LES AVIONS RUSSES SU-34 DOTES DE SYSTEMES ELECTRONIQUES DE BROUILLAGE

 
  Les bombardiers russes Su-34 dotés de systèmes de guerre électronique
 

Il s'agit de complexes polyvalents qui transforment un bombardier en appareil spécial de brouillage capable de protéger plusieurs avions.

Le Groupe russe de technologies radio-électroniques (KRET), le plus important producteur russe d'électronique militaire, a remis à l'Armée russe le premier lot de systèmes de guerre électronique Khibiny pour bombardiers Sukhoi Su-34, a annoncé vendredi Igor Nassenkov, premier directeur général adjoint de KRET.

"Cette année, KRET a pour la première fois livré des boîtiers de guerre électronique aux Troupes aérospatiales russes, qui permettent de transformer un Su-34 conventionnel en avion spécial de brouillage en quelques minutes. Cet avion sera capable de brouiller les communications des systèmes de missiles antiaériens et des avions-radar à long rayon d'action de type AWACS", a indiqué M.Nassenkov.

Selon lui, le groupe aérien protégé par cet avion "disparaît littéralement des écrans radars ennemis".

"Un système de guerre électronique n'occupe d'un point d'ancrage du Su-34. L'avion peut ainsi brouiller les communications ennemies tout en réalisant ses missions de bombardement", a ajouté le responsable.

Le système multifonctionnel de guerre électronique Khibiny assure une protection individuelle aux avions contre des missiles ennemis air-air et les systèmes terrestres de défense antimissile. Ce système intelligent crée un nuage numérique rendant l'appareil équipé de Khibiny invisible pour les radars ennemis et aux têtes chercheuses guidées.

Le système Khibiny est devenu célèbre dans le monde entier en avril 2014, quand un bombardier russe Su-24 avait mis en déroute le destroyer américain USS Donald Cook en mer Noire. Le Su-24 n'avait embarqué aucun missile ni bombe — uniquement un boîtier de guerre électronique. Le destroyer américain de 4e génération, au contraire, était armé jusqu'aux dents et équipé du système de défense Aegis. En s'approchant du navire, le Su-24 a débranché son radar, les commandes de combat et les systèmes de transmission de données. Le Donald Cook ne s'est plus approché des eaux russes. Après sa rencontre avec le Su-24 russe, il s'est rapidement rendu au port roumain de Constanta où 27 membres d'équipage ont souhaité quitter le navire.


 

 

Source: Sputnik

25-12-2015 - 17:35 Dernière mise à jour 25-12-2015 - 17:35 | 1113 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=19&frid=19&eid=275351


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau