LA SYRIE RESTE RESOLUE A REPRENDRE IDLIB

Wed Oct 10, 2018 4:7PM

Un individu armé conduit un véhicule militaire à Dahiyat al-Assad, dans l’ouest de la ville d'Alep, en Syrie, le 28 octobre 2016. ©Reuters

Un individu armé conduit un véhicule militaire à Dahiyat al-Assad, dans l’ouest de la ville d'Alep, en Syrie, le 28 octobre 2016. ©Reuters

Le conseiller du gouvernement syrien a déclaré que la Résistance avait réussi à faire reculer l’ennemi israélien en Syrie.

Lors d’une interview exclusive, accordée au site d’information libanais al-Ahed, le conseiller du gouvernement syrien Abdelkader Azuz a souligné que Damas était déterminé à reprendre le contrôle d’Idlib et que les missiles S-300 étaient un moyen de dissuasion face à l’ennemi.

« Les propos qu’a prononcés Bachar al-Assad, lors de sa récente conférence de presse, mettaient en évidence la position du gouvernement syrien vis-à-vis de l’accord de Sotchi que le président a qualifié de “temporaire”, y voyant plutôt une “mesure militaire” par laquelle le gouvernement a réussi à éviter la mort de soldats de l’armée et de civils qui habitent à Idlib. Pour Bachar al-Assad, l’accord de Sotchi est une mesure militaire qui épargne, d’une part, la vie des civils et qui permet, de l’autre, la distinction graduelle entre les terroristes extrémistes et les groupes armés qui sont prêts à se rendre au gouvernement syrien », a expliqué le conseiller du gouvernement syrien.

 

Idlib : l’accord de Sotchi entre en vigueur

Moscou a fait part de la démarcation des frontières d’une zone démilitarisée dans la province d’Idlib dans le Nord-Ouest syrien, conformément à l’accord conclu à Sotchi entre la Russie et la Turquie. 

Il a ajouté que la mise en place d’une zone démilitarisée à Idlib garantissait la sécurité des civils et des groupes armés qui sont enclins à un dialogue avec le gouvernement. « Le reste sera donc une cible légitime pour l’armée syrienne et ses alliés qui entendent soumettre, de nouveau, Idlib à la souveraineté de Damas », a-t-il réaffirmé.

Abdelkader Azuz a rejeté l’idée selon laquelle les zones de désescalade seraient des régions indépendantes, soulignant que toutes ces régions étaient sous le contrôle de l’armée syrienne.

« L’accord de Sotchi a empêché l’Occident de trouver des prétextes lui permettant d’attaquer la Syrie », a-t-il précisé.

Abdelkader Azuz a déclaré que le gouvernement syrien était résolu à reprendre le contrôle d’Idlib dans le cadre de son objectif final qu’est la libération de tout le territoire syrien des mains des terroristes.

Concernant la livraison des systèmes de défense antiaérienne russes S-300 à la Syrie, Abdelkader Azuz a déclaré que Bachar al-Assad ne révélait pas les détails de la coopération militaire et technique entre Damas et Moscou.

« Les S-300 russes aident le gouvernement syrien à contrer toute attaque de l’Occident », a-t-il ajouté.

Le conseiller du gouvernement syrien a souligné que l’axe de la Résistance avait réussi à vaincre l’ennemi israélien et à l’empêcher de déstabiliser la Syrie.

« Les S-300 dont dispose Damas empêcheront Israël d’attaquer de nouveau la Syrie », a-t-il ajouté.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/10/10/576625/Syrie-Idlib-Damas-Israel-S-300-Assad-terroristes-Russie-accord-Sotchi-zone-demilitarise


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire