LA RUSSIE DOUTE DES OBJECTIFS DE LA COALITION ANTI-DAESH

  Moscou a des doutes sur les vrais objectifs de la coalition anti-Daesh
L’équipe du site

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a soupçonné les Etats-Unis de savoir où se trouvent les positions de la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique-EI), sans donner toujours l'ordre de les frapper.

Lors d’un entretien avec la première chaîne de télévision publique russe, il a accusé les Etats-Unis de négliger les informations concernant la localisation des terroristes.
 
«J’espère que je ne jouerai de mauvais tour à personne si je dis que certains membres de la coalition disent qu’ils possèdent des informations concrètes concernant les endroits et les positions dans lesquelles se trouvent les divisions de Daesh , mais que le chef de la coalition ne donne pas l’ordre de les frapper. Je ne veux pas en tirer de conclusions mais nous avons de tels signaux», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

Selon lui, Moscou a l'impression que ses partenaires américains ont créé leur coalition anti-Daesh sans plan réfléchi, comme s’il y avait d’autres objectifs que ceux invoqués.

"L'analyse des frappes effectuées par l'aviation des pays faisant partie de la coalition dirigée par les Etats-Unis donne une étrange impression. On a parfois la sensation qu’outre l'objectif déclaré, la lutte contre l’EI, il y a quelque chose d'autre dans les tâches de cette coalition", a déclaré M.Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe a aussi appelé la coalition menée par les Etats-Unis à coordonner ses activités avec ceux qui menaient le combat au sol.

«Si on a pour but d’empêcher la consolidation des terroristes sur les territoires de l’Irak et de la Syrie, il faut premièrement aider ceux qui luttent au sol contre ces bandits, notamment l’armée irakienne, les Kurdes irakiens, l’armée syrienne et les milices kurdes en Syrie», a-t-il précisé.

«Idéalement, la coalition pourrait coordonner ses capacités aériennes utiles avec les opérations au sol parce qu’on ne peut rien résoudre par des frappes aériennes», a conclu le ministre russe.

Concernant sa politique envers la Syrie, Moscou poursuivra son soutien militaire et technique à Damas dans le cadre du droit international.


«Sans doute, nous avons livré des armes en Syrie et nous poursuivrons ces livraisons. On envoie aussi des spécialistes russes en Syrie qui aident à installer les équipements et qui forment le personnel pour les utiliser. Nous n’avons pas de secrets ni de mystères», a encore précisé Sergueï Lavrov.


Sources : Russia Today ; Sputnik

 

Source: Divers

14-09-2015 - 14:10 Dernière mise à jour 14-09-2015 - 14:10

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=258974&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=33&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau