RUSSIE

RUSSIE : TEST REUSSI D'UN NOUVEAU SYSTEME ANTI-MISSILE PROTEGEANT MOSCOU DES ATTAQUES AERIENNES

Système antimissile russe

Un nouveau système anti-missile testé par la Défense russe (vidéo)

© Sputnik. Mikhail Voskresensky

RUSSIE

URL courte

104532572

Un système anti-missile modernisé a été testé avec succès par les forces de la défense aérienne russe, a communiqué le journal Krasnaya Zvezda, journal officiel du ministère russe de la Défense.

Les forces de défense aérienne russe ont mené avec succès les tests d'un système anti-missile modernisé, a rapporté le journal officiel du ministère russe de la Défense, Krasnaya Zvezda.

«Le test d'un nouveau système anti-missile russe a été mené sur le polygone de Sary Chagan, au Kazakhstan, par des militaires de la défense aérienne», a donc été communiqué.

 

le ministère russe de la Défense

© SPUTNIK. NATALIA SELIVESTROVA

Moscou: la défense anti-missile US se renforcera grâce à des satellites en orbite basse

Après le test, l'adjoint du commandant de la défense anti-aérienne, le colonel Andrey Prikhodko, a confirmé que ce système modernisé a atteint avec succès son objectif et a détruit la cible dans la période de temps indiqué.

 

Le système anti-missile est en dotation des forces aérospatiales russes. Il est destiné à défendre Moscou des attaques aériennes, réalisant également tout un spectre d'objectifs dans les intérêts du système d'avertissement et de contrôle de l'espace aérien.

https://fr.sputniknews.com/russie/201711241034008211-defense-russie-missile/


 

POUTINE : LES GRANDES ENTREPRISES RUSSES DOIVENT ETRE PRETES, EN CAS DE NECESSITE, A SE METTRE SUR LES RAILS MILITAIRES

Poutine

Poutine: les entreprises russes devraient être prêtes à se mettre sur les rails militaires

© Sputnik. Alexey Druzhinin

DÉFENSE

URL courte

102950402

Les grandes entreprises stratégiques du complexe militaro-industriel russe doivent être prêtes, en cas de nécessité, à augmenter rapidement le volume des biens et services destinés à la défense du pays, estime Vladimir Poutine.

Lors d'une réunion consacrée au développement du complexe militaro-industriel russe, Vladimir Poutine a expliqué comment l'économie russe devait se comporter en cas de nécessité.

Exercices conjoints russo-biélorusses Zapad-2017

© SPUTNIK. EVGUENY BIYATOV

Zapad-2017: Lavrov fustige «l'attaque idéologique» des pays occidentaux

 

«Je souligne que la capacité de l'économie à augmenter les volumes de production et les services destinés à la défense, en cas de nécessité, est l'une des principales conditions à la sécurité du pays. Toutes les entreprises stratégiques et toutes les grandes entreprises, indépendamment de leur statut juridique, doivent être prêtes à le faire», a déclaré le Président.

Vladimir Poutine a également indiqué qu'en 2015-2016 ce sujet avait été discuté en détails et que des instructions correspondantes avaient été données concernant la modernisation des moyens de production, la mise en place des ressources matérielles et techniques supplémentaires ainsi que l'assurance du transport des troupes.

les exercices Zapad 2017

© SPUTNIK. PAVEL GERASIMOV

La Défense russe dresse le bilan des exercices Zapad 2017

 

Le dirigeant russe a demandé, au cours de la réunion, de résumer brièvement les résultats de cette requête et d'indiquer les problèmes qui n'ont pas été résolus.

Ces déclarations présidentielles ont été faites en rapport avec les exercices militaires conjoints de la Russie et de la Biélorussie Zapad 2017 qui ont eu lieu en septembre 2017 et qui ont beaucoup préoccupé les pays de l'Otan. Le ministère russe de la Défense a de son côté indiqué que les manœuvres organisées étaient purement défensives. Les hypothèses de certains médias prétendant que l'exercice visait à aménager «une tête de pont pour l'occupation» de la Lituanie, de la Pologne ou de l'Ukraine sont fallacieuses, avait-il souligné.

https://fr.sputniknews.com/defense/201711231034000710-poutine-entreprise-russes-complexe-militaro-industriel/


 

ARRESTATION A L'AEROPORT DE NICE DU SENATEUR RUSSE SOULEYMAN KERINOV. LE CHARGE D'AFFAIRES FRANCAIS A MOSCOU CONVOQUE

Arrestation du sénateur russe: le chargé d’affaires français à Moscou convoqué

Wed Nov 22, 2017 1:4PM

Le sénateur et homme d’affaires russe Souleyman Kerimov. ©AP

Le sénateur et homme d’affaires russe Souleyman Kerimov. ©AP

Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué ce mercredi le chargé d’affaires de l’ambassade de France pour lui demander des explications au sujet de l’arrestation mardi du sénateur et homme d’affaires russe Souleyman Kerimov à l’aéroport de Nice.

La justice française a donné l’ordre de son arrestation dans le cadre d’une affaire de blanchiment de fraude fiscale. Une source russe a déclaré ce mercredi à Sputnik que le sénateur Kerimov (représentant du Daghestan à la Fédération de Russie) avait voyagé en France avec son passeport ordinaire.

Mme Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération de Russie (Sénat) a demandé au gouvernement russe d’agir immédiatement pour libérer le sénateur Kerimov.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré aux autorités françaises que M. Kerimov est un sénateur et qu’il bénéficie donc de l’immunité diplomatique.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/22/543101/Le-charg-daffaires-franais--Moscou-convoqu


 

SOTCHI : POUTINE FELICITE ASSAD POUR LA DEFAITE INEVITABLE ET DEFINITIVE SUR LE TERRORISME

Poutine rencontre Assad et le félicite pour la défaite inévitable et définitive sur le terrorisme

 Depuis 4 heures  21 novembre 2017

assad-moscou

 Amérique et Europe - Russie

 

Vladimir Poutine a rencontré lundi soir le président syrien Bachar al-Assad à Sotchi, dans le sud-ouest de la Russie, à deux jours d’un sommet tripartite Russie-Iran-Turquie visant à trouver un règlement politique à la crise en Syrie.

« Vladimir Poutine a tenu des négociations avec le président syrien Bachar al-Assad qui s’est rendu en Russie pour une visite de travail », a annoncé mardi le Kremlin dans un communiqué.

Le maître du Kremlin a « félicité » le président syrien pour ses résultats dans la lutte contre le terrorisme, proche d’une défaite « inévitable et définitive », et estimé qu’il fallait « passer au processus politique », lors de cette rencontre, qui a eu lieu dans la résidence d’été de M. Poutine dans la station balnéaire de Sotchi.

Vladimir Poutine a également présenté à Bachar el-Assad la direction du ministère de la Défense et de l’État-major général des Forces armées russes.

«Il est encore loin pour penser à la victoire complète sur le terrorisme, bien sûr. Mais en ce qui concerne notre travail conjoint pour combattre les terroristes en Syrie, cette opération militaire touche à sa fin», a déclaré le Président russe.

Il a souligné que «l’essentiel était de passer aux processus politiques».

«Je suis heureux de noter que vous êtes prêt à travailler avec tous ceux qui veulent la paix et le règlement», a déclaré M. Poutine s’adressant au Président syrien.

« Plus de 98% du territoire syrien se trouvent sous contrôle des forces gouvernementales syriennes. Les terroristes ont encore des foyers de résistance mais ils s’éteignent vite », a en outre insisté le président russe en recevant son homologue tchèque Milos Zeman.

Pas question de renoncer à la souveraineté syrienne

Le président syrien a pour sa part affirmé qu’il apporterait son soutien à toute solution politique qui respecterait la souveraineté syrienne.

« Les opérations menées par la Russie en soutien à l’armée syrienne contre le terrorisme ont apporté de nombreux acquis dans les différents domaines en Syrie », a affirmé le président syrien, a rapporté Fars News.

« Nous avons intérêt à faire avancer le processus politique (…). Nous ne voulons pas regarder en arrière et nous sommes prêts à un dialogue avec tous ceux qui souhaitent vraiment aboutir à un règlement politique, mais cela doit se faire dans le respect de la souveraineté syrienne et l’indépendance de ce pays dans ses prises de décisions », a souligné pour sa part Bachar al-Assad, selon ses propos traduits en russe.

Le Président russe a en outre précisé que le règlement politique de la crise syrienne devait être réalisé sous l’égide de l’Onu et que l’organisation internationale devait prendre une part active aux dernières étapes de la résolution du conflit.

Le président russe a également informé son homologue syrien qu’il allait s’entretenir mardi au téléphone avec le président américain Donald Trump pour des « consultations » sur la situation en Syrie.

L’armée syrienne et ses alliés ont chassé dimanche soir les takfiristes de Boukamal, dernier fief urbain en Syrie de Daesh qui a perdu la quasi-totalité de son territoire.

Avec Sputnik + AFP + PressTV

https://french.almanar.com.lb/663298


 

ENTRETIEN CE MERCREDI ENTRE LES PRESIDENTS ROHANI ET POUTINE A SOTCHI

Entretien entre Hassan Rohani et Vladimir Poutine à Sotchi

Mon Nov 20, 2017 6:54PM

Le président russe Vladimir Poutine (G) et son homologue iranien Hassan Rohani. (Archives)

Le président russe Vladimir Poutine (G) et son homologue iranien Hassan Rohani. (Archives)

Le président iranien Hassan Rohani se rendra mercredi à Sotchi en Russie pour participer à une réunion tripartite sur la Syrie, mais aussi pour s’entretenir avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

Le chargé de presse du président Rohani a annoncé sur Tweeter que ce dernier effectuerait mercredi 22 novembre une visite d’un jour à Sotchi, à l’invitation officielle de Vladimir Poutine pour prendre part à la réunion tripartite des chefs d’État iranien, russe et turc. En marge de cette réunion, des entretiens séparés auront lieu.

« Elle réunira les pays garants du processus de règlement syrien. Le sujet sera la Syrie », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. 

Les négociations de paix en Syrie qui ont eu lieu à sept reprises à Astana, capitale du Kazakhstan, ont permis d’instaurer des zones de désescalade prévoyant l’arrêt des combats. La Russie, la Turquie et l'Iran parrainent cet accord qui vise donc à réduire l'intensité des combats et à préparer le terrain à un accord politique en vue de mettre un terme à la crise syrienne.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/20/542889/Entretien-entre-Hassan-Rohani-et-Vladimir-Poutine--Sotchi


 

LA MIGNONNE ET NOUVELLE PORTE-PAROLE DU MINISTERE RUSSE DE LA DEFENSE MET EN EMOI LES INTERNAUTES

La nouvelle porte-parole du ministère de la Défense russe Rossiyana Markovskaya

«Mignonne de la Défense»: la nouvelle porte-parole du ministère russe met en émoi la Toile

© Photo. facebook.com/rossiyana.markovskaya

RUSSIE

URL courte

386487547

Les réseaux sociaux sont médusés devant la beauté de la nouvelle porte-parole du ministre de la Défense Sergueï Choïgou, Rossiana Markovskaïa. Les internautes lui ont d'ores et déjà attribué le surnom de «Mignonne de la Défense».

Désormais, il sera très facile de succomber au charme et à la beauté de la Défense russe: la journaliste Rossiana Markovskaïa, 26 ans, a été nommée vendredi soir porte-parole du ministre de la Défense Sergueï Choïgou.

Née le 6 janvier 1991, Rossiana Markovskaïa est diplômée de l'Université fédérale d'Extrême-Orient (Vladivostok) et a travaillé comme présentatrice télé de la chaîne Zvezda.

La nouvelle porte-parole de la Défense russe a en tout cas marqué les internautes, qui discutent vivement sa nomination, son âge et ses photos sur les réseaux sociaux. Car Rossiana, nommée d'après sa patrie, possède un compte Instagram actif.

Mme Markovskaïa peut également jouer des instruments de musique et chanter, comme elle l'a démontré dans quelques vidéos publiées sur ses pages des réseaux sociaux.

Les internautes ont d'ailleurs déjà décerné à la porte-parole le surnom de «Mignonne de la Défense» (Oboroniacha en russe).

 

Beauté et honneur: la plus belle jeune fille en uniforme a été choisie à Saint-Pétersbourg

© SPUTNIK. ALEXANDER GALPERIN

Beauté et honneur: la plus belle jeune fille en uniforme a été choisie à Saint-Pétersbourg

11

L'ex-porte-parole de la Défense militaire russe, Igor Konachenkov, conservera le poste de chef du département de l'information et des communications du ministère de la Défense.

 

Certains estiment que l'ex-journaliste pourrait prendre son titre à Natalia Poklonskaïa, la procureure de Crimée, devenue une véritable idole sur Internet et notamment au Japon où elle est surnommée «Prosecutie» («Mignon procureur» en anglais).

https://fr.sputniknews.com/russie/201711181033934651-rossiana-markovskaiai-porte-parole-defense/


 

POUTINE REDUIT LES EFFECTIFS DE L'ARMEE RUSSE A 1 902 758 PERSONNELS DONT 1 013 628 SOLDATS

Militaires russes

Poutine réduit les effectifs de l'armée: quelle différence à l'échelle internationale?

© AFP 2017 Kirill Kudryavtsev

DÉFENSE

URL courte

 0 113430

Le Président russe a porté ce vendredi les effectifs des Forces armées russes à 1.902.758 personnels. Sputnik vous propose, dans le contexte des tensions internationales et surtout de l'échange de propos incendiaires entre Pyongyang et Washington, de creuser et d'évaluer ces chiffres d'un point de vue plus global.

 

Des détails de la fabrication du nouveau bombardier stratégique russe Tu-160M2 dévoilés

© PHOTO. RUSSIAN DEFENSE MINISTRY

Des détails de la fabrication du nouveau bombardier stratégique russe Tu-160M2 dévoilés

Le décret présidentiel, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018, établit les effectifs suivants pour les Forces armées russes: 1.902.758 personnels au total, dont 1.013.628 militaires. Si le nombre de militaires reste le même, les effectifs de l'Armée seront réduits, tandis que le décret précédent, du 1er juillet, établissait la barre à 1.903.051 personnels.

 

Pour mieux comprendre ce que cette réduction signifie sur l'échiquier mondial, Sputnik vous invite à faire une comparaison avec l'armée américaine et d'autres forces armées puissantes.

Les effectifs US

 

Corée du Nord

© SPUTNIK. ILYA PITALEV

Pourquoi les USA perdront la guerre contre la Corée du Nord

Le nombre d'unités des forces armées américaines s'élève à 2.363.675 au total, avec un personnel opérationnel de 1.373.650 membres, d'après les statistiques du centre d'analyse Global Fire Power. En cela, les forces armées des États-Unis comprennent cinq branches: l'US Army, le Corps des Marines, l'US Air Force, l'US Navy et l'US Coast Guard (chargée de la surveillance, de la protection et du sauvetage dans les eaux territoriales américaines).

 

Concernant la Russie, ses forces armées ont trois composantes: les troupes terrestres, les forces aériennes et navales. En cela, les forces des fusées stratégiques et les troupes aéroportées forment deux groupes indépendants.

Des militaires de l'US Army

CC BY 2.0 / THE U.S. ARMY / U.S. ARMY SOLDIERS

Des militaires de l'US Army

L'âge d'enrôlement

 

Le nouveau «super cygne» russe fait bondir les médias occidentaux

© SPUTNIK. VLADIMIR PESNYA

Le nouveau «super cygne» russe fait bondir les médias occidentaux

En Russie comme aux États-Unis, les hommes peuvent s'engager à partir de 18 ans (17 ans aux USA avec le consentement des parents). Le service militaire obligatoire doit être réalisé en Russie entre le 18e et le 27e anniversaire. Toutefois, la période du premier engagement sous contrat va jusqu'à 40 ans en Russie alors que les Américains peuvent s'engager jusqu'à 39 ans. Plus précisément, l'âge maximal pour le premier engagement dans l'US Army est de 35 ans, 28 pour le Corps des Marines, 27 pour la Coast Guard, 34 pour l'US Navy et 39 pour l'US Air Force.

 

Les femmes soldats

Depuis 2002, 10% des personnels des forces armées russes sont de sexe féminin (soit 100.000 femmes sur un total sur cette période de 988.100 personnes), selon les statistiques de l'Institut international d'études stratégiques.

Pour le 1er juillet 2017, ce chiffre est estimé à 326.000, dont certaines sont parties pour la Syrie, dans les forces armées, ce qui constitue 16% du nombre total du personnel civil et militaire. Cependant, il y a seulement 45.000 femmes-soldats, 1,6% des effectifs des soldats et officiers, selon le ministère russe de la Défense.

Un défilé à l'occasion du 72e anniversaire de la Victoire dans la Grande guerre patriotique

© SPUTNIK. ALEXANDER VILF

Un défilé à l'occasion du 72e anniversaire de la Victoire dans la Grande guerre patriotique

Les États-Unis décomptent de leur côté 214.099 femmes-soldats pour l'année 2017, ce qui représente 14,6% de tout le personnel militaire du pays, d'après le Statistic Brain Research Institute.

La Corée du Nord

 

Lancement d'un missile Hwasong-14

© REUTERS/ KCNA

Pyongyang, a-t-il conçu des missiles d’une portée «européenne»?

L'édition de 2017 de l'Institut international d'études stratégiques place la Corée du Nord en quatrième place derrière la Chine, l'Inde et les États-Unis avec 1.190.000 personnels actifs.

 

L'autre centre, le Global Fire Power, a un autre avis, et met en tête de liste de la «force militaire» les États-Unis, la Russie, la Chine, l'Inde et la France, ce à partir d'un certain nombre de critères évaluant les effectifs et les équipements militaires, ainsi que les ressources naturelles disponibles. Pyongyang ne se trouve qu'à la 23e place. Ici, une différence importante est constatée entre le nombre total des personnels de défense et les militaires opérationnels: 6.445.000 et 945.000 respectivement.

L'âge d'enrôlement est de 17 ans en Corée du Nord. Selon les statistiques, pour l'année 2010, 5.230.137 femmes entre 15 et 29 ans étaient aptes au service militaire.

Un défilé à Pyongyang

© REUTERS/ DAMIR SAGOLJ

Un défilé à Pyongyang

Les pays de l'Otan

Finalement, les effectifs plutôt restreints des pays membres de l'Alliance dans le top 5 du classement du Global Fire Power sont manifestement compensés par le personnel américain. Rappelons que le nombre de militaires opérationnels américains est de 1.373.650, considérons maintenant les chiffres chez leurs alliés. La France jouit de 204.000 militaires en service, le Royaume-Uni en décompte 151.175, la Turquie 382.850 et l'Allemagne 180.000.

https://fr.sputniknews.com/defense/201711171033930651-russie-effectifs-armee-comparaison/


 

LANCEMENT DU SOUS-MARIN RUSSE LANCEUR D'ENGINS PRINCE VLADIMIR

Le sous-marin lanceur d’engins Prince Vladimir lancé en Russie

Le sous-marin lanceur d’engins Prince Vladimir lancé en Russie (images)

© Sputnik. Semen Vasiliev

2 / 3

DÉFENSE

URL courte

115335571

Le projet russe «Boreï» qui porte le nom du dieu Borée de la mythologie grecque, a élargi son cercle ce vendredi: le sous-marin nucléaire modernisé Kniaz Vladimir (Prince Vladimir) a été lancé dans le nord de la Russie. Son arrivée dans les rangs de l’armée russe est prévue pour 2018.

Le premier sous-marin modernisé (quatrième du projet «Boreï»), le Kniaz Vladimir, a été lancé vendredi à l'usine Sevmach de Severodvinsk, dans la région d'Arkhangelsk (Nord de la Russie).

La cérémonie de lancement a été menée par le commandant en chef de la Flotte russe Vladimir Korolev et le directeur du projet «Boreï» Igor Vilnit.

«La création et la construction de la série de sous-marins stratégiques du projet Boreï-A puis la création de sous-marins du projet Boreï-B, et de la construction des sous-marins nucléaires de 5e génération sont justifiées par les dispositions de la politique maritime de la Russie et vise à maintenir à un niveau élevé  l'équipement des sous-marins stratégiques dans les flottes russes du Pacifique et du Nord», a déclaré M.Korolev.

Le sous-marin lancé a reçu le nom du Grand-Prince Vladimir, l'une des grandes figures politique et spirituelle de la Rus' de Kiev.

Selon le commandant en chef, il est prévu que le sous-marin sera mis en service l'année prochaine, en 2018. Il a noté que le lancement du quatrième bâtiment du projet «ouvre la voie à la préparation d'une grande commémoration de l'histoire de la Marine, le 60e anniversaire de la Flotte nucléaire sous-marine russe», qui sera célébré en 2018.

 

sous-marin russe

© SPUTNIK. IGOR RUSSAK

Les sous-marins nucléaires russes Boreï bientôt modernisés

Quatre autres sous-marins du projet sont en construction: le Kniaz Oleg, le Généralissime Souvorov, l'Empereur Alexandre III et le Kniaz Pojarski.

 

Les modèles de la classe Boreï sont dotés de 16 missiles balistiques intercontinentaux Boulava et de six tubes à torpilles. Les sous-marins du projet 955 Boreï sont capables de fournir à la marine russe l'équipement technique nécessaire pour les années à venir.

https://fr.sputniknews.com/defense/201711171033922486-vladimir-snle-sous-marin-russie/


 

VETO RUSSE A L'ONU : LES USA ET LEURS SATELLITES OEUVRENT A L'EXCLUSION DE LA RUSSIE DE LA SYRIE

Veto russe à l’Onu : Washington et ses alliés œuvrent pour exclure la Russie de la Syrie

 Depuis 2 heures  17 novembre 2017

onu_veto1

 Moyent-Orient - Syrie

 

Rédaction du site

La Russie a opposé jeudi son veto contre une résolution présentée par les États-Unis qui visait à renouveler pour deux ans le mandat du Mécanisme conjoint d’enquête (JIM), mis en place par l’OIAC et l’Onu et qui expire le 17 novembre, sur les attaques chimiques à Khan Cheikhoun, en Syrie.

Selon Moscou, en jouant leur «spectacle» sur le prolongement du mandat des experts chargés d’enquêter sur les attaques chimiques en Syrie, les alliés de Washington souhaitent exclure la Russie du règlement politique dans ce pays.

Les États-Unis ont présenté au Conseil de sécurité de l’Onu leur projet de résolution sur le prolongement du mandat de la commission d’enquête sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie afin de remettre en question le rôle de Moscou dans le règlement politique de ce pays, a déclaré vendredi l’ambassadeur russe à l’Onu, Vassili Nebenzia.

M. Nebenzia a fait remarquer que son homologue britannique avait «lâché le mot» en disant que la Russie n’avait pas sa place dans le processus politique en Syrie, et c’est là, selon le diplomate russe, la raison du «spectacle» joué à l’Onu, dont l’objectif serait de «remettre en question le rôle de la Russie dans le processus politique du règlement syrien».

11 pays ont appuyé le projet proposé par les États-Unis. La Russie et la Bolivie ont voté contre, la Chine et l’Égypte se sont abstenues.
«La Russie a tué le Mécanisme conjoint d’enquête», a alors argué l’ambassadrice américaine auprès de l’ONU, Nikki Haley.

Avant le vote sur le projet américain, Moscou a rappelé son propre projet de résolution sur l’enquête des attaques à Khan Cheikhoune suite au refus des membres du Conseil de sécurité d’examiner sa proposition.

La Bolivie a déjà exhorté le Conseil de sécurité de l’Onu à revenir sur l’examen du projet de résolution russe malgré la décision de Moscou de le retirer. Le représentant de la Russie, Vassili Nebenzia, a de nouveau soumis le projet russe au Conseil de sécurité.

L’opposition syrienne a annoncé, le 4 avril 2017, qu’une attaque aux armes chimiques aurait fait 80 morts et 200 blessés à Khan Cheikhoune, dans la province d’Idlib, accusant les troupes gouvernementales syriennes d’être à l’origine de cette dispersion chimique.
Tout en reconnaissant avoir bombardé un dépôt d’armements, le commandement syrien a rejeté la responsabilité de l’incident sur les rebelles syriens et leurs alliés, les accusant de stocker des agents chimiques.

Damas assure constamment que le recours aux armements chimiques ne lui est d’aucune utilité militaire, d’autant qu’elle a démantelé son arsenal chimique puis l’a livré à l’OIAC.
Ce sont surtout les puissances occidentales qui ont besoin de cette accusation, pour harceler le pouvoir syrien.

Source: Avec Sputnik

https://french.almanar.com.lb/658711


 

INFOGRAPHIES : LES SANCTIONS ANTIRUSSES ET LE COMMERCE INTERNATIONAL

INFOGRAPHIES

Les sanctions antirusses et le commerce international

URL courte

110530

 

Les sanctions antirusses et le commerce international

© Sputnik.

Selon les experts, les sanctions antirusses adoptées en 2013 n`ont pas eu les résultats escomplés.

De plus, elles ont aussi fortement porté préjudice à l`économie des pays qui les avaient adoptées.

https://fr.sputniknews.com/infographies/201711151033896028-sanctions-antirusses-commerce-international/