LES JEUNES PALESTINIENS LANCENT L'INTIFADA

 

 

Le hashtag «#L'intifada est lancée», en arabe, fourmille les médias sociaux. Les jeunes se trouvent partout où les heurts éclatent.

Alors que la tension monte au Proche-Orient, des vidéos de Palestiniens poignardant des Israéliens se propagent à vitesse Les jeunes Palestiniens lancent l'intifada 2.0grand V sur les réseaux sociaux. Ces jeunes Palestiniens, nés dans les circonstances très dures imposées par l’entité sioniste, laissent exploser leur colère contre des décennies d'occupation.

La propagation sur les réseaux sociaux des vidéos de Palestiniens poignardant des Israéliens et lançant des pierres sur des soldats galvanise une jeunesse prête à monter en première ligne. Le hashtag «#L'intifada est lancée», en arabe, est sur tous les appels à manifester et les pages Facebook. Il a son logo : un jeune masqué lançant des pierres dans un halo aux couleurs du drapeau palestinien. Le hashtag «#Intifada de Jérusalem» est aussi très populaire.

Peu après la mort de Diaa Talahmeh, 21 ans, tué par un engin explosif qu'il voulait jeter sur des soldats à un poste de contrôle israélien de Cisjordanie occupée, Mohammad Halabi, 19 ans, mettait l'image de son visage sans vie en photo de profil sur sa page Facebook et écrivait : «La troisième Intifada a commencé». Quelques jours plus tard, il a frappé deux Israéliens à coups de couteau dans la Vieille Ville d’al-Qods occupée, avant d'être tué. L’organisation du «Jihad islamique» a affirmé que Mohammad Halabi était un de ses membres.

Les attaques à l'arme blanche se multiplient. Quatre attaques au couteau étaient menées jeudi. Un soldat israélien a été poignardé et blessé jeudi soir à Afoula, dans le nord d'«Israël», selon la police et l'armée.

A l’après-midi, un Palestinien a poignardé et grièvement blessé un colon israélien près de la colonie de Kiryat Arba, à l'est d'Hébron, en Cisjordanie occupée.

Deux autres attaques ont eu lieu plus tôt dans la journée, l’une a visé une soldate israélienne à Tel-Aviv.

Source : sites web et rédaction

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau