LA RUSSIE REFUSE LE DOLLAR LORSQU'ELLE VEND SON PETROLE

 

Extraction de pétrole

La Russie refuse le dollar lors de la vente de son pétrole

© Fotolia/ Ded Pixto
Economie
URL courte
405396842

La Russie s'apprête à lancer son propre contrat à terme s'agissant de son principal produit d'exportation, le pétrole Urals, afin d'augmenter ses profits et de mettre fin au calcul des prix du brut en dollar.

Barils de pétrole
© Flickr/ Carsten ten Brink
 
 

Une plateforme à terme est en train d'être formée auprès de la Bourse internationale de Saint-Pétersbourg qui mène à l'heure actuelle des pourparlers avec des entreprises de trading étrangères, indique Bloomberg.

L'objectif consiste à créer un système où le pétrole est évalué et vendu d'une manière juste et ouverte, a déclaré le président de la bourse Alexeï Rybnikov.

La création de son propre marché à terme permettra à Moscou d'améliorer le mécanisme de formations des prix du pétrole Urals et aux compagnies nationales d'obtenir des profits supplémentaires.

Aujourd'hui, le pétrole Urals de la catégorie inférieure se vend avec une décote par rapport au pétrole Brent.

Au cours des deux premiers mois de 2016, le coût du pétrole Urals a été estimé à 29,69 dollars le baril, ce qui est 1,7 fois moins qu'à la même période l'année passée. A l'époque, l'Urals se vendait 51,81 dollars.

Le pétrole Urals est une sorte de brut extrait en Russie et destiné à l'export. Les gisements se trouvent dans la région de la Volga, dans l'Oural, dans les districts autonomes des Khantys-Mansis — Iougra et de Iamalo-Nénétsie. Les revenus provenant des ventes du pétrole à l'étranger occupent environ 40% du budget russe.

https://fr.sputniknews.com/economie/201604281024607559-russie-petrole-refus-dollar/

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau