LA RUSSIE DEVOILE LA MISSION DE SES CONSEILLERS MILITAIRES EN SYRIE

Un soldat syrien

Moscou dévoile la mission des conseillers militaires russes en Syrie

© Sputnik. Iliya Pitalev
International
URL courte
Trêve en Syrie (2016) (73)
137833831

Selon un représentant de la base aérienne syrienne de Hmeimim, tous les conseillers russes envoyés en mission en Syrie, resteront à leurs postes après le retrait de l'aviation russe de ce pays.

Les conseillers militaires russes ont pris une part active à la préparation des opérations militaires de l'armée syrienne, a déclaré le chef du groupement russe en Syrie, le colonel-général Alexandre Dvornikov.

"Le système de conseillers militaires avec son propre appareil administratif a été créé dans l’urgence. Ces derniers ont rempli leur mission, liée à la formation de l'armée gouvernementale, des forces kurdes et d'autres mouvements patriotiques. Nos conseillers ont pris une part active à la préparation des opérations militaires", a dit M.Dvornikov.

Selon le colonel-général, ce travail commun a permis de détruire des infrastructures et des canaux d'approvisionnement des terroristes et d’organiser les opérations offensives.

 

"Ces opérations ont été effectuées sur 15 fronts, ce qui a forcé les terroristes à refuser les offensives et à se diviser en petits groupes", a-t-il ajouté.

"Les actions concertées de l'aviation russe et de l'armée syrienne était à la base du succès de l'opération contre les terroristes. Pour améliorer la capacité des troupes syriennes, nous leur avons fournis des armements modernes et du matériel militaire dans le cadre du programme d'aide militaro-technique", a souligné Alexandre Dvornikov.

Auparavant, un représentant de la base aérienne de Hmeimim avait annoncé que tous les conseillers militaires russes resteraient en Syrie après le retrait des Forces aérospatiales russes.

En février, les médias occidentaux avaient mentionné le rôle des conseillers militaires russes en Syrie et constaté qu'ils avaient formé efficacement l'armée syrienne. 

En 2014, le groupe djihadiste État islamique a commencé à intensifier son activité dans la région du Proche-Orient en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Selon les données de la CIA, près de 30.000 personnes venant de 80 pays du monde combattent aujourd’hui dans les rangs de l'EI.

 

Néanmoins, selon les experts, Daech a perdu le contrôle de près de 22% de ses territoires en Syrie et en Irak au cours des 14 derniers mois.

La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon l'Onu, dont les dernières statistiques remontent à 18 mois faute de données, cette guerre a déjà fait plus de 250.000 morts et poussé des millions de personnes à l'exil.

La Russie et les États-Unis ont convenu d'un cessez-le-feu en Syrie à compter du 27 février à minuit. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu se poursuivent néanmoins.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau