RUSSIE

QUE SAIT-ON DU MYSTERIEUX MISSILE RUSSE 9M729 QUE LES USA VEULENT FAIRE INTERDIRE ?

Que sait-on du mystérieux «missile russe 9М729» que Washington veut faire interdire?

 Depuis 8 heures  8 décembre 2018

kalibr2

 Amérique et Europe - Russie

 

Il y a peu d’informations sur le missile russe 9М729 qui, d’après les États-Unis, viole le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI). Ses caractéristiques sont aussi un mystère, les experts militaires ayant de multiples théories sur ses origines.

Les États-Unis ont demandé jeudi à la Russie de renoncer au missile de croisière 9М729 (code Otan: SSC-8) ou de modifier sa portée pour, selon eux, ne pas violer le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI). Mais de quel missile est-il question et quelles sont ses caractéristiques? Des experts ont plusieurs versions à ce sujet.

Missile Kalibr

De nombreux médias occidentaux consacrés aux armes estiment que, sur les photos qui montrent ce qui y est désigné comme étant des missiles 9M729, on voit des missiles de croisière navals de la série Kalibr (cote Otan: SS-N-27 Sizzler) conçus par le groupe de recherche et de production russe Novator.

Les versions d’exportation des systèmes Kalibr ont une portée opérationnelle comprise entre 50 et 300 km, tandis que les dernières versions des missiles 3M-14/3M-14T (Kalibr) ont une portée comprise entre 1.500 et 2.500 km.

Comme le 3M-14 est un missile mer-sol, il ne viole pas le traité FNI, mais certains médias affirment que la Russie l’a modifié et adapté pour les rampes de lancement mobiles Iskander (code Otan: SS-26 Stone).

Les missiles Kalibr peuvent être tirés par tous les temps, seuls ou en salve. Ils peuvent porter des ogives nucléaires ou conventionnelles pesant jusqu’à 500 kg. Ces missiles peuvent atteindre 1.000 m d’altitude, mais aussi voler à 20 mètres au-dessus de l’eau, ce qui complique sa détection par radar.

Kalibr est également connu pour sa capacité à percer les boucliers antimissiles. Il vole la plupart du temps à une vitesse subsonique, mais accélère pour atteindre une vitesse supersonique durant la phase finale de son vol ce qui rend son interception beaucoup plus difficile.

Missile furtif Kh-101

Selon une autre hypothèse, le missile 9М729 aurait été conçu sur la base du missile air-sol Kh-101 créé par le groupe de recherche et de production Radouga («arc-en-ciel» en russe) et utilisé par les forces russes en Syrie. Sa portée maximale est d’environ 5.500 km, mais selon certaines estimations, elle pourrait atteindre 10.000 km, bien que ces données n’aient jamais été confirmées. Le Kh-101 peut porter une ogive nucléaire (en modification Kh-102) ou conventionnelle de 450 kg. La vitesse de Kh-101 varie de 190 à 270 m/s.

Le missile peut frapper avec une haute précision même des cibles en mouvement. Sa capacité à changer de cible en plein vol le rend très flexible. Une autre caractéristique notable de ce missile est sa faible signature radar.

La Russie pourrait renoncer au 9M729

Quelles que soient les origines du missile 9M729, la Russie pourrait y renoncer malgré le fait qu’il ne viole pas le Traité FNI, d’après un expert militaire russe, Konstantin Sivkov interrogé ce vendredi par Sputnik.

«Le missile 9M729 n’est pas concerné par le Traité FNI, c’est clair. Il est ennuyeux de devoir le répéter. Il n’y a aucune raison pour dire que nous devons renoncer à ce missile, alors que les États-Unis ont déployé en Europe des systèmes de lancement universels MK-41 qui peuvent notamment servir à tirer des missiles de croisière Tomahawk. Les Américains violent effectivement ce traité, ils le font d’une manière flagrante», a-t-il indiqué.

L’expert a rappelé que le missile 9M729 a une portée de moins de 400 km.

«Si les États-Unis sont si gênés par nos missiles 9M729, nous pourrons y renoncer à condition qu’ils renoncent au déploiement des systèmes MK-41 en Europe», a conclu M.Sivkov.

En 2017, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova avait commenté les accusations de Washington, notant que le missile de croisière 9M729 n’avait jamais été conçu et testé pour avoir une portée interdite par le Traité FNI. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov l’a encore rappelé en octobre 2018.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/1161745


 

LES AVIONS DE COMBAT SOUKHOÏ ET DES NAVIRES DE GUERRE RUSSES AU VENEZUELA

Les Soukhoï et les navires russes se rendent au Venezuela

Fri Dec 7, 2018 2:9PM

Su-30MK. ©Sputnik

Su-30MK. ©Sputnik

Le ministre russe de la Défense a déclaré que les avions de combat et les navires russes se rendraient au Venezuela.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a fait cette déclaration lors de sa rencontre jeudi à Moscou avec son homologue vénézuélien, Vladimir Padrino Lopez. M. Choïgou a déclaré que les Soukhoï russes continueraient de faire escale au Venezuela et que ses navires feraient escale dans ses ports dans le cadre de la coopération militaire bilatérale, sans toutefois mentionner de date précise.

Padrino Lopez a déclaré que Caracas espérait que Moscou contribuerait à la modernisation des armes précédemment fournies par la Russie au Venezuela.

Lors des négociations entre les présidents russe et vénézuélien Vladimir Poutine et Nicolas Maduro, les deux parties ont discuté d’importantes questions militaires, notamment le renforcement des coopérations en matière de conservation des équipements fournis par Moscou à Caracas, dont les systèmes terrestres et aériens. Nous nous sommes mis d’accord sur l’actualisation de ces systèmes.

M. Lopez a rappelé qu’il s’était rendu à Moscou en tant que membre d’une délégation menée par Nicolas Maduro et que sa rencontre avec Choïgou n’était pas programmée.

PressTV-Maduro dit merci à Poutine

Le Président vénézuélien, Nicolas Maduro, a remercié son homologue russe, Vladimir Poutine, pour son soutien politique et diplomatique dans les moments difficiles.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro était en Russie cette semaine. Une visite de trois jours au cours de laquelle il a rencontré le président russe, Vladimir Poutine, et qui s’est conclue par la signature d’accords importants pour le Venezuela. Lors de cette visite officielle, Nicolas Maduro a annoncé six milliards de dollars d’investissements russes dans les secteurs pétrolier, minier et militaire.    

Au cours de ces dernières années, le Venezuela a acheté d’importants systèmes d’armement, notamment des systèmes de missiles S-300, des chasseurs Soukhoï, des hélicoptères de combat, des systèmes de missiles Buck et des lance-roquettes russes Smerch et Grad.

La Russie a envoyé ses bombardiers stratégiques Tu-160 et un croiseur antimissile au Venezuela en 2008, au beau milieu des tensions avec les États-Unis après la brève guerre entre la Russie et la Géorgie.

Les relations Russie–États-Unis se sont dégradées après le conflit au sujet de l’Ukraine, la guerre en Syrie et les allégations d’ingérence de la Russie dans les élections américaines de 2016.

Guerre contre Venezuela : réaction russe ?

La crise vénézuélienne devrait être résolue par voie pacifique, selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/12/07/582247/Russie-Venezuela-Soukho-navires-de-guerre-Poutine-Maduro


 

POUTINE SALUE LE TRAVAIL DU SAOUDIEN BEN SALMANE DANS LE CADRE DE L'OPEP. PAUVRE PEUPLE YEMENITE VICTIME DU CRIMINEL DE GUERRE BEN SALMANE

Poutine a salué le travail de MBS dans le cadre de l’OPEP+

 Depuis 56 minutes  28 novembre 2018

poutine

 Amérique et Europe - Russie

 

no author

Le chef du Kremlin a salué le travail accompli par Mohammed ben Salmane dans le cadre de l’accord sur la stabilisation de l’offre et de la demande sur les marchés pétroliers.

Les ententes conclues dans le cadre de l’OPEP+ sont réalisées à 100% grâce notamment au travail accompli par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, a estimé Vladimir Poutine jeudi dans le cadre du forum d’investissements La Russie appelle.

«Toutes les ententes ont été réalisées. C’est inédit dans l’histoire de l’organisation», a souligné le chef du Kremlin.

Il a rappelé que les 15 membres de l’OPEP et 12 autres pays non membres avaient conclu un accord en vue d’équilibrer l’offre et la demande sur les marchés mondiaux.

«Je dois reconnaître que cela a eu lieu surtout grâce à la position de l’Arabie saoudite. C’est le mérite de l’Arabie saoudite et de son prince héritier qui a donné le coup d’envoi à ce travail», a expliqué le Président russe.

Il a également qualifié de «juste et équilibré» le prix du baril de pétrole établi à 60 dollars. «À mon avis, un prix autour de 60 dollars est absolument acceptable», a assuré M.Poutine. Selon lui, les dépenses budgétaires russes sont calculées pour un prix de 40 dollars le baril.

La 10e édition du forum d’investissements La Russie appelle qui se déroule actuellement à Moscou réunit les dirigeants du pays et les chefs de grandes entreprises russes comme étrangères.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/1145157


 

PROVOCATEUR, ADOLPHE THIERS- MACRON AFFIRME ENTRE LA "FIN DU MONDE" ET LA "FIN DU MOIS" VOULOIR TRAITER LES DEUX

Urgent

Entre la «fin du monde» et la «fin du mois», Macron affirme vouloir traiter les deux

© Sputnik .

INTERNATIONAL

URL courte

909

En réponse au mouvement des «gilets jaunes», Emmanuel Macron a décidé de se référer aux propos de l'ex-ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, quant à la nécessité de réconcilier écologie et social. Fin du monde ou fin du mois, «nous allons traiter les deux», a déclaré le Président dans son discours à la Nation ce mardi.

Fin du monde ou fin du mois, «nous allons traiter les deux», a assuré mardi Emmanuel Macron, dans une référence à la nécessité de concilier les enjeux climatiques et sociaux évoqués par l'ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.     

«Ce que je veux faire comprendre aux Français, notamment à tous ceux qui disent en quelque sorte "on entend le président de la République, on entend le gouvernement, ils évoquent la fin du monde et nous on parle de la fin du mois". C'est que nous allons traiter les deux, et que nous devons traiter les deux», a-t-il assuré en réponse au mouvement des «gilets jaunes».    

Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, est sorti de son silence trois mois après sa démission surprise du gouvernement. Pendant un débat télévisé, il a évoqué le mouvement des gilets jaunes: «Il faut se préoccuper des fins de mois des Français mais il faut aussi se préoccuper d'un autre enjeu : la perspective de la fin du monde, ou en tout cas la fin d'un monde pacifique, qui n'est plus une hypothèse d'école.» 

Détails à suivre

https://fr.sputniknews.com/international/201811271039069305-macron-fin-du-monde-mois-gilets-jaunes/


 

MER NOIRE: DES OFFICIERS UKRAINIENS RECONNAISSENT AVOIR VIOLE LA LEGISLATION INTERNATIONALE

Le matelot ukrainien Sergueï Tsybizov

Mer Noire: des officiers ukrainiens avouent avoir violé la législation internationale

FSB

INTERNATIONAL

URL courte

Dossier:

Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (23)

29502

Trois officiers de la Marine ukrainienne, arrêtés par la Russie le 25 novembre, ont admis avoir recouru à des actes de provocation dans le détroit de Kertch, en pénétrant dans les eaux territoriales russes, selon le FSB russe.

Trois militaires ukrainiens sont passés aux aveux au cours de l'interrogatoire réalisé à l'issue de l'incident dans le détroit de Kertch dont une vidéo a été postée par le Service de sécurité de Russie (FSB), lorsque les navires militaires ukrainiens ont violé la zone économique exclusive de la Russie.

 

Ukrainian President Petro Poroshenko (top C) addresses recruits from the presidential regiment as war veterans look on during Victory Day celebrations in the Museum of the Great Patriotic War in Kiev, Ukraine May 9, 2015

© REUTERS / GLEB GARANICH

Welt: l’incident dans le détroit de Kertch permettrait à Kiev de retarder les élections

Le lieutenant-chef Andreï Dratch, le matelot Sergueï Tsybizov et le capitaine Vladimir Lessovoï ont tous les trois avoué avoir réalisé une provocation, avoir pénétré dans les eaux territoriales russes et violé la législation russe. Pour sa part, M.Lessovoï a ajouté que les navires avaient «intentionnellement ignoré les demandes de s'arrêter».

 

Les navires avaient à leur bord des armes d'infanterie et des mitrailleuses.

«J'étais conscient que les actes du groupe de navires de la Marine ukrainienne dans le détroit de Kertch revêtaient un caractère de provocation», a indiqué Vladimir Lessovoï.

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le matin du 25 novembre la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch. Selon le département du FSB pour la Crimée, ils effectuaient des manœuvres dangereuses et refusaient d'exécuter les ordres des garde-côtes.

Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter. Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

 

Le Kremlin

© SPUTNIK . MAXIM BLINOV

«Il s’agit d’une intrusion»: le Kremlin commente l'incident dans le détroit de Kertch

La Russie a qualifié l'incident de «provocation» et a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d'État.

 

Lors de la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu qui s'est déroulée le 26 novembre à New York à la demande de Moscou consécutive à l'incident, l'examen de la question à l'ordre du jour, «Violation des frontières de la Fédération de Russie»,a été bloqué.

En réponse à la situation dans le détroit de Kertch, les autorités ukrainiennes ont décidé lundi d'introduire la loi martiale dans certaines régions de l'Ukraine, le long de la frontière avec la Russie ainsi que le long des côtes de la mer Noire et de la mer d'Azov, pendant 30 jours.

https://fr.sputniknews.com/international/201811271039067404-ukraine-russie-mer-noire-incident/


 

TRAITE FNI: LA RUSSIE PRETE A AFFRONTER LE PIRE

Missiles américains déployés en Europe: la Russie se prépare pour le pire scénario

Mon Nov 26, 2018 1:1PM

Des Patriot américains installés en Europe. ©Sputnik

Des Patriot américains installés en Europe. ©Sputnik

Les projets des États-Unis de sortir du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), à la perspective de déploiement de missiles en Europe, vont à l’encontre des lois internationales. L’éventuel retrait des USA du FNI pourrait déclencher une nouvelle course aux armements, a averti le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

Cité par l'agence de presse russe TASS, Sergueï Riabkov a annoncé lors d’une conférence de presse ce lundi que « Moscou se prépare à l’hypothèse du pire scénario », autrement dit, au déploiement de missiles américains dans le continent européen.

Le président américain, Donald Trump a annoncé le 20 octobre son intention de retirer les États-Unis du Traité FNI, accusant Moscou de le violer et soupçonnant la Chine de développer activement des armes. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères ainsi que le signataire historique russe de ce document, Mikhaïl Gorbatchev, ont averti Washington du danger de cette initiative, évoquant la possibilité d'une riposte.

« Nous ne voulons pas décevoir, une nouvelle fois, nos alliés; c’est pourquoi notre stratégie militaire sera fondée sur l’hypothèse du pire scénario. Nous riposterons au plus haut niveau, avec le maximum d’efficacité et le minimum de dépense », a précisé M. Riabkov.

La Russie ne néglige pas le fait que le déploiement en Europe de missiles américains puisse placer le continent tout entier en première ligne dans l'hypothèse d'un conflit d'envergure entre les États-Unis et la Russie, tandis que le territoire américain resterait relativement préservé.

« Le déploiement de missiles Mk-41 qui entrent dans la composition du système de défense Aegis Ashore transgresse le Traité FNI. Ce système permet aux États-Unis d’employer des missiles de croisière de moyenne portée et d’autres armes offensives », a-t-il ajouté.

PressTV- Missiles russes: avertissement de Poutine aux USA

Le président russe, Vladimir Poutine se vante d’avoir des missiles capables de surpasser tous les dispositifs défensifs adverses.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/26/581186/Missiles-americains-dployes-en-Europe-la-Russie-craint-le-pire-scenario


Aimer

CLASH RUSSIE-UKRAINE: UN AVION MILITAIRE US ESPION AU-DESSUS DE LA MER NOIRE

Clash Russie/Ukraine: un avion espion US au-dessus de la mer Noire

Mon Nov 26, 2018 3:18PM

Un avion de reconnaissance stratégique RC-135V de l'armée de l'air américaine. (Crédits: Alan Wilson)

Un avion de reconnaissance stratégique RC-135V de l'armée de l'air américaine. (Crédits: Alan Wilson)

Un avion-espion US a survolé la mer Noire alors que les tensions entre la Russie et l’Ukraine se sont intensifiées.

Au lendemain de l’incident naval entre l’Ukraine et la Russie dans le détroit de Kertch qui relie la mer d'Azov à la mer Noire, un avion militaire américain se dirige vers les côtes de Crimée, affirment les médias ukrainiens, selon Sputnik.

Pour en savoir plus: Les tensions montent d'un cran entre Moscou et Kiev

Un avion de reconnaissance stratégique RC-135V de l'armée de l'air américaine a décollé de sa base dans la baie de Souda, en Crète, et se dirige vers la mer Noire, rapporte lundi le site ukrainien Ukraïnski militarni portal.

« L'avion-espion américain est entré dans l'espace au-dessus de la mer Noire. À 7h50, heure de Kiev, l'appareil de la reconnaissance stratégique de l'US Air Force Boeing RC-135V, répondant à l'appel BASTE41, a décollé de la base en Crète pour mettre le cap sur la mer Noire », indique le site.

Ukraine/Alep: Poutine mis à l'épreuve

En Ukraine, un projet de loi martiale pour une durée de 60 jours doit être examiné aujourd’hui devant le Parlement. Hier, 3 navires ukrainiens ayant violé les eaux territoriales russes ont été arraisonnés par les garde-côtes russes.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/26/581194/Clash-Russie-Ukraineun-avion-espion-US-audessus-de-la-mer-Noire


 

TROIS NAVIRES UKRAINIENS AYANT VIOLE LA FRONTIERE RUSSE ONT ETE ARRAISONNES EN MER NOIRE

Urgent

FSB: Trois navires ukrainiens ayant violé la frontière russe arrêtés dans la mer Noire

© Sputnik .

INTERNATIONAL

URL courte

5110

Trois navires ukrainiens ayant violé dimanche matin la frontière russe ont été arraisonnés dans la mer Noire, les gardes-frontières ont fait recours aux armes, d'après le Service russe de sécurité (FSB).

Les navires de la Marine ukrainienne Berdiansk, Nikopol et Iany Kapou ayant violé dimanche matin la frontière russe ont été arraisonnés dans la mer Noire, a annoncé le Service russe de sécurité (FSB).

Plus tôt, le Service fédéral russe de sécurité a annoncé dans un communiqué que les trois navires militaires ukrainiens, qui avaient quitté Berdiansk pour se diriger vers le détroit de Kertch, avaient fait demi-tour et retournaient à Berdiansk.

Le service de presse du Service fédéral russe de sécurité de Crimée a annoncé dimanche matin le franchissement illégal de la frontière russe par trois navires de la Marine ukrainienne. Les bâtiments ont fait des manœuvres dangereuses et ne se sont pas soumis aux exigences légales des autorités russes, selon le FSB. À des fins de sécurité pour les bateaux civils, la Russie a bloqué dans la journée le détroit de Kertch.

Le Service fédéral russe de sécurité a ensuite déclaré qu'il existait des preuves irréfutables de la préparation et de la provocation mise en œuvre par Kiev et par la Marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire et qu'elles seront bientôt publiées.

Détails à suivre…

https://fr.sputniknews.com/international/201811251039050157-ukraine-russie-navires-frontiere/


 

MONTEE DES TENSIONS ENTRE LA RUSSIE ET L'UKRAINE

Les navires russes bloquent le détroit de Kertch aux navires ukrainiens

Sun Nov 25, 2018 7:20PM

Trois navires de la marine ukrainienne ont traversé les eaux russes et sont entrés dans le détroit de Kertch, 25 novembre 2018. ©Sputnik

Trois navires de la marine ukrainienne ont traversé les eaux russes et sont entrés dans le détroit de Kertch, 25 novembre 2018. ©Sputnik

Trois navires de la marine ukrainienne ont pénétré dans les eaux territoriales russes temporairement, passant de la mer Noire au détroit de Kertch, a annoncé lundi le service de presse du département de la Crimée du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB).

« Ce matin vers 7 heures (heure de Moscou), trois navires des forces navales ukrainiennes, en violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, définissant le droit d’un État côtier à assurer la sécurité dans son espace maritime […], ont pénétré illégalement dans les eaux territoriales russes », a déclaré le FSB dans un communiqué.

Les navires de guerre ukrainiens se déplacent dans le détroit de Kertch depuis la mer Noire, a souligné le FSB.

Les services de sécurité fédéraux russes ont déclaré aussi que deux autres navires de la marine ukrainienne se dirigeaient à toute vitesse depuis la ville portuaire ukrainienne de Berdiansk dans la mer d’Azov en direction du détroit de Kertch où une provocation avait été organisée par trois navires de la flotte ukrainienne.

« Aujourd’hui à 11 h 30 [8 h 30 GMT], le service des gardes-frontières du FSB russe a enregistré la progression de deux bateaux blindés d’artillerie de classe Gurza depuis le port de Berdiansk. Ils se dirigent actuellement à toute vitesse en direction de Kertch. Les gardes-frontières du service de sécurité fédéral russe prennent toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à la provocation », a déclaré le FSB.

Selon Sputnik citant le directeur de la compagnie des ports de Crimée Alexeï Volkov, le détroit de Kertch, reliant la mer Noire à la mer d’Azov, avait été fermé dimanche pour des navires civils après que trois navires de la marine ukrainienne eurent traversé la frontière russe.

« La traversée du détroit de Kertch est interdite aux navires civils », a ainsi déclaré Volkov, qui a ajouté que la décision avait été prise pour des raisons de sécurité.

Le département des contrôles aux frontières du FSB a déclaré qu’il mettait tout en œuvre pour limiter "les provocations" des trois navires ukrainiens.

À la suite de l'entrée des navires militaires ukrainiens dans les eaux russes, la Russie a fermé le détroit de Kertch. 

En octobre, le Parlement ukrainien a adopté un projet de loi autorisant Kiev à étendre les contrôles maritimes à 12 milles marins au sud de la côte sud, avec le prétendu objectif de lutter contre la contrebande en mer Noire.

Ukraine/Russie : vers une grande guerre ?

Selon un colonel ukrainien, une confrontation militaire d’envergure entre Moscou et Kiev risque d’éclater en raison de la gravité de la situation en mer d’Azov.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/25/581130/Des-navires-ukrainiens-entrent-dans-les-eaux-russes


 

A LA SUITE DE LA PROVOCATION PERPETREE PAR LES NAVIRES DE GUERRE UKRAINIENS, LA RUSSIE BLOQUE LE DETROIT DE KERTCH (VIDEO)

L'arche routière du pont de Crimée en chantier dans le détroit de Kertch

La Russie bloque le détroit de Kertch aux navires ukrainiens après une provocation (vidéo)

© Sputnik . Alexey Pavlishak

INTERNATIONAL

URL courte

8261

À la suite de la provocation perpétrée par des navires militaires ukrainiens qui, comme a informé le Service fédéral de sécurité, ont franchi illégalement samedi matin la frontière russe, la Russie a fermé le détroit de Kertch. Une vidéo montrant des navires russes barrer la voie aux bâtiments ukrainiens a été publiée.

La Russie a bloqué le détroit de Kertch aux navires militaires de l'Ukraine après qu'ils ont, comme l'avait plus tôt indiqué le Service fédéral de sécurité (FSB), passé illégalement samedi matin la frontière russe.

Des images montrant des vedettes militaires et un cargo barrer la voie aux navires ukrainiens qui se dirigent actuellement vers le pont de Kertch ont été mises en ligne:

 
Les gardes-frontières du Service fédéral russe de sécurité sont en train d'entreprendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin aux actions illégales. Le FSB a appelé les autorités de Kiev à réfléchir aux conséquences.

https://fr.sputniknews.com/international/201811251039045734-russie-ukraine-detroit-kertch-navires/