PALESTINE : 2 MARTYRS LORS DE LA DESTRUCTION D'UNE MAISON

Cisjordanie: 2 martyrs lors de la destruction israélienne d’une maison d’1 détenu
L’équipe du site

Deux Palestiniens sont tombés en martyre et des dizaines d’autres ont été blessés lundi matin par des soldats israéliens venus détruire la maison d'un détenu Palestinien dans le camp de Qalandiya entre Ramallah (Cisjordanie occupée) et l’Est de Jérusalem occupé, a-t-on indiqué de sources hospitalières palestiniennes.

Les deux martyrs sont : Ahmad abou Eich et Laith Manassra.

Durant l'opération de destruction de la maison de Muhammad Abou Shaheen, des centaines de Palestiniens ont attaqué les forces d’occupation israéliennes qui ont pris d’assaut le camp.

Selon des témoins cités par le site palestinien arabs48, près de 1000 soldats israéliens ont pris d’assaut le camp qui a été aussitôt bouclé.

Les forces d’occupation ont contraint plus de 200 citoyens palestiniens à s’abriter dans un stade à Qalandiya, faute de quoi ils seront la cible des tirs israéliens.

Le détenu Abou Shaheen est accusé d'avoir tué le 19 juin un colon israélien et blessé un autre en Cisjordanie près de la colonie de Dolev.

"Israël" autorise la venue de milliers d'Ethiopiens d'origine juive

Par ailleurs, le gouvernement israélien a décidé dimanche d'autoriser des milliers d'Ethiopiens affirmant avoir des origines juives, les "Falashmoras", à immigrer en Palestine occupée au cours des cinq prochaines années.

"Aujourd'hui, nous avons pris la décision importante de faire venir ici les derniers descendants des communautés ayant des affinités avec Israël", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Les Falashmoras sont des juifs éthiopiens « convertis de force au christianisme » au XIXe siècle. Leurs derniers descendants ayant droit à l'immigration vers « Israël » sont à peu près 9.100 et vivent pour la plupart dans des camps dans les villes éthiopiennes d'Addis Abeba et de Gondar, a indiqué à l'AFP une porte-parole israélien du ministère de l'Intérieur.

Ils seront amenés en « Israël » et convertis au judaïsme sous les auspices du rabbinat ultra-orthodoxe, a précisé le ministère.

La communauté juive éthiopienne dans les territoires palestiniens occupés regroupe 135.500 personnes.

La plupart des juifs éthiopiens sont arrivés en Palestine occupée à la faveur de deux ponts aériens organisés en secret en 1984 et 1991.

 

 

Source: Divers

16-11-2015 - 09:01 Dernière mise à jour 16-11-2015 - 09:01 | 146 vus
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau