MULTIPLICATION DES EXERCICES MILITAIRES RUSSO-CHINOIS

Les exercices militaires russo-chinois se multiplient

 17 Oct, 2016 22:23  17 octobre 2016

man

 Asie et Afrique - Chine

no author

Moscou et Pékin coopèrent de plus en plus étroitement en matière de défense antimissile face aux projets de déploiement du bouclier américain (THAAD) en Corée du Sud.

En 2017, la Chine et la Russie tiendront leur deuxième exercice informatique de défense antimissile, a annoncé le major-général Cai Jun, de l’État-major général chinois, intervenant récemment lors du 7e forum de Xiangshan, à Pekin.

Le général a rappelé que le premier exercice sino-russe de défense antimissile baptisé « Sécurité Aérospatiale — 2016 » s’était déroulé en Russie en mai dernier.

« La tenue annuelle de tels exercices semble entrer dans la pratique des relations militaires entre Pékin et Moscou », a déclaré à Sputnik l’expert militaire russe Vassili Kachine, de l’Institut de l’Extrême-Orient. Et d’ajouter qu’il s’agissait déjà du troisième type d’exercices conjoints sino-russes, après «Mission de paix » et « Coopération maritime ».

La Chine et la Russie portent une grande attention à la défense antimissile, et l’intégration de leurs systèmes d’alerte suivrait parfaitement cette logique. Les exercices de sécurité aérospatiale vont dans ce sens.

« La menace de l’ABM américain (bouclier antimissile, ndlr) pousse la Chine et la Russie à se rapprocher toujours davantage. Pour ces deux pays, la politique de dissuasion, c’est avant tout la dissuasion des États-Unis », a indiqué l’interlocuteur de l’agence, Moscou et Pékin considérant que la principale menace émanait de Washington.

Ce n’est sans doute pas un hasard si la Chine et la Russie annoncent la tenue d’exercices militaires conjoints sur fond de discussions sur le déploiement du bouclier antimissile américain (THAAD) en Corée du Sud.

Ces derniers temps, les liens en matière de sécurité se resserrent entre Moscou et Pékin, toujours plus solidaires dans leur opposition à ces projets américains qui risquent de perturber l’équilibre entre les trois puissances nucléaires de la région.

Le 7e forum de Xiangshan s’est déroulé à Pékin, réunissant quelque 500 responsables de la défense et universitaires venus discuter de la coopération mondiale en matière de sécurité.

Les discussions ont porté notamment sur la manière de faire face aux nouveaux défis dans la région Asie-Pacifique, la sécurité maritime et la lutte contre le terrorisme international.

Redoutant la Russie et la Chine, les USA s’efforcent de les museler Ce forum a été lancé par une association universitaire chinoise en 2006 et a été organisé tous les deux ans entre 2006 et 2014. La Chine a invité davantage de responsables de la défense et universitaires étrangers depuis 2015 et a rendu l’événement annuel.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/52593


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau