CE MARDI 3 MARTYRS ET AU MOINS 1 COLON TUE ET PLUS DE 15 BLESSES

 
 
 
3 opérations de résistance en un jour: 1 colon tué au moins, plus de 15 blessés
L’équipe du site

Trois opérations de résistance ont eu lieu ce mardi dans plusieurs endroits dans les territoires palestiniens occupés. Elles ont été réalisées au couteau ou à l'arme à feu et se sont cloturées par la mort de leurs trois auteurs. Côté israélien, il y a au moins un colon tué et plus de 15 autres blessés

Triple opération de Yafa

La plus importante a été celle réalisée dans le port de Yafa (Jaffa), lorsqu’un jeune palestinien de 22 ans a poignardé plus de 10 colons israéliens, dans trois endroits différents : Tailet, la rue Mahum Goldman et la place de l’horloge.

Dans le premier, il en a transpercé deux, et dans les deux derniers  11.

Selon des médias israéliens cités par l’agence palestinienne Sama news, un colon a succombé à ses blessures, et 10 autres ont été blessés, dont 4  dans un état grave. L’AFP a pour sa part fait état d’un mort et de 9 blessés.

L’auteur de l’opération est finalement tombé en martyre après avoir été poursuivi par les soldats de l’occupation. Selon la 10ème chaine de télévision israélienne, il est originaire de Qalqilia en Cisjordanie occupée et travaillant à Yafa.


L'opération à moto



Auparavant, une autre opération avait eu lieu à l’est la ville sainte d’al-Quds occupée , lorsqu’un jeune palestinien au volant de sa moto a ouvert le feu contre des garde-frontières dans la rue Salaheddine, en blessant deux, dont un qui se trouve dans une situation critique.

Des médias israéliens ont évoqué sa mort.

En prenant la fuite, l’auteur de l’opération a blessé grièvement un troisième policier israélien avant de tomber en martyre.


Poignardé jusqu'à la mort

En même temps, il a été question d’une troisième opération réalisée à Betah Tikva au nord de Tel Aviv contre un colon juif haridim qu’il a blessé légèrement.

Selon Sama news, des sources israéliennes ont signalé que le jeune palestinien a été blessé légèrement, mais il s’est avéré plus tard  qu’il a été pris dans un guet-a-pens par des Israéliens qui poignardé jusqu’à la mort. Les
images Youtube montrent les derniers instants de l'agonie du martyr.

 

La martyre du Jour de la femme

Dans la matinée, il a été question selon des sources israélienne d'une première opération, sachant que son auteur est une femme de près de 50 ans.


Elle-même originaire de l’Est de Jérusalem occupée, elle se serait approchée des policiers près de la porte de Damas, aurait sorti un couteau de son sac et essayé de les poignarder avant qu'ils ne la tuent par balles, selon la version de l’occupation, citée par l'AFP.

Selon des sources palestiniennes, citées par le site Arabs48, à la foi des témoins occulaires, elle n'avait pas de couteau avec elle, mais le soldat israélien lui a tiré dessus parce qu'elle a refusé d'obtempérer à ses sommations.

Elle a reçu une balle dans l'oeil , et d'autres dans la partie supérieurre de son corps. Elle a saigné gisant sur le sol pendant une demi heure, pendant que les soldats de l'occupation empêchaient quiconque de s'approcher d'elle, jusqu'à ce qu'elle a succombé.

La martyre s'appelait Fadwa Abou Teir, elle était l'épouse du Youssef Abou Teir, le frère du député du Hamas dans le Parlement palestinien, exclu vers la Bande de Gaza, Mohammad Abou Teir.




 

 

Source: Divers

08-03-2016 - 21:47 Dernière mise à jour 08-03-2016 - 21:54 | 772 vus

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau