PALESTINE

PALESTINE

BANDE DE GAZA : 47e MARCHE DU GRAND RETOUR. DES DIZAINES DE BLESSES PALESTINIENS

47e Marche du grand retour : des dizaines de blessés

Fri Feb 15, 2019 6:35PM

Un enfant palestinien passe près de pneus en flammes lors de la 47e Marche du grand retour à Gaza, le 15 février 2019. ©AFP

Un enfant palestinien passe près de pneus en flammes lors de la 47e Marche du grand retour à Gaza, le 15 février 2019. ©AFP

La trahison des responsables arabes ayant échangé des sourires ces deux derniers jours à Varsovie avec le Premier ministre du régime usurpateur israélien semble avoir attisé la colère des Gazaouis. Les habitants de la bande de Gaza ont participé à une autre Marche du grand retour, ce vendredi, en demandant le retour des réfugiés et déplacés palestiniens dans leur patrie ainsi que l’abolition du blocus de leur enclave.

Gaza: Marche de retour ensanglantée

Gaza : Marche de retour ensanglantée

À Gaza, deux Palestiniens ont été tués lors de la Marche du grand retour de ce vendredi. En Cisjordanie, un autre détenu vient de mourir en prison.

Selon le Centre d’information palestinien, le 47e rassemblement s’est tenu ce vendredi 15 février à l’invitation du Haut Conseil national de la Marche du grand retour.

Le personnel médical palestinien évacue un manifestant blessé lors de la 47e marche du grand retour à Gaza, le 15 février 2019. ©AFP

Selon ce conseil, des dizaines de Palestiniens ont été blessés à cette occasion.

Le Haut Conseil national de la Marche du grand retour a insisté pour dire que le peuple palestinien continuera à manifester jusqu’à ce que la sainte ville de Qods devienne la capitale d’un État palestinien indépendant et que les Palestiniens puissent décider de leur propre sort.

Des médias israéliens ont rapporté hier que l’armée israélienne avait mis en état d’alerte ses troupes le long de la bande de Gaza.

Il convient de rappeler que les grandes manifestations dans la bande de Gaza, appelées « Marche du grand retour », ont commencé le 30 mars 2018 et qu’à ce jour 267 Palestiniens ont été tués en martyrs tandis que plus de 27 000 autres ont été blessés.

Lire aussi : Gaza finira par avoir la peau d’Israël

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/02/15/588643/Gaza-47-me-Marche-du-Grand-Retour


 

 

UNE ADOLESCENTE PALESTINIENNE DE 16 ANS TUEE DE SANG FROID PAR L'ARMEE ISRAELIENNE

Une adolescente palestinienne tuée de sang-froid: la version israélienne distordue

 Depuis 3 heures  30 janvier 2019

samah_martyre1

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

 

Rédaction du site

martyre_samah

L’armée d’occupation israélienne a tué ce mercredi matin une adolescente palestinienne de 16 ans, pour avoir refusé d’ôter le nikab.
C’est la version que les parents de la victime, Samah Moubarak, insistent de faire savoir sur l’assassinat de  leur fille âgée de 16 ans et étudiante en classe de Première, à Ramallah. Contrariant celle véhiculée par l’occupation israélienne et relayée par les agences internationales sans le moindre doute.

« Les soldats de l’occupation ont essayé de lui arracher son niqab et comme elle a refusé ils l’ont abattue de sang-froid et ont prétendu qu’elle a tenté d’exécuter une opération au poignard », rapporte le site Arabs 48, citant la famille de la martyre.

Elle a été exécutée par les soldats du poste de contrôle d’al-Zayem, situé sur une route reliant la Cisjordanie occupée à une des entrées de l’est de la ville sainte Jérusalem al-Quds occupée et menant jusqu’à la colonie de Maalé Adomim.

Dans son communiqué cité par l’AFP, l’armée israélienne argue « qu’une Palestinienne a tenté de poignarder un membre des forces de sécurité israéliennes qui ont riposté en tirant vers elle ».

L’Autorité palestinienne n’a pas pris au sérieux la version de l’armée israélienne véhiculée par les agences internationales.

samah_martyre1


Elle l’a qualifié par la voix de son ministère des Affaires étrangères comme étant « le prolongement du feuilleton d’exécutions sommaires effectuées par l’occupation, dans le cadre de sa guerre ouverte contre notre  peuple  et ses droits légitimes ». Elle a aussi réclamé une enquête officielle et s’est offusquée du silence de la Communauté internationale.

« Le crime commis par l’occupation en ouvrant le feu sur la fille Samah Zouheir Moubarak (16ans),…,  illustre la mentalité terroriste qui == le comportement des forces de l’occupation dans le traitement qu’elles réservent à notre peuple, surtout aux enfants et aux femmes », a pour sa part déploré un communiqué du mouvement de résistance Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza.

Les photos de la victimessamah_martyre

Le visionnage des photographies qui représentent le cadavre de la jeune adolescente, donne raison aux doutes des Palestiniens.
Dans les premières, on peut le voir, à plat ventre  entre les blocs de béton qui émaillent les barrages israéliens en général.

Alors que dans les photos publiées plus tard dans la journée, on voit le cadavre de Samah, couché sur le dos sur le trottoir, avec à ses côtés un couteau vert. Le déplacement du cadavre est bien apparent.

Quoiq’il existe de réelles opérations de résistance effectuées au couteau par des Palestiniens contre les occupants israéliens, mais il semble aussi que l’armée israélienne utilisent comme prétexte des présumées opérations qui n’en sont pas une, pour justifier les liquidations des autochtones palestiniens.

Ainsi, et toujours selon Arabs48, une autre femme palestinienne, âgée de 45 ans, a été arrêtée par les forces d’occupation sous prétexte d’avoir menacé ses employeurs israéliens avec un couteau, après avoir été révoquée, selon la version du Yediot Aharonot.
Directement après son arrestation, elle a été transportée à l’hôpital de Meïr à Kfar Saba, pour des raisons non élucidées. Elle était entrée dans la zone verte, sans autorisation et travaillait dans l’agriculture, indique Arabs48.

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1234312


 

GAZA DENONCE L'INGERENCE US AU VENEZUELA

Les Gazaouis protestent contre l’ingérence US au Venezuela

Mon Jan 28, 2019 8:33PM

Rassemblement à Gaza en signe d'appui au président vénézuélien Maduro le lundi 28 janvier 2019. ©Tasnim News

Rassemblement à Gaza en signe d'appui au président vénézuélien Maduro le lundi 28 janvier 2019. ©Tasnim News

En signe de soutien au Venezuela de Nicolas Maduro, les habitants de la bande de Gaza sont descendus dans la rue.

Afin d’exprimer leur solidarité avec le président Nicolas Maduro, des dizaines de Palestiniens se sont rassemblés devant le siège de l’ONU dans la bande de Gaza et ont scandé des slogans contre les politiques hostiles de Washington à l’encontre du Venezuela, a rapporté le site d'information Mashregh News.

À noter que le président vénézuélien a rejeté le 27 janvier, lors d’une interview télévisée, l’ultimatum lancé par plusieurs pays européens lui donnant huit jours pour convoquer des élections, déclarant que son pays n’était pas lié à l’Europe.

Caracas rejette l'ultimatum

Caracas rejette l'ultimatum

Le président vénézuélien a rejeté l’ultimatum lancé par plusieurs pays européens lui donnant huit jours pour convoquer des élections.

Ayant pris la parole lors des manifestations, Talal Abou Zarifeh, membre du bureau politique du Front démocratique pour la libération de la Palestine, a déclaré que la nation vénézuélienne défendait sa dignité nationale et ferait face à l’ingérence US.

Talal Abou Zarifeh a souligné la solidarité des Palestiniens avec Nicolas Maduro élu démocratiquement à la tête du gouvernement légitime du Venezuela.

Lire aussi : L'ONU : Les Gilets jaunes se sont invités dans un débat sur le Venezuela

Abou Zarifeh a appelé les Nations unies à prendre une position ferme qui mettrait fin aux politiques interventionnistes américaines à l’égard des États souverains, tout en appelant également la communauté internationale à contrer les agressions de Washington qui, visant le Venezuela, vont à l’encontre des valeurs démocratiques et libérales que les États-Unis prétendent défendre.

Le Venezuela se trouve dans une situation politique difficile après que le chef du Parlement Juan Guaido s’est autoproclamé « président par intérim », mais tout comme le coup d’État manqué de 2002 contre le défunt Hugo Chavez, ce nouveau complot semble voué à l’échec, en dépit des agissements du président US et de ses conseillers.

Venezuela: pourquoi les USA perdront

Venezuela: pourquoi les USA perdront

Les agissements américains au Venezuela sont voués à l’échec.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/28/587058/Venezuela--Gaza-dnonce-lingrence-US


 

TENSION DANS TOUTES LES PRISONS "ISRAELIENNES" APRES LA PERQUISITION DES CELLULES D'ENFANTS DETENUS DANS LA PRISON MILITAIRE D'OFER

   

Une tension dans les prisons « israéliennes » après la perquisition de cellules d’enfants détenus à Ofer

folder_openPalestine access_timedepuis 10 heures

 

 

La tension est élevée dans toutes les prisons « israéliennes » mardi où des membres de la résistance palestinienne sont incarcérés à la suite d'un raid policier israélien à grande échelle des sections de la prison militaire d'Ofer près de Ramallah hier, selon le club du prisonnier palestinien.

Selon le club, les prisonniers dans toutes les prisons ont décidé de mettre fin à leurs activités quotidiennes, notamment en refusant de prendre leurs repas, dans une étape de solidarité avec les prisonniers à dans la prison de la colonie d’Ofer.

La police de l’occupation israélienne a effectué une descente dans les cellules des prisonniers d'Ofer y compris les cellules des prisonniers enfants utilisant des chiens au cours de ces deux derniers jours. Elle a également attaqué les prisonniers à l'aide de gaz lacrymogène, faisant plus de 100 blessés, certains d'entre eux ont été emmenés à l'hôpital pour y être soignés.

En réaction à leur traitement, les prisonniers d'Ofer ont décidé de refuser d'accepter les repas et étaient en état d'alerte en cas de nouvelles perquisitions de la police et des gardiens de la prison.

Selon le club du prisonnier, les prisonniers à Ofer ont refusé la demande de l'administration pénitentiaire de les rencontrer et ont insisté pour que l'administration n'interdit pas le mouvement des prisonniers à l'intérieur de la prison afin qu'ils puissent se rencontrer et décider d'une stratégie pendant la réunion.

Selon le club, un Etat de terreur parmi les prisonniers enfant dans la prison d'Ofer après avoir été menacés par des armes à feu et des chiens policiers.

Source : wafa.ps

https://french.alahednews.com.lb/29920/308#.XEjvElxKhPY


 

42eMARCHE DU RETOUR DANS LA BANDE DE GAZA: UNE PALESTINIENNE TUEE PAR L'ARMEE ISRAELIENNE (PHOTOS)

42ème marche de retour dans la Bande de Gaza : l’armée israélienne tue une Palestinienne (Photos)

 Depuis 1 minute  11 janvier 2019

marche42_retour9

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

Rédaction du site

marche42_retour5marche42_retour4marche42_retour3

L’armée d’occupation israélienne a tué ce vendredi 11 décembre une Palestinienne, lors de la 42eme manifestation du retour organisée par les Gazaouis le long de la frontière dans la bande de Gaza.

« Une femme a été tuée à l’est de la ville de Gaza et 14 citoyens blessés par des tirs de l’occupant israélien dans l’est » du territoire, a dit le porte-parole du ministère de la Santé dans l’enclave, Achraf al-Qodra, sur Twitter. Selon la télévision  libanaise al-Mayadeen, la martyre qui était âgée de 43 ans s’appelait Amal Moustafa Ahmad al-Taramsi.

Interrogée par l’AFP, l’armée israélienne ne s’est pas exprimée sur le décès de cette Palestinienne en particulier. Selon l’AFP, elle a dit avoir ouvert le feu en réponse aux violences des Palestiniens.
Depuis le début de ces marches qui réclament les droits palestiniens usurpés, l’entité sioniste a tué plus de 250 manifestants.

marche42_retour8marche42_retour7marche42_retour6

25 autres palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens, dont deux journalistes, ajoute al-Mayadeen Tv. Il y a eu aussi des dizaines de cas d’asphyxies par les gaz lacrymogènes.

Son correspondant a indiqué que les manifestants sont parvenus à planter les drapeaux palestiniens sur la barrière frontalière à l’est de la bande de Gaza.
Environ 12.000 Palestiniens ont pris part à des manifestations et des heurts en différents points de la frontière, a dit un porte-parole de l’armée d’occupation israélienne.

La marche de cette semaine était baptisée «  La résistance à la normalisation ». Un message adressé aux pays arabes et surtout aux monarchies du Golfe qui avancent en catimini vers la normalisation avec l’entité sioniste au détriment des droits du peuple palestinien.

Celle de la semaine prochaine sera baptisée « L’unité est la voie de la victoire et de la défaite des complots », a souligné la Haute instance de la marche de Retour et pour briser le siège.

 

Sources : Al-Mayadeen TV ; AFP

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1210134


 

8 BLESSES DANS LA BANDE DE GAZA: LES SOLDATS ISRAELIENS ATTAQUENT LES MANIFESTANTS PALESTINIENS PACIFIQUES

Gaza : les militaires israéliens attaquent les manifestants palestiniens

Fri Jan 4, 2019 4:24PM

Les médecins évacuent une Palestinienne blessée lors d’une manifestation à la frontière de Gaza, le 4 janvier 2019. ©Reuters

Les médecins évacuent une Palestinienne blessée lors d’une manifestation à la frontière de Gaza, le 4 janvier 2019. ©Reuters

Huit Palestiniens ont été blessés par les militaires israéliens lors de la 41e Marche du grand retour qui a eu lieu à la frontière de la bande de Gaza, alors que des dizaines d’autres ont été asphyxiés suite à l’inhalation de gaz toxiques et de fumigènes.  

Des milliers d’habitants de la bande de Gaza se sont rassemblés, ce vendredi 4 janvier, près de la frontière de cette région pour prendre part à la 41e Marche du grand retour. Cette manifestation de protestation d’envergure, baptisée ce vendredi « Lutte contre la normalisation », a dégénéré à cause de la présence de militaires israéliens qui tentaient de disperser la foule en tirant des balles en caoutchouc, des balles réelles et des gaz fumigènes et lacrymogènes.

La bande de Gaza est assiégée par Israël depuis 2007, année où le Hamas a remporté les élections. La région a été appelée « la plus grande prison à ciel ouvert » du monde par plusieurs organisations internationales.  

40e Marche du grand retour à Gaza

40e Marche du grand retour à Gaza

Des milliers de protestataires palestiniens ont participé à la 40e Marche du grand retour avec pour devise « La résistance face à la normalisation ».

La première manifestation de protestation dans le cadre de la Marche du grand du retour a eu lieu le 30 mars 2018, en signe de colère des Palestiniens envers la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la ville de Qods en tant que capitale d’Israël et de transférer l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Qods.

254 Palestiniens ont été tués et 26 000 autres blessés depuis le début des manifestations de la Marche du grand retour.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/04/584853/Gaza-bande-Palestine-Palestiniens-Israel-militaires-Etats-Unis-Trump-ambassade-Qods-manifestation-attaque-tues-Hamas-grande-marche-retour


 

MOHAMMAD TAMIMI, LE COUSIN D'AEDE QUI AVAIT ETE GRIEVEMENT BLESSE PAR L'ARMEE DU CRIME SIONISTE, CONDAMNE A 34 MOIS DE PRISON!

Mohammad Tamimi, le cousin d’Ahed condamné à 34 mois de prison !

Share

Un tribunal militaire vient de condamner Mohammad Tamimi, 19 ans, du village de Nabi Saleh en Cisjordanie occupée, à 34 mois de prison, pour une accusation de “jet de pierres” sur les véhicules blindés de l’armée d’occupation.

Il lui reste donc près de 2 ans à passer derrière les barreaux des geôles de l’occupant, puisqu’il est incarcéré depuis 14 mois, période pendant laquelle il a eu droit à de longs interrogatoires musclés, à des menaces, des humiliations, des pressions, et de longs moment passés en isolement.

Un emprisonnement au demeurant totalement illégal, puisque les Conventions de Genève interdisent le transfert de tout ou partie de la population occupée sur le territoire de la puissance occupante (et inversement) .

Il a également été condamné à une somme non négligeable pour les Palestiniens, soit 2000 shekels (500 euros) d’amende, racket systématique auprès des familles qui résistent à l’occupant.

Quand on sait que ces jours-ci, l’assassin israélien du migrant érythréen, qui a participé au lynchage à mort de Haftom Zarhoum, sans autre raison que la couleur de sa peau, n’a eu que 4 mois de prison, on prend la mesure de ce qu’est la “justice” israélienne.

Pour rappel, Ahed a été libérée sous la pression de l’opinion publique après 8 mois de prison, mais il reste 9 membres de sa famille en prison, souligne Manal, la mère de Mohammad.

CAPJPO-EuroPalestine

https://oumma.com/mohammad-tamimi-le-cousin-dahed-condamne-a-34-mois-de-prison/?utm_medium=oumma&utm_source=pushnotification&utm_campaign=pushnotification


 

CISJORDANIE: UN ADOLESCENT PALESTINIEN TUE, UN AUTRE BLESSE PAR DES TIRS DE L'OCCUPANT ISRAELIEN (VIDEO)

Cisjordanie : Un adolescent tué, des tirs palestiniens en direction d’une station de bus israélienne (Vidéo)

 Depuis 10 heures  21 décembre 2018

voiture-attaque

 Moyent-Orient - Palestine

 

Un adolescent palestinien est tombé en martyr et un autre blessé suite à des tirs de forces d’occupation israélienne visant leur véhicule près du barrage militaire de Beit El, au nord de Bireh, en Cisjordanie occupée.

Selon le ministère palestinien de la Santé, il s’agit de Qassem Abassi (17 ans) originaire de la localité de Salwan, à Jérusalem AlQuds occupée.

Les forces d’occupation ont prétendu que le conducteur de la voiture a tenté de franchir un barrage militaire, raison pour laquelle elles ont ouvert le feu contre lui.

L’armée d’occupation avait annoncé auparavant dans un communiqué que dans un autre incident en début de soirée, des tirs palestiniens en direction d’une station de bus dans la même zone n’avaient pas fait de blessés.

Ces deux incidents se sont déroulés au nord de Ramallah en Cisjordanie occupée, où deux opérations palestiniennes les 9 et 13 décembre ont fait trois morts, dont deux soldats israéliens.

Les forces d’occupation continuent à traquer les auteurs de ces attaques anti-occupation.

Le 13 décembre, les forces d’occupation avaient tué deux Palestiniens soupçonnés d’être des auteurs d’opérations et avaient arrêté une quarantaine de jeunes Palestiniens.

Avec Paltoday + AFP

https://french.almanar.com.lb/1180995


 

PARIS: 18 DECEMBRE - JOURNEE INTERNATIONALE DES MIGRANTS

 

affiche-marche-18-12-v2-01-2

A l’appel de Collectifs de Sans-Papiers, et de multiples associations et collectifs de solidarité partout en France, avec ou sans gilets, avec ou sans-papiers,  rdv à 18H !

Ci-dessous, le texte de l'appel et la liste des premiers signataires.

 

Journée Internationale des Migrant-e-s

Liberté et Egalité des droits !

Nous, Collectifs de Sans-papiers et MigrantEs, Syndicats, Associations et Marche des Solidarités appelons à des manifestations et rassemblements dans tout le pays le 18 décembre à l’occasion de la Journée Internationale des MigrantEs.

Nous marcherons toutes et tous ensemble, contre la montée des nationalismes, des racismes et des fascismes qui s’étendent sur l’Europe et le monde.

Nous marcherons aux flambeaux en mémoire des dizaines de milliers de femmes, hommes et enfants  mortEs sur les routes de la migration victimes des frontières et des politiques anti-migratoires des gouvernements des pays les plus riches de la planète et de leurs complices.

Nous marcherons pour en finir avec ces mortEs, pour la liberté de circulation et la fermeture des centres de rétention.

Nous marcherons contre l’idée que l’immigration crée du dumping social, pour la régularisation des sans-papiers et pour l’égalité des droits.

Nous marcherons pour la ratification par la France de la "convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille" adoptée par l'ONU le 18 décembre 1990 et qui vise à garantir l'égalité de traitement entre travailleurs français et immigrés.

C’est la précarisation générale, la remise en cause des acquis sociaux par les politiques d’austérité menées par nos gouvernants qui nourrissent les sentiments de mal-être et de repli sur soi dans la population. C’est en luttant ensemble que nous pourrons nous battre efficacement pour une société meilleure et égalitaire. 

 

SIGNATAIRES :

  CESP Paris1, CISPM, CSP 17-St Just, CSP59, CSP75, CSP92, CSP93, CSP95, CSP de Livry Gargan, CSP Paris 20, Collectif Schaeffer Aubervilliers, CTSP Vitry, Droits Devant !!, Intégration 21,

CGT, CNT, CNT-SO, Emancipation tendance intersyndicale, FSU, SAF, Syndicat de la Magistrature, Syndicat de la Médecine Générale, UEKF, UNEF Paris1, Union syndicale Solidaires,

100 pour 1 Vienne, Accueil de merde, Accueil des réfugiés dans le Cap, Act For Ref, ActUp-Paris, AC !, Ah Bienvenus Clandestins !, Alternatives et Autogestion 06, AIDES, Artisans du monde 06, Asil accueil 88, Assemblée des blessé-e-s, Association Bread and Roses, Association "Chemins Pluriels", ACORT, ACTIT, Association collégiale l'Aubière (35), ADN, ADTF, AFAPREDESA, AFD International, AFJD, AID, ALIFSI, AMDH-Paris /IDF, AMF, AIDDA, Association Jarez Solidarités, Association Kolone, Anafé, Amnesty international Nimes, Association Pour la Paix en Syrie, APICED, ASEFRR, ASIAD, Association Stop Précarité, ATF, ATMF, ATTAC, Association Unjourlapaix, Auber sans la peur, Autremonde, Bagagérue, CMCAS Pays de Savoie, Centre d'Information Inter-Peuples, CRID, Cercle de silence d'Hazebrouck, Cercle Louis Guilloux, CIMADE, Citoyens solidaires 06, Collectif 20eme Solidaire avec tou.te.s les migrant.e.s, Collectif Accueil Migrants Valfleury, CAPJPO-EuroPalestine, Collectif aide aux réfugiés d'Epone et alentours, Collectif 3 C, Collectif Chabatz d'Entrar, Collectif citoyen Bevera, Collectif Faty Koumba, Collectif Fontenay diversité, Collectif inter-associatif du Livre Noir de St Denis, Collectif Justice & Libertés 67, Collectif Justice et Vérité pour Babacar, CIVCR 94, Collectif JUJIE, Collectif Les Voisins Solidaires de Versailles, Collectif Loire « Pour que personne ne dorme à la rue », Collectif migrants 44, Collectif Migrants 47, Collectif Migrants 83, Collectif Migrants Isère, Collectif migrants bienvenue 34, Collectif Mosellan de Lutte contre la Misère, Collectif Outils du soin, Collectif poitevin « D'ailleurs Nous Sommes d'Ici », Collectif pour l'avenir des foyers, Collectif pour l'égalité des droits-rive droite 33, Collectif réfugiés du Vaucluse, Collectif respect des droits des étrangers - solidarité migrants Pau, Collectif Romeurope du Val Maubuée, Collectif Rosa Parks, Collectif Sarthois "Pour une Terre plus Humaine", Collectif Solidarité Migrant-es Paris Centre, Collectif Sorbonne Sans Frontières, Collectif de soutien aux migrants de Bégard, Collectif de soutien migrants Nantes, Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es, Collectif de soutien aux sans-papiers du Trégor, Collectif Urgence Welcome de Mulhouse, Collectif Vérité et Justice pour Lamine Dieng, Collectif  Vigilance pour les Droits des Etrangers 12ème, Comité d'Accueil 72, Comité Adama, CADTM, CCFD -Terre solidaire 93, CDKF, Comegas, Comité de Soutien aux Migrants du Goelo, CRLDHT, Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants, D'ailleurs Nous Sommes d'Ici 67, DTC, Des Lits Solidaires du Havre, DIEM25, DAL, DIEL, Ecole THOT, Éducation.World 86, EGM 58, EGM de Blois, Emmaüs International, Emmaüs France, FASTI, FCPE Nice, FEP, FETAF, FTCR, Femmes en Lutte 93, Flandre Terre Solidaire, Fondation Frantz Fanon, Football Club Phenix de Versailles, FAL, Fraternité Douarnenez, FUIQP, Grèce France Résistance, GISTI, Habitat et Citoyenneté, ICARE 05, Identité plurielle, Infléchir, IPAM-Cedetim, La Boussole 02, La cabane juridique, LCD, L'Auberge des Migrants, Le Mouvement de la Paix, Le paria, LDH, MAN, MDS, MDDM, MRAP, Organisation de Femmes Egalité, Paris d’Exil, Planning familial 06, Planning familial de Paris, Réseau AMY, Réseau Chrétien-Immigrés, RESF, REMCC, RESOME, Réseau Euromed France, Réseau européen pour une santé mentale démocratique, Réseau Foi et Justice Afrique Europe, Réseau IDD, Réseau RITIMO, RUSF Paris1, RUSF Paris 8, Romans International, Roya citoyenne, SOS Racisme de la Vienne, Survie, Système B, TADAMOON, Terre des Hommes France, Tous Citoyens!, Tous Migrants, TPC Maison Solidaire, Unaterra74, UJFP, United Migrants, UNRPA Paris, UTAC, Un Toit C’est Tout, Utopia56, Vallées solidaires 06, Vies Volées, Voix des Migrants, Welcome Poitiers, WISE, Yvelines Entraide, ZSP18,

Instants Vidéo Numériques et Poétiques, Revue A, Revue Vacarme

AL, Ecologie Sociale, Ensemble, EELV, FA, Génération.s, Mouvement ECOLO, NPA, PCF, PCOF, PG, PIR, Réfugiés-Migrants FI 35, SKB, Unité Populaire Paris, UPC-MANIDEM

 

https://www.facebook.com/18decembre/

 

CAPJPO-EuroPalestine


 

JIZAN: L'ENFER POUR LA SAOUDIE !

Jizan : Ansarallah a tenu un piège aux mercenaires saoudiens

Sun Dec 16, 2018 7:5PM

Des véhicules blindés de l’armée saoudienne détruits par les forces yéménites. ©Harbi Press

Des véhicules blindés de l’armée saoudienne détruits par les forces yéménites. ©Harbi Press

Alors que les mercenaires saoudiens cherchent à reprendre le contrôle des régions de l’est et du sud-est de Jizan et de s’infiltrer de cette manière dans les zones situées au nord-ouest de la province yéménite de Saada, l’armée et les Comités populaires yéménites leur infligent de lourds dégâts sur leur propre terrain.

Des dizaines de mercenaires saoudiens avaient lancé initialement des attaques massives contre les forces d’Ansarallah à la périphérie du mont Qaïs.

Le mont Qaïs est situé au sud-est de la province saoudienne de Jizan, en Arabie saoudite. Selon des sources du terrain, les attaques des mercenaires avaient été de surcroît appuyées dans le ciel par des chasseurs et des hélicoptères saoudiens.

Hudaydah : Riyad bombarde !

L’Arabie saoudite a violé l’accord de Stockholm à 21 reprises.

Or, les forces yéménites, après avoir reçu des informations précises de leurs services de renseignement, ont réussi à surveiller les mouvements des mercenaires sur cet axe et à leur tendre une embuscade au bon moment.

Une source sur le terrain a en effet déclaré dans un entretien avec l’agence de presse iranienne Mizan : « Les forces yéménites, avec l’aide des unités d’ingénierie, ont réussi à parsemer de pièges explosifs le chemin des mercenaires. »

C’est ainsi que des mercenaires ont été tués et blessés, tandis qu’un certain nombre de leurs véhicules blindés ont été détruits.

Les unités terrestres d’Ansarallah sont ensuite entrées sur le terrain de bataille en lançant leur offensive directement sur les mercenaires.

Des affrontements violents auraient eu lieu sur cet axe, quatre heures d’affilée avant que les mercenaires ne se résignent à battre en retraite.

Les mercenaires saoudiens cherchent à reprendre le contrôle des régions de l’est et du sud-est de Jizan et à s’infiltrer de cette manière dans les zones du nord-ouest de la province yéménite de Saada. Mais on voit bien que l’armée et les Comités populaires du Yémen sont déterminés à les en empêcher.

Actuellement, certaines parties des localités de l’est et du sud-est de la province de Jizan sont sous le contrôle des forces yéménites. Les forces de l’armée yéménite et d’Ansarallah ont voulu créer ainsi une ceinture de sécurité autour de Saada.

La province de Saada est la base la plus importante des forces d’Ansarallah au Yémen. Les forces saoudiennes ont fourni beaucoup d’efforts ces quatre dernières années pour y pénétrer, mais leurs efforts sont restés vains à ce jour.

Selon Mizan, lorsque le régime saoudien ne peut pénétrer sur le sol yéménite avec ses propres soldats, il recourt à des mercenaires venus du Soudan, de Somalie et d’autres pays d’Afrique. Pour autant, il est utile de préciser que les forces yéménites ont réussi à changer complètement la donne puisque maintenant ce sont elles qui se sont infiltrées dans les provinces méridionales de l’Arabie saoudite.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/12/16/583125/Jizan-un-enfer-pour-Riyad