EN SYRIE, LA RUSSIE DEFEND LA CIVILISATION. L’OCCIDENT, LE BARBARISME

En Syrie, la Russie défend la civilisation pendant que l’Occident défend le barbarisme.


Aujourd’hui, c’est la Russie qui soutient la civilisation. Même l’occidentale. The Saker


Par The Saker – Le 12 mai 2016 – The Saker’s Blog

Le récent concert russe donné à Palmyre est un événement chargé de symbolisme. Alors que ce sont les Syriens qui ont libéré cette ville antique et que la Russie n’a fait qu’apporter son soutien, ce soutien était crucial et, de fait, ce n’est pas que Palmyre que la Russie a sauvé, mais toute la nation syrienne. Je dirais même que les Russes à Palmyre ont sauvé non seulement la Syrie, mais toute la civilisation. 

Imaginez que vous soyez un extraterrestre en train de regarder notre planète depuis l’espace. Non seulement vous verrez les atrocités innommables commises par les psychopathes, mangeurs de foie, de Daesh, mais vous verrez que l’Empire qui se déploie sur la majeure partie de la planète, et la soi-disantcivilisation occidentale, qui a façonné notre monde moderne plus que tout autre civilisation, a apporté son total soutien à Daesh.

Vous verrez les missiles TOW américains utilisés contre la seule armée capable de se tenir debout face à Daesh, vous verrez tous les pays qui composent le soi-disant concert des nations (environ 1/3 des pays là-bas, peut-être) appelant au renversement du président légitime de la Syrie, même si cela signifie que le drapeau noir de Daesh vole au-dessus de Damas.

Vous verrez le génocide des chrétiens, alors que le monde chrétien détourne pudiquement le regard et le génocide de musulmans (les non-Takfiri) alors que le monde musulman regarde pudiquement au loin. Vous verrez l’auto-déclaréleader du monde libre condamner la (très limitée) intervention militaire russe en Syrie et vous verrez un membre (la Turquie) de la plus puissante alliance militaire sur la planète (l’OTAN)  se faire des millions de dollars grâce au commerce du pétrole volé par Daesh.

Cette liste pourrait continuer longtemps ainsi, mais je pense que nous pouvons convenir que tout extra-terrestre observant cela, serait submergé par un sentiment total de dégoût envers la race humaine.

Mais alors vous verriez un pays – la Russie – non seulement aider à libérer l’ancienne Palmyre des bêtes démoniaques qui ont tenté de la détruire, mais aussi la nettoyer complètement des mines non explosées, pour qu’elle puisse être reconstruite sans danger. Et, enfin, vous verriez la Russie apportant ses meilleurs musiciens pour rendre un hommage bouleversant à ceux qui ont été torturés et assassinés non seulement par Daesh, mais surtout par ceux qui ont créé et déclenché Daesh, l’Empire anglo-sioniste.

L’Empire à Palmyre

L’amphithéâtre de Palmyre sous contrôle de Daesh
L’amphithéâtre de Palmyre sous contrôle du gouvernement syrien

Je trouve très révélateur que le concert n’ait pas commencé par un morceau d’un compositeur russe. Au lieu de cela, les Russes ont choisi de commencer par une pièce poignante de Jean-Sébastien Bach: cette fameuse Chaconne, Partition pour violon solo Nº 2 en ré mineur, BWV 1004. Yehudi Menuhin a dit que laChaconne est «la plus grande structure existante pour violon solo» et le violoniste Joshua Bell a déclaré que la Chaconne est «non seulement un des plus grands morceaux de musique jamais écrits, mais l’une des plus grandes réalisations humaines dans l’histoire. C’est un morceau puissant spirituellement, émotionnellement, et structurellement parfait » (source).

Ce n’est pas une coïncidence. Le choix russe du plus grand compositeur de l’humanité et de l’une de ses plus grandes compositions montre, je crois, que l’humanité est non seulement mauvaise, horrible, menteuse et tueuse, mais qu’elle peut également produire raffinement, spiritualité et beauté. Seule la musique transcendante de Bach pouvait représenter une voix digne d’apporter la beauté à l’endroit même où Daesh avait organisé des exécutions de masse. Le message était : «Vous voulez détruire la civilisation et même la beauté – et nous vous apportons Bach.»

Bach comme une arme de civilisation n’est pas moins important dans ce contexte, que des avions SU-34 avions et des missiles de croisière.

Il est ironique de voir que la Russie, qui n’a jamais vraiment fait partie du monde occidental, soit celle qui amène Bach à Palmyre. Si les Américains avaient décidé d’organiser un concert, ils ne seraient jamais dérangés pour Palmyre ou le peuple syrien ; on aurait vu Toby Keith chanter American Soldier pour les Marines américains sur une base militaire américaine (ou quelque chose comme ça). Les Russes, au contraire, ont joué du Bach à Palmyre.

Aujourd’hui, c’est la Russie qui soutient la civilisation. Même l’occidentale.

The Saker

Traduit par Wayan, relu par Diane pour le Saker Francophone.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau