L’AUTORITE PALESTINIENNE NE CONTROLE PLUS LE NORD DE LA CISJORDANIE.

tourtaux-jacques Par Le 09/04/2022 0

Dans PALESTINE

L’AP ne contrôle plus le nord de la Cisjordanie. Assaut israélien de quelques heures contre le camp de Jénine

 Depuis 2 heures  9 avril 2022

soldats_jenine

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

 

Rédaction du site

L’offensive israélienne contre le camp de Jénine au nord de la Cisjordanie occupée n’aura duré que quelques heures. Alors que les médias israéiens déplorent de plus en plus que l’Autorité palestinienne ne contrôle plus cette région où des éléments de Fatah entre autre la défient.

Ce samedi matin, les forces d’occupation israélienne ont lancé  l’assaut contre le camp d’où est originaire Raad Hazem, l’auteur de l’opération de Tel Aviv au cours de laquelle trois colons israéliens ont péri et plus de 18 autres ont été blessés. Elles se sont retirées au début de l’après-midi. Entretemps, mobilisés depuis la veille, les jeunes palestiniens du camp les attendaient. Des accrochages armés ont éclaté.

martyr_saadimartyr_saadi-jpeg1

Un jeune palestinien est tombé en martyr, a indiqué le ministère de la Santé palestinien, et d’autres sont blessés. Le mouvement du Jihad islamique lui a rendu hommage, indiquant via les haut-parleurs du camp qu’Ahmad al-Saadi fait partie de sa branche armée des Brigades al-Qods et plus précisément de la Brigade Jénine.

Des soldats israéliens ont également été atteints par les échanges de tirs et un hélicoptère a atterri dans un hôpital israélien, ont rapporté les médias israéliens qui n’ont pas donné de bilan.

Selon la télévision libanaise satellitaire d’information al-Mayadeen, citant des sources journalistes sur place, les forces de l’occupation israélienne ont ouvert un déluge de feu hystérique lors de leur assaut contre le camp.
La plupart des accrochages armés se déroulent dans les périphéries du camp, précise-t-il.
Pour sa part, la Brigade de Jénine, a indiqué avoir visé des véhicules et des attroupements des soldats israéliens au moyen de tirs de mitrailleuses et d’engins piégés.

Je suis fier de mon fils

pere_raad_hazem-jpg1

Les forces d’occupation ont assiégé la maison du père du résistant, Fathi Hazem et l’ont sommé de se rendre ainsi que ses fils et aux autres de la quitter afin de la détruire, dans le cadre de la punition collective exécutée par les autorités d’occupation par représailles aux opérations de résistance dont la majeure partie des auteurs tombent le plus souvent en martyrs. Les services des renseignements israéiens l’avaient contacté la veille lui demandant de se présenter chez eux, mais il a refusé leur disant qu’il se trouve dans le camp et qu’ils viennent le chercher s’ils le veulent.

Depuis le balcon de sa maison, entouré des siens et des gens qui continuent d’affluer pour présenter lesmaison_raad-jpg2condoléances et les félicitations, il avait le vendredi déclaré haut et fort qu’il était fier de l’action de son fils.

Membre de Fatah et retraité des forces de sécurité palestinienne, le bureau du Premier ministre israélien Naftali Bennett a contacté l’Autorité palestinienne pour lui demander de suspendre son salaire de retraite.

maison_raad

Les forces d’occupation ont aussi bloqué l’accès au village Deir Ghazalé situé à l’est de Jénine, où la famille Hazem possède une ferme. Leurs snipers se sont déployés sur les toits de ses maisons. Un bulldozer a été vu aussi, présageant des destructions de maison.

Au milieu de la journée, les forces d’occupation se sont retirées de Jénine sans avoir arrêté le père. Elles ont saccagé la maison et détruit ses meubles et pièces, sans la détruire.

Gaza menace d’intervenir

Dans la soirée de vendredi, directement après l’annonce par les médias israéliens ont évoqué l’éventualité que des opérations israéliennes intensives soient menées à Jénine, les factions de la résistance palestiniennes à Gaza ont mis en garde contre l’invasion de Jénine.

gaza

« La résistance à Gaza a menacé dans un message adressé aux Israéliens qu’au cas d’une invasion de Jénine, Gaza entrera sur la ligne de la confrontation », a affirmé un journaliste palestinien de Gaza Ahmad Abdel al-Rahmane, pour al-Mayadeen. Selon lui, le message a été envoyé à Israël par le biais de médiateurs régionaux.
« Les brigades de martyrs al-Aqsa (bras armé du Fatah) à Jénine et Naplouse entretiennent de bonnes relations avec les factions de la résistance a Gaza et surtout avec les brigades al-Qods », a-t-il souligné.

L’AP ne contrôle plus

palestiniens

Les médias israéliens avancent pour leur part que l’Autorité palestinienne n’a plus aucun pouvoir dans le nord de la Cisjordanie.
La chaine de télévision israélienne Canal 12 a rendu compte d’une situation chaotique et de grandes quantités d’armements.

Selon le site de la radio israélienne Makan, il y a même des éléments du Fatah à Jénine qui défient les services de l’AP au côté des militants du Jihad islamique. Une source israélienne seécuritaire a sommé le chef de l’AP Mahmoud Abbas de relever les manches et de combattre ces éléments dans cette région.

Toujours selon Makan, les services de sécurité israéliens ont remis des recommandations aux responsables politiques les mettant en garde contre la décision d’éliminer les facilités accordées ax Palestiniens pour le mois de Ramadan.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2301950

    

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire