CE SOUS-MARIN NUCLEAIRE RUSSE POURRAIT CONCURRENCER LE "J. CARTER"

 
 
Le nouveau sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) BS-64

Ce sous-marin nucléaire russe qui intrigue les experts US

© youtube
 
International
 
URL courte
 
116558542

Un SNLE russe étonne les experts américains, qui estiment qu'il pourrait concurrencer l'USS Jimmy Carter, principal sous-marin nucléaire d'attaque de la flotte des Etats-Unis.

 

Le nouveau sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) BS-64, qui, selon certaines informations, n'a pas d'égal en matière de collecte des renseignements, sera mis à l'eau en dépit de certains problèmes de financement, a rapporté le site d'information américain The Daily Beast.

Le portail numérique a fait remarquer que pour l'instant, il était difficile d'affirmer quels seront les objectifs concrets du sous-marin.

 

Selon certains experts, il peut s'agir d'une station scientifique, d'une base pour d'autres mini sous-marins et drones sous-marins ou même d'un sous-marin espion. Dans tous les cas, les spécialistes coïncident sur le fait que leurs collègues russes ont créé un appareil "étonnant".

 

"Ces gars sont beaucoup plus inventifs que nous", a plaisanté à cet égard Norman Polmar, expert dans les domaines de la marine, de l'aviation et du renseignement.

Pour l'instant, tous les détails concernant les objectifs du nouveau SNLE ainsi que son mode de fonctionnement sont à la seule disposition des hauts responsables russes et des membres d'équipage du BS-64 Podmoskovié, présenté le 11 août dernier à Severodvinsk (nord).

"Une chose est claire — quel que soit le but du sous-marin, le Moskva (le sous-marin est ainsi appelé de façon erronée dans le texte original, ndlr) est une nouvelle preuve des efforts de la Russie afin de réanimer sa flotte en lançant un défi à la flotte américaine sur et sous l'eau", a souligné The Daily Beast.

Le nouveau sous-marin est la version modernisée du croiseur sous-marin soviétique K-64 qui sillonnait les mers nordiques dans les années 1980.

 

La modernisation du K-64, sous-marin nucléaire de classe Delta, a été lancée en 1999. Initialement, il était envisagé de dépenser 144 millions de roubles (environ deux millions d'euros). Le nouveau SNLE était censé travailler avec des stations nucléaires sous-marines et des appareils sous-marins sans pilote dans le cadre de missions secrètes, et devait également récolter des renseignements.

 

Néanmoins, pour l'instant, les Etats-Unis restent le constructeur numéro un de sous-marins dans le monde entier, a fait savoir The Daily Beast. Jusqu'à présent l'USS Jimmy Carter, mis en service en 2004, est le sous-marin américain "le plus secret". Selon certains experts, le sous-marin dispose d'une "piscine lunaire" — une section spéciale permettant aux plongeurs autonomes et aux drones sous-marins de quitter le navire et d'y revenir quand celui-ci se trouve au fond de la mer.

Il reste à découvrir quelles surprises réserve le nouveau sous-marin russe BS-64.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau