ENCERCLEMENT DE LA RUSSIE PAR LA BELLIQUEUSE OTAN

Encerclement de la Russie par l’Otan : le danger de guerre en Europe exacerbée
L’équipe du site

L’Otan a annoncé son projet de positionner quelques 4.000 troupes de combat dans des pays frontaliers de la Russie, et ce sur fond de tensions grandissantes entre Washington et Moscou à propos de leurs interventions, aux objectifs opposés, en Syrie.

Une proposition actuellement à l’étude au sein de l’alliance serait de placer des bataillons – entre 800 et 1.000 hommes – en Pologne et dans les anciennes républiques baltes soviétiques de Lituanie, Lettonie et Estonie. Un projet moins étendu limiterait le déploiement à un seul bataillon dans la région.

Selon le site d’information de gauche, SWSW, ce déploiement serait une escalade qualitative de l’encerclement de la Russie et du renforcement contre elle de la capacité militaire de l’alliance menée par les Etats-Unis. Il exacerberait le danger de guerre en Europe et celui d’un affrontement militaire entre les deux principales puissances nucléaires.

La semaine passée, au lancement de la deuxième phase des exercices, le vice-secrétaire général de l’OTAN, Alexander Vershbow, qui est ambassadeur américain auprès de l’Alliance, a clairement fait savoir que les exercices visaient à intimider la Russie.

Et des laboratoires d’armes biologiques

En même temps, il est question côté russe, d’un nombre croissant d’installations de recherche financées par les Etats-Unis produisant des armes biologiques dans les pays près des frontières russes.


Selon le chef du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, qui s’exprimait lors d’une réunion de cette instance, Washington verse «des dizaines de milliards de dollars » dans les laboratoires d’armes biologiques qui opèrent sur les territoires de la Communauté des [nouveaux] Etats indépendants (CEI) qui faisaient partie de l’ancien bloc soviétique et qui entourent la Russie, a rapporté samedi RT.

« Il y a aussi d’autres problèmes, tels que la production d’armes biologiques à des fins militaires et de très grand fonds alloués à cette entreprise » a ajouté Patrouchev.

Se libérer de l’Otan

Les activités belliqueuses de l’Otan sont dans le collimateur d’organisations et de personnalités européennes qui sont sur le qui vive et s’apprêtent à lancer des efforts pour libérer l’Europe de l’emprise de cette organisation

Selon le quotidien italien Il Manifesto (traduit par Mondialisation.ca),  lors d’un congrès international qui s’est tenu à Rome a l’initiative d’une comité intitulé « No Guerra, No Nato », il a été décidé de construire une « Coordination européenne pour que les pays appartenant à l’Otan ré-acquièrent leur souveraineté et leur indépendance, condition fondamentale pour créer une nouvelle Europe qui contribue à des relations internationales fondées sur la paix, le respect réciproque, la justice économique et sociale ».

Le premier pas opérationnel que la rencontre a instauré est la création d’un réseau international d’information, facteur clé pour faire opposition à la désinformation et mystification des grands médias.
 


 

 

Source: Divers

01-11-2015 - 14:00 Dernière mise à jour 01-11-2015 - 14:00 | 394 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau