L'ONU COMMÉMORE LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN

 

L'ONU commémore la journée de solidarité avec le peuple palestinien
Nations Unies, 27 novembre (Presse latine) Les actions menées à l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien appellent aujourd'hui l'attention sur l'une des plus anciennes questions en suspens à l'ONU : la création d'un État pour cette population.

Le siège des Nations Unies à New York, ainsi que les bureaux de l'organisation multilatérale à Genève, Nairobi, Vienne et d'autres villes du monde entier organisent diverses manifestations à l'occasion de cette date.

Le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, dont le siège est à New York, tient ce mercredi une séance extraordinaire dans la salle de tutelle.

Maria Luiza Ribeiro, chef de cabinet du Secrétaire général de l'ONU, Tijjani Muhammad-Bande, président de l'Assemblée générale, et Riad Mansour, ambassadeur palestinien, figurent parmi les orateurs.

Tous les pays membres de l'ONU et les observateurs sont invités à cette réunion spéciale, ainsi que les institutions du système des Nations Unies, les organisations intergouvernementales et la société civile.

En outre, une exposition photographique intitulée " Palestine : la cause nationale la plus universelle " sera présentée, avec des images et des citations de personnalités publiques concernées qui ont exprimé leur solidarité avec ce peuple arabe.

L'exposition, située dans le hall du bâtiment de l'Assemblée générale, sera ouverte jusqu'au 6 janvier de l'année prochaine. Bien qu'un État d'Israël existe depuis 70 ans, la création et la reconnaissance de l'État palestinien est l'une des plus anciennes questions en suspens à l'ONU.

Après plus de 50 ans d'occupation illégale de Tel-Aviv et de répression violente du peuple palestinien, la situation dans la bande de Gaza et en Cisjordanie s'aggrave chaque jour pour la population civile, qui est dépouillée de ses territoires ancestraux et souffre de la pénurie produite par les blocus israéliens.

Depuis 2012, la Palestine a été reconnue en tant qu'État observateur des Nations Unies grâce à une résolution de l'Assemblée générale, adoptée par 138 voix pour, 41 abstentions et 9 voix contre.

La majorité de la communauté internationale convient que c'est Tel-Aviv qui doit mettre fin à la colonisation du territoire palestinien afin de progresser vers la paix, et que seule une solution à deux États peut apporter la stabilité dans cette région.

Depuis 1977, le ou vers le 29 novembre de chaque année, les Nations Unies commémorent la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.

tgj/ifb

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=323974&SEO=conmemoran-en-onu-dia-de-solidaridad-con-el-pueblo-palestino


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Bachra Smati
Elle commémore mais elle ne bouge pas le petit doigt pour arrêter les crimes commis par l'état sioniste, elle passe sous silence le nettoyage éthnique des Gazaouis!

Jacques Tourtaux
Parce que la majorité des Etats qui la composent ont des gouvernances au service du capitalisme, le pire ennemi des peuples et que tant que ces peuples continueront à élire des gouvernements qui ne pensent qu'à dépouiller leurs pays de leurs richesses naturelles et fabriquer des sous hommes, nous serons condamnés à subir leurs guerres coloniales de rapines.
Ton pays l'Algérie est aux mains de gens corrompus et surtout d'un vieux militaire imbu de sa personne qui veut imposer à l'écrasante majorité du peuple algérien qui résiste admirablement une mascarade électorale. Nous, en France, ce n'est pas mieux puisqu'il y a eu hélas 18% de citoyens inscrits pour "élire" le psychopathe Narcisse Macron qui s'apprête par HAINE DE CLASSE a de nouveau réprimer durement nos luttes pour défendre nos droits légitimes. Ce président des riches ne va pas hésiter à faire tirer sur nos manifs.
Il n'est pas normal que des peuples soient formatés et fassent preuve d'une aussi grave cécité pour porter à l'ONU des engeances de l'acabit des Macron, des Trump, etc...
L'ONU ne remplit pas sa mission. C'est criminel et honteux ce que subit le peuple gazaoui.

Bachra Smati
effectivement, l'ONU ne remplit plus sa mission, et c'est la fraude électorale qui élit ces gouvernements!

Ajouter un commentaire