LE PEROU INTERDIT AUX CADRES SUPERIEURS DE LA COMPAGNIE PETROLIERE ESPAGNOLE REPSOL DE QUITTER LE PAYS APRES UNE MAREE NOIRE

tourtaux-jacques Par Le 29/01/2022 0

Dans PEROU

Le Pérou interdit aux cadres de Repsol de quitter le pays après une marée noire

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-01-29 à 13:08

LIMA, 28 janvier (Xinhua) -- Les autorités judiciaires péruviennes ont décidé vendredi d'interdire temporairement aux cadres supérieurs de la compagnie pétrolière espagnole Repsol de quitter le pays, à la suite d'une importante marée noire qui a pollué la mer et les côtes au nord de la capitale, Lima.

Cette interdiction, d'une durée de 18 mois, s'applique à Jaime Fernandez-Cuesta, directeur exécutif de Repsol Pérou, et à trois autres directeurs de la société : Renzo Tejada, Gisela Posadas et José Rey.

M. Fernandez-Cuesta doit faire l'objet d'une enquête pour sa responsabilité dans la pollution de l'environnement, tandis que les autres sont accusés de complicité, selon le président du tribunal local Romualdo Aguedo.

La marée noire du 15 janvier s'est produite lors du déchargement de brut d'un pétrolier dans un oléoduc de la raffinerie La Pampilla, exploitée par Repsol à Ventanilla, au Pérou.

La multinationale espagnole avait initialement déclaré que seuls 26 litres de brut s'étaient déversés, attribuant l'accident à des vagues anormales le long de la côte péruvienne suite à une éruption volcanique survenue aux Tonga, pays de l'océan Pacifique.

Le ministère péruvien de l'Environnement a estimé vendredi que ce sont environ 11.900 barils de brut qui se sont en réalité écoulés dans l'océan. Fin

http://french.news.cn/2022-01/29/c_1310446462.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire