LA RUSSIE REMPLACE LA TURQUIE COMME EXPORTATEUR DE PRODUITS AGRICOLES

fruits

Moscou remplace la Turquie comme exportateur de produits agricoles

© Flickr/ kanenas.net
 
International
 
URL courte
 
4161591011

Moscou a trouvé un remplacement à la province turque d'Antalya pour assurer les livraisons de légumes et de fruits en Russie.

 

 

L'automne dernier, Moscou a imposé des sanctions contre la Turquie dans plusieurs domaines économiques. Outre celui du tourisme, ces sanctions ont, entre autres, frappé les exportateurs turcs de fruits et de légumes à Antalya.

 

Désormais, c'est à la province syrienne de Lattaquié que la Russie fera appel pour la livraison de certains produits agricoles. Une première cargaison de citrons et oranges a déjà été expédiée de Lattaquié vers la ville russe de Novorossiisk.

Moscou et Damas ont déjà pris une série de mesures visant à intensifier et à simplifier les procédures commerciales, a indiqué le chef de la Direction syrienne pour les produits agricoles Munzir Gerbe.

Le responsable pour les livraisons de légumes et de fruit de Lataquié Mirza Rejep a communiqué que précédemment, deux livraisons d'essai d'oranges d'une masse totale de 60.000 tonnes avaient été effectuées pour déterminer les préférences des consommateurs russes. Pour l'instant, les parties sont sur le point de se préparer à des livraisons d'agrumes, régulières et d'envergure, qui devraient commencer après que toutes les formalités nécessaires auront été réglées.

 

 
Au stade initial, les livraisons mensuelles atteindront 34.000 tonnes, chiffre qui avec le temps est appelé à augmenter. La province de Lattaquié produit principalement des agrumes et des olives. Outre des terres agricoles, elle dispose d'un nombre important de serres. En 2015, la production d'agrumes à Lattaquié a totalisé un million de tonnes, la région n'en ayant consommé en réalité que 5% et ayant satisfait par la même occasion les besoins d'environ 50% de la population du pays. La production des produits agricoles est la principale activité de la province et son essentielle source de revenu.

 

Les relations entre Moscou et Ankara se sont considérablement refroidies suite à la perte d’un avion russe abattu par les forces aériennes turques.

Le 24 novembre dernier, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions du groupe terroriste Etat islamique (EI, Daech) en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces accusations tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie et se trouvait au-dessus du territoire syrien.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau