CHRISTINE MALGORN : SAVONS-NOUS CE QU'EST LE WAHHABISME?

Savons-nous ce qu’est le Wahhabisme?

Arabie saoudite Crises/guerres France Livres Qatar Religion Syrie
 

 

Je lis plusieurs livres « en même temps », comme on dit. Je vous ai déjà offert un extrait du Chaos Syrien. Mais, celui-ci, je l’ai lu d’un trait. Il est facile à lire, prenant et…très instructif, y compris sur nous-mêmes, Occidentaux toujours « bien-pensants » et, surtout, très instruits! Savons-nous, ici, en France, que l’Arabie saoudite et le Qatar encensent le wahhabisme et rêvent de le répandre sur toute la planète? Plus important, notre président, monsieur Hollande, le sait-il? J’ai de plus en plus de mal à entendre, aux infos télévisés, « la France a fait ceci ou cela… » au lieu de « Monsieur Hollande a fait ceci… ». Or, notre président n’en est toujours pas revenu de l’honneur que les wahhabites viennent de lui faire! Avant de vous livrer un extrait du livre, voici, pour rappel, un article édité le 4 mai 2015 par MYTF1news .

« Après avoir assisté lundi matin à Doha à la signature contrat de vente du Rafale avec le Qatar, le président de la République s’est ensuite rendu à Ryad. Il sera mardi le 1er chef d’Etat occidental à assister au Conseil de coopération du Golfe.

Que ce soit sur la situation en Syrie et la lutte contre Bachar al-Assad, l’intervention saoudienne au Yémen contre les chiites qui tentent de prendre le pouvoir ou la manière de limiter les visées régionales de l’Iran (en se montrant notamment très dur sur le dossier du nucléaire), François Hollande et les monarchies sunnites du Golfe, c’est une affaire qui roule.

Petit à petit, le chef de l’Etat est devenu leur principal allié et leur principal relais dans le monde occidental à la place de Barack Obama, qui a fait d’un accord sur le nucléaire iranien le principal cheval de bataille diplomatique de son second et dernier mandat.

Suprême honneur, le locataire de l’Elysée assistera donc mardi, en tant qu’ »invité d’honneur », en Arabie saoudite au sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui regroupe l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar. Il est le premier chef d’Etat occidental à recevoir cet honneur. »

J’en reviens au livre:
Il s’agit de  » Les Egarés- Le Wahhabisme est-il contre-islam? » de Jean-Michel Vernochet.

Voici ce qu’il dit, page 65- Spécificité et Altérité du Wahhabisme-

« Le corps doctrinal wahhabite considérant a priori que ceux qui n’adhèrent pas à ces postulats dogmatiques sont des mécréants (kufr), voire des apostats contre lesquels tout devient licite: meurtres de masse, assassinats, terrorisme, pillages et viols.
(Note 25: Un fait divers d’actualité rend compte de la haine intercommunautaire développée par le salafisme- rfi.fr/afrique, 24juin13- « Egypte: quatres chiites lynchés par des sunnites au sud du Caire dans le village d’Abou Moussalam. Motif: ils étaient chiites dans un pays à majorité musulmane sunnite. On connaissait les agressions contre les chrétiens. La dernière a fait six morts en avril. L’acte est d’une violence sans précédent. La maison des chiites a été attaquée et incendiée par des milliers d’émeutiers affirmant défendre l’islam. Quand les occupants ont tenté de fuir, ils ont été battus à mort et égorgés avant d’être traînés par les pieds dans les rues du village. »)

Il est vrai que le meurtre légitimé par la foi n’est plus un crime mais un acte pie! Des comportements que l’on voit à l’œuvre en Syrie en ce moment même, légitimés par le djihad et ses encouragements- en tout cas sous couvert d’une étrange indulgence …car qui oserait parler de complicité?- des gouvernements et de la presse euratlantique, cela au nom de la démocratie et des droits humains. ( C’est moi, Christine Malgorn, qui souligne). Or, au-delà du folklore, des barbes mesurées dans l’Hindou Koush à l’aune d’un verre de lampe à pétrole, du prétendu « djihad libérateur »,les Wahhabites sont perçus et dénoncés dans le monde arabe et musulman-excepté le Pakistan- par ceux que les journalistes et spécialistes désignent comme des tenants de la « laïcité », comme  » bien plus dangereux que de simples assassins; ils corrompent la croyance des gens et les endoctrinent avec des principes d’anarchie et de violence ».

A ce stade, les médias occidentaux, prisonniers de schémas intellectuels restrictifs (…) se rendent coupables d’un certain manque de recul et d’une forte insuffisance de connaissances élémentaires du monde musulman…(…) Il suffit pourtant de faire preuve d’un peu de curiosité et de parcourir les innombrables sites théologiques et critiques, notamment maghrébins, traitant du « danger salafiste » pour découvrir qu’il ne se limite pas à une restriction caricaturale des « droits des femmes et des libertés » dites démocratiques et qu’il se situe en fin de compte très au-delà de la perception schématique qu’en a une presse occidentale sûre d’elle-même et expéditive dans ses jugements. Si cet effort d’information était consenti au minimum il permettrait de constater que le wahhabisme est perçu comme une menace directe et immédiate pour l’Islam hérité de la tradition, islam qu’incarnent les savants exégètes et tous les jurisconsultes férus des enseignements du Prophète ( faqih muhaddith). »

Source: https://cmalgorn.wordpress.com/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau