LA RUSSIE REAGIRA AU DEPLOIEMENT DU BOUCLIER US EN ROUMANIE

Poutine: la Russie réagira au déploiement du bouclier US en Roumanie

La Russie réagira au déploiement des éléments du système antimissile américain en Roumanie, a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine, en visite de deux jours en Grèce.

Poutine: la Russie réagira au déploiement du bouclier US en Roumanie

«Cela a un effet négatif, parce que les Etats-Unis ont dénoncé le Traité sur la défense antimissile (Traité ABM) et ont commencé à saper les bases de la sécurité internationale», a indiqué Poutine lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre grec Alexis Tsipras.

Selon lui, les Etats-Unis ont fait un nouveau pas sur cette voie en déployant leurs armes antimissiles en Roumanie, bien que la Russie répète depuis le début des années 2000 qu'elle sera obligée d'y réagir.

«Personne ne nous écoute. Personne ne veut discuter avec nous. Nous n'entendons que des généralités +cela ne vise pas la Russie, cela ne portera pas atteinte à la sécurité russe+. Le bouclier antimissile était initialement destiné à contrer la menace balistique iranienne. On parlait du programme nucléaire iranien. Où est ce programme nucléaire? Il n'y en a plus», a rappelé Poutine.

«Il s'agit actuellement des rampes de lancement et des radars. On y déploie actuellement des missiles d'une portée de 500 km. Ce seront des missiles d'une portée de 1.000 km dans quelques années. Nous savons même la date de déploiement de ces missiles. Cela présente une menace pour nos forces nucléaires», a ajouté Poutine.

«Pire encore, ces rampes de lancement peuvent être équipées d'armes de frappe, de missiles de frappe d'une portée de 2.400 km. Cela ne pose aucun problème de remplacer un missile par un autre. Il suffit de modifier le logiciel. Cela passera inaperçu. Même les Roumains ne le remarqueront pas», a noté le président.

Commentant l'élargissement de l'Otan en Europe, le président russe a toutefois noté que la Russie ne fera rien tant qu'elle ne verra pas de missiles sur les territoires voisins.

«Nous attendrons l'évolution de la situation en Pologne. Nous ne ferons rien. Rien, jusqu'à ce que nous voyions des missiles sur un territoire voisin. Nous avons un potentiel pour réagir. Vous avez vu nos capacités en matière de missiles de moyenne portée pour navires et aéronefs. Nous ne violons aucun Traité. Nous avons en outre des systèmes terrestres, d'une portée de 500 km. Les Iskander ont aussi de très belles performances», a conclu le président russe.

Source: Sputnik

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=18729&cid=340#.V0nJTPmLTX4

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau