PCFR : LES REVELATIONS CYNIQUES DU PREMIER MINISTRE POLONAIS SONT UN EXEMPLE DE RUSSOPHOBIE DEGOUTANTE

tourtaux-jacques Par Le 17/05/2022 0

Dans RUSSIE

16 Mai 2022

PCFR : Les révélations cyniques du Premier ministre polonais sont un exemple de russophobie dégoûtante
16/05/22 13:35 PM
Les révélations cyniques du Premier ministre polonais sont un exemple de russophobie dégoûtante

 

Déclaration du Président du CC PCFR G.A.Zyuganov

 

 

        Dans une interview au journal britannique le "Telegraph" le Premier Ministre polonais Mateusz Morawiecki a déclaré que :  "Le monde russe est un cancer qui non seulement dévore une majorité de la société russe mais constitue également une menace mortelle pour l'Europe. Il ne nous suffit pas de soutenir l'Ukraine dans sa lutte militaire contre la Russie, nous devons déraciner complètement cette terrible idéologie."

         Il s'agit d'une déclaration absolument dégoûtante qui démontre la profondeur de la haine que l'élite polonaise actuelle voue à la Russie. Il est clair que le déracinement de l'idéologie du "monde russe" sera mis en œuvre avec la nation russe comme porteuse de l'idéologie. En fait, cela ressemble à un appel à la destruction de notre civilisation. Cela correspond parfaitement à ce qu'Hitler a essayé de faire, en détruisant le peuple soviétique sous le prétexte de lutter contre le communisme.

         Il est bien connu que le monde russe est basé sur les principes de justice, de collectivisme et d'assistance mutuelle, de respect de la culture et de la religion des autres peuples. C'est sans aucun doute la raison de la haine envers nous en Europe, qui s'enfonce de plus en plus dans le manque de spiritualité, la dégradation, le rejet des valeurs traditionnelles.

        Tout ce qui précède est multiplié par la haine historique de l'élite polonaise envers la Russie. Dans l'armée de Napoléon qui a envahi la Russie en 1812 et qui comptait 600 000 soldats, il y avait environ 100 000 nobles polonais. En 1922, les Polonais ont exécuté dans des camps de concentration des dizaines de milliers de soldats de l'Armée rouge capturés. Et au milieu des années 1930, la Pologne était effectivement considérée comme un État fasciste et le principal adversaire du jeune pays soviétique.

        La contribution des Polonais à l'extermination des Juifs pendant l'Holocauste n'a pas encore été étudiée en détail. Apparemment, les fascistes avaient une raison de construire les plus terribles camps de concentration, dont Auschwitz, sur le territoire de la Pologne. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les escadrons de l'Armée de l'Intérieur, subordonnés au gouvernement fantoche polonais basé à Londres, ont tué des milliers de soldats de l'Armée rouge.

        Il n'y a rien de surprenant dans les déclarations de Moravetsky.  Au cours des trois dernières décennies, la Pologne a délibérément revendiqué le rôle de fer de lance de l'OTAN contre la Russie. Dans sa russophobie agressive, l'élite polonaise a largement dépassé tous les pays d'Europe occidentale, s'efforçant de devenir le principal chef d'orchestre des intérêts américains sur le continent. Elle se transforme de plus en plus en une base militaire américaine.

        L'attaque sans précédent contre l'ambassadeur russe le jour sacré de la Victoire, le 9 mai de cette année, appartient à la même catégorie.

De tout temps, les actions violentes contre l'ambassadeur d'un pays ont été considérées comme un crime très grave. Les autorités polonaises l'ont fait tout à fait intentionnellement.

        Dans leur haine de la Russie, les nationalistes polonais extrémistes sont liés aux partisans de Bandera, qui sont bien connus non seulement pour leur russophobie et leur antisémitisme, mais aussi pour leurs crimes contre les Polonais.

Il est fort probable que les souvenirs du "Massacre de Volyn" de 1944, lorsque les prédécesseurs des nazis actuels ont violemment exterminé environ 100 000 femmes, enfants et personnes âgées polonais en Ukraine occidentale, se soient évaporés de son esprit.

       L'appel ignoble du Premier ministre polonais confirme notre conviction que le néonazisme n'est pas seulement devenu une idéologie du régime de Bandera à Kiev, mais qu'il se répand activement dans toute l'Europe. Récemment, la chancelière allemande a déclaré que l'opération militaire russe en Ukraine "libère l'Allemagne d'une culpabilité historique".

       Il s'agit d'une tendance extrêmement inquiétante. Apparemment, l'Europe a oublié les terribles conséquences de l'émergence et du renforcement du nazisme en Allemagne.

L'humanité a payé un lourd tribut de 71 millions de vies. Notre pays a perdu 27 millions de ses meilleurs fils et filles dans la lutte contre le nazisme allemand et le militarisme japonais. Nous ne l'avons pas oublié. C'est pourquoi l'opération militaire de la Russie en Ukraine est de nature clairement antifasciste.


       Nous ne transférons pas notre attitude à l'égard des actions et des déclarations des messieurs polonais actuels à tous les citoyens de ce pays. Les Polonais sont un peuple slave. Les gens ordinaires ont accueilli l'Armée rouge, qui les a libérés des fascistes, avec du pain et du sel. Notre coopération mutuellement bénéfique au sein du camp socialiste a contribué à la restauration et au développement de l'industrie et de la science polonaises. Hitlers et Banderas, Pilsudski et Morawiecki vont et viennent. Et la communauté des peuples slaves, qui vivent côte à côte depuis de nombreux siècles, renaît chaque fois contre vents et marées, car elle correspond à leurs intérêts fondamentaux.

       Le Parti communiste condamne fermement la déclaration dégoûtante et russophobe du Premier ministre polonais et lui adresse les mots suivants : "Les mains sont courtes, M. Morawiecki. Notre histoire a vu de nombreux désireux de mettre fin au monde russe, y compris votre semblable Adolf Hitler. Leur place est depuis longtemps dans les poubelles de l'histoire. Le même sort sera le vôtre".

 

 

 

Président du CC PCFR G.A.Zyuganov

source : http://www.solidnet.org/article/CPRF-The-cynical-revelations-of-the-Polish-Prime-Minister-mean-an-example-of-disgusting-Russophobia/

Tag(s) : #PCFR#Russie#Communiste#Pologne#Ukraine

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire