparant le territoire palestiniens occupés  et la bande de Gaza, les autorités palestiniennes affirmant qu’il a été abattu par des soldats, tandis que l’armée israélienne a fourni une autre version des faits.
« Sabri Ahmed Abou Khader, 24 ans, a été tué par balles par les forces d’occupation » israéliennes à l’est de la ville de Gaza, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Achraf al-Qodra.

Selon un communiqué de l’armée israélienne, cinq Palestiniens se sont approchés de la barrière afin de « saboter une infrastructure de sécurité » israélienne « qui a explosé » et « plusieurs terroristes ont été blessés »,

Selon le ministère de la Santé à Gaza, un autre Palestinien a été blessé par balles et transporté à l’hôpital.

Au moins 131 Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne depuis le 30 mars, début d’un mouvement de protestation palestinien dans la bande de Gaza sous blocus. Aucun Israélien n’a été tué.

Un peu plus tôt lundi, l’armée israélienne a annoncé avoir mené neuf raids aériens contre des « objectifs militaires » du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, disant riposter à l’envoi de cerf-volants incendiaires vers le territoire israélien.

Selon des responsables de la sécurité palestiniens, ces attaques n’ont pas fait de victime.

Après les pierres, les cerfs-volants et les ballons incendiaires sont devenus les symboles du mouvement palestinien de protestation lancé le 30 mars à Gaza pour réclamer le « droit au retour » des Palestiniens chassés ou ayant dû fuir leurs terres à l’implantation de l’entite sioniste en terre de Palestine en 1948, et contre le blocus qui étouffe l’enclave palestinienne depuis plus de 10 ans.

Depuis la fin mars, plus de 300 incendies ont dévasté quelque 3.000 hectares de champs et broussailles, selon les pompiers israéliens.

Source: Avec AFP

https://french.almanar.com.lb/933506


 

LES DEUX BATEAUX DES HUMANITAIRES POUR GAZA INTERDITS D'ACCOSTER A PARIS (VIDEO)

18 juin 2018

Les bateaux pour Gaza interdits d’accoster à Paris ! (Vidéo)

Avant de tenter de briser le blocus de Gaza, les humanitaires sur les 2 bateaux qui devaient faire escale dans la capitale aujourd’hui, n’ont pu briser le blocus de Paris. Vidéo de Chris Den Hond.

Nous avions souligné dès le départ que le lobby israélien avait entrepris Anne Hidalgo pour qu’elle empêche ces bateaux d’arriver, mais l’AFPS ayant assuré que les "problèmes techniques " avaient été levés, c’est avec grand plaisir que nous avons relayé l’information de leur accueil ce dimanche.

L’attitude du gouvernement français "ne devient pas inquiétante". Elle l’est depuis longtemps et les choses ne font qu’empirer. La France devient une colonie israélienne, et nous ne devons pas l’accepter.

Qui ignore aujourd’hui que la France participe au blocus de Gaza, ce vaste camp de concentration ?

Le gouvernement français donne des ordres aux banques françaises pour qu’elles bloquent les dons qui les citoyens français veulent envoyer à Gaza, par exemple. C’est bien plus qu’ un silence complice.

La collaboration avec l’occupation israélienne se traduit à tous les niveaux, militaire, scientifique, et "culturel", comme on le voit avec le fait de célébrer les 70 ans de nettoyage ethnique, en mettant à disposition des criminels de guerre les lieux les plus prestigieux en France, du Grand Palais à l’Académie des Sciences.

La France donne ses points à l’Eurovision à la représentante d’Israel, pendant que l’armée israélienne, dont cette dernière se réclame, massacre à Gaza.

Des villes françaises testent les nouvelles méthodes de délation de ses voisins mises au point par Israel.

La France encourage les citoyens français qui le souhaitent à aller servir dans l’armée d’occupation israélienne et y commettre tous les crimes qu’ils veulent, puis à revenir tranquillement en France.

L’Etat français permet à ceux qui font des dons pour l’armée israélienne, de les déduire de leurs impôts...

L’Etat Français non seulement laisse emprisonner un de ses ressortissants, Salah Hamouri, sans la moindre justification par Israel, mais attaque en plus en justice les maires qui demandent sa libération !

Alors, oui, nous avons dépassé le stade de "l’inquiétude". Nous en sommes à celui de l’alarme et de la mobilisation parce que tout ceci est immonde et que cela nous concerne directement.

Mais ils ne l’emporteront pas au paradis, ces pétainistes de tous poils.

PLUS QUE JAMAIS BOYCOTT D’ISRAEL !

Et nous avons de multiples moyens d’amplifier la campagne internationale BDS !

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14422


 

LA VILLE FRANCAISE BEZONS NOMME SYMBOLIQUEMENT UNE RUE "ALLEE DE LA NAKBA"

France: Bezons nomme symboliquement une rue «Allée de la Nakba»

Une allée a été baptisée temporairement du nom de la «Nakba», «la catastrophe» en arabe pour commémorer les 70 ans de l’exode des Palestiniens lors de «la création d’Israël».

France: Bezons nomme symboliquement une rue «Allée de la Nakba»

Bezons poursuit son combat pour la cause palestinienne. Un rassemblement d’une cinquantaine de personnes était organisé ce lundi devant l’hôtel de ville pour l’inauguration symbolique d’une allée, baptisée temporairement «Allée de la Nakba» («catastrophe» en arabe).

Un nom donné «en mémoire de l’expulsion des 800 000 Palestiniens et de la destruction des 532 villages en 1948 par le criminel de guerre David Ben Gourion pour la création de l’Etat d’Israël», comme l’indique le panneau.

C’est le président de l’association West-Bani-Zaïd, du nom de la ville de Cisjordanie occupée jumelée avec Bezons, qui en a eu l’idée: «C’est pour commémorer les 70 ans de la «Nakba», pour en parler car ce qui est insupportable, c’est le manque de réaction», explique Christian Leduey.

Une installation de quelques jours

Ce dernier a alors fait cette proposition au maire (PCF) qui l’a tout de suite acceptée. A côté de l’olivier planté là en symbole de la cause palestinienne, deux plaques bleues sont dévoilées au pied de la mairie, l’une en français et l’autre en arabe. Elles vont rester là quelques jours, un vrai baptême de rue devant être voté en conseil municipal.

Ces derniers mois, alors que les Israéliens célébraient les 70 ans de l’usurpation de la Palestine, les Palestiniens ont manifesté pour leur droit au retour. Depuis mars, cette «Marche du retour» a coûté la vie à plus de 120 Gazaouis, tombés sous les tirs israéliens et fait des milliers de blessés par balles.

«Nous sommes rassemblés pour deux choses: condamner les massacres particulièrement effroyables perpétrés par l’armée israélienne à la frontière de la bande de Gaza et pour marquer notre solidarité envers nos amis palestiniens en dénommant symboliquement cette allée», explique le maire (PCF), Dominique Lesparre. Ce dernier souligne que sa ville «est fière de défendre le droit au retour» des Palestiniens.

Un maire déterminé pour la cause palestinienne

L’édile est un fervent défenseur de la cause palestinienne depuis plusieurs années. En février dernier, il a fait voter une délibération au conseil municipal en faveur de la reconnaissance de l’Etat de la Palestine.

La préfecture lui avait envoyé un recours gracieux lui demandant de retirer cette délibération «étrangère à tout intérêt communal», sinon la ville serait assignée devant le tribunal administratif. Mais le maire n’en a rien fait: «Qu’ils nous traduisent devant le tribunal administratif et nous serons encore plus nombreux à défendre l’Etat palestinien», clame-t-il ce lundi à l’assemblée qui l’applaudit.

L’auditoire est en effet acquis à la cause: «Je suis là pour soutenir, on est révolté par ce génocide, explique Karima, une habitante. Et puis, ce qui me plaît ici, c’est la mixité, il n’y a pas que des musulmans».

Daniel et Magalie, Bezonnais depuis près de quarante ans, ont adhéré à l’association il y a trois ans: «On est écœuré par cette injustice. Voir un pays qu’on massacre comme ça et les autres pays qui disent Amen… C’est inadmissible».

Source: sites web et rédaction

13-06-2018 | 11:21

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=27485&cid=308#.WyFms6czZPY