GAZA : L'ARMEE SIONISTE INONDE D'HERBICIDES LES CULTURES

"Israël" pulvérise des herbicides pour détruire des cultures à Gaza
 

L’armée israélienne asperge d'herbicides les cultures des agriculteurs de Gaza pour "permettre les opérations de sécurité".

162 hectares de terres agricoles ont été endommagés par la pulvérisation de produits toxiques par l'armée israélienne à Gaza, rapportent les médias internationaux. Les faits ont été confirmés par Israël.

Le ministère palestinien de l'Agriculture se dit préoccupé par le danger que présentent les hautes concentrations d'herbicides pulvérisés par des avions et qui pénètrent maintenant dans le sol et les eaux souterraines.


Depuis des années, l'armée israélienne impose unilatéralement une "no-go zone", interdite au passage, le long de la frontière. A présent, elle semble avoir décrété une "no-grow zone", dans laquelle la présence de végétation elle-même n'est plus acceptée. Selon Israël, la pulvérisation aérienne d'herbicides doit permettre de réaliser des opérations de sécurité dans des conditions optimales.

Les fermiers palestiniens rapportent que des avions israéliens ont aspergé les champs longeant la frontière pendant plusieurs jours. Des cultures d'épinards, de petits pois, de persil et de haricots ont été détruites à l'est de Khan Younes et dans la partie centrale de la bande de Gaza. Cependant, les médias israéliens n'ont fait aucune mention de la pulvérisation d'herbicides par l'armée dans cette région, précise le site Pour la Palestine.

Depuis l'imposition par Israël d'une zone interdite près de la frontière, de nombreux Palestiniens y ont été abattus. Au cours de ces derniers mois, Tsahal a tué au moins 16 Palestiniens et en a blessé au moins 379 autres qui étaient entrés ou s'étaient approchés de la zone interdite. Les ouvriers agricoles qui font les récoltes sont eux aussi régulièrement pris pour cible, souvent même quand ils se trouvent à l'extérieur de la zone interdite. La plupart d'entre eux participaient à des manifestations près de la frontière.


Les forces terrestres israéliennes font régulièrement des incursions dans la bande de Gaza pour détruire tout ce qui gêne la visibilité pour les soldats postés sur la frontière. Ils y abattent notamment des arbres ou démolissent des constructions. L'usage d'herbicides viserait également à assurer une bonne visibilité aux tireurs israéliens.

Cependant, près de 35% des terres cultivables de la bande de Gaza se trouvant le long de la frontière, la pulvérisation d'herbicides chimiques ont un impact très nuisible sur les moyens de subsistance de la population.

Pendant la guerre du Vietnam, les Etats-Unis ont répandu d'énormes quantités de napalm et d'herbicides pour détruire de vastes zones de la jungle du Vietnam, à des fins militaires. Ces pratiques ont eu des effets dramatiques sur l'environnement et la santé des populations, une convention internationale sur la modification de l'environnement a été mise au point, qui limite l'usage militaire d'herbicides. Entrée en vigueur en 1978, la convention n'a jamais signée par Israël.

 

 
 
21-01-2016 - 14:10 Dernière mise à jour 21-01-2016 - 14:10 | 527 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau