300 DETENUS PALESTINIENS ENTAMENT UNE GREVE DE LA FAIM

Geôles de l’occupation: 300 détenus palestiniens entament une grève de la faim
L’équipe du site

Le club des prisonniers palestiniens dans les geôles de l’occupation israélienne a révélé que plus de 300 détenus palestiniens ont entamé des grèves de la faim, en protestation aux pratiques humiliantes des forces d’occupation.

Selon le club, cité par Palttoday, 285 détenus ont entamé une grève de la faim ouverte dans les prisons d’Eshel et de Nafha, en protestation aux pratiques agressives et répressives des autorités pénitentiaires, dont entre autres : les prises d’assaut, les fouilles quotidiennes, le transfert injuste de leurs collègue vers d’autres prisons.

Pour sa part, le détenu Bilal Kayed poursuit sa grève de la faim depuis 51 jours consécutifs, en protestation à son transfert le jour de sa libération à la détention administrative. Plus de 40 détenus du Front populaire sont en grève de la faim en signe de solidarité avec M.Kayed qui a purgé 14 ans dans les prisons de l’occupation.

 Au début du mois, un député israélien avait présenté un projet de loi visant à limiter certains « privilèges » de détenus palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

"Il est temps pour les 'terroristes' (résistants palestiniens) détenus dans nos prisons de cesser de vivre comme s'ils étaient en camp de vacances et qu'ils vivent comme s'ils étaient en prison", avait déclaré Oded Forer du parti extrémiste 'Israel Beitenou', dans un communiqué.

Gaza: l'Australie suspend son aide à l'ONG World Vision 

Sur un autre plan, l'Australie a annoncé suspendre toute aide à World Vision dans les Territoires palestiniens, après l'arrestation par « Israël » du responsable de cette ONG chrétienne américaine, qui est accusé d'avoir détourné des fonds au profit du Hamas à Gaza.

Les autorités d’occupation ont annoncé jeudi avoir arrêté et inculpé le directeur de World Vision dans la bande de Gaza, l'accusant d'avoir détourné au cours des dernières années des dizaines de millions de dollars en fonds et en matériel au profit du Hamas qui dirige le territoire palestinien et de ses activités militaires.

Le gouvernement australien juge "profondément inquiétantes" les accusations contre le directeur de World Vision (à Gaza), indique un communiqué publié jeudi soir par l'ambassade australienne en Israël.

World Vision a reçu des fonds de l'Australie, mais ils étaient destinés à une "assistance vitale à l'action humanitaire et au développement", poursuit-il.

"Tout détournement par le Hamas du soutien généreux de l'Australie et de la communauté internationale à des fins militaires ou terroristes est déplorable", estiment les autorités australiennes.

L'Australie a ouvert une enquête sur le sujet et considère cette affaire comme ayant "la plus haute priorité". "Nous suspendons tout nouveau financement à World Vision  pour des programmes dans les Territoires palestiniens jusqu'à la fin des investigations", indique le communiqué.

World Vision, qui se présente comme l'une des plus importantes organisations humanitaires avec plus de 40.000 employés dans près de 100 pays, a dit n'avoir "aucune raison" de croire aux incriminations contre son directeur à Gaza, Mohamed Halabi.

 

Source: Divers

05-08-2016 - 09:45 Dernière mise à jour 05-08-2016 - 10:40 | 370 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=318701&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=22&s1=1

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau