LEGISLATIVES : 52,2% DES ELECTEURS INSCRITS S’ABSTIENNENT !

Russie/législatives: le parti pro-Kremlin obtient une écrasante majorité
L’équipe du site

Le parti pro-Kremlin Russie Unie a obtenu une écrasante majorité à la Douma après les législatives de dimanche, un résultat salué par Vladimir Poutine qui peut désormais se préparer sereinement à briguer en 2018 un 4e mandat présidentiel.

Le parti Russie Unie a obtenu la majorité absolue avec 54,3% des voix, après le décompte de près de 90% des bulletins de vote, selon la Commission électorale centrale, citée par l'AFP.

Mais le mode de scrutin - pour moitié à la proportionnelle et pour moitié majoritaire - a accentué la mainmise des candidats de la formation pro-Kremlin.

Résultat: selon les projections réalisées après un décompte partiel, Russie Unie semble pouvoir obtenir au moins 338 des 450 sièges à la Douma, la chambre basse du Parlement, contre 238 précédemment.

Avec plus des deux-tiers des députés, le Kremlin aurait un contrôle sans précédent de la Douma et pourrait faire adopter encore plus facilement des révisions constitutionnelles.

"On peut dire clairement que notre parti a gagné", s'est félicité le Premier ministre Dmitri Medvedev, tête de liste de Russie Unie, pronostiquant dès la clôture du scrutin l'obtention de la "majorité absolue" à la Douma.

"On peut dire avec certitude que le parti a obtenu un très bon résultat" malgré une participation "pas la plus élevée mais quand même importante", s'est réjoui à ses côtés M. Poutine, lors d'un déplacement au siège du parti qu'il avait contribué à créer en 2001, en saluant la "maturité politique grandissante" des électeurs russes.

Selon la Commission électorale, seulement 47,8% des électeurs ont voté, contre 60% lors des législatives de décembre 2011.

Pour le chef de l'Etat, ces élections étaient d'autant plus importantes qu'elles sont la dernière consultation nationale avant la présidentielle de 2018 où personne en Russie n'imagine que Vladimir Poutine ne se présentera pas pour un 4e mandat.  

Ces élections ont eu lieu au moment où le pays traverse sa plus longue période de récession depuis l'entrée de Vladimir Poutine en politique en 1999.

Le scrutin était aussi la première consultation à l'échelle nationale depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014 suivi du déclenchement d'un conflit dans l'est séparatiste de l'Ukraine et de la détérioration des relations entre Moscou et les Occidentaux.

 

Source: Agences

19-09-2016 - 08:32 Dernière mise à jour 19-09-2016 - 09:16 | 292 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=326643&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=33&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau