POUTINE ORDONNE LE RETRAIT DES FORCES RUSSES DE SYRIE

Vladimir Poutine

Poutine ordonne de commencer le retrait des forces russes de Syrie

© Sputnik. Aleksey Nikolskyi
International
URL courte
Trêve en Syrie (2016) (50)
206121706456

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné lundi de commencer le retrait des militaires russes de Syrie à partir du 15 mars.

 

Les militaires russes ont accompli leur mission en Syrie et inversé la tendance dans la lutte contre le terrorisme international, a déclaré lundi le président russe Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec les ministres russes de la Défense et des Affaires étrangères Sergueï Choïgou et Sergueï Lavrov.

 

"La mission confiée au ministère de la Défense et aux Forces armées a été accomplie. J'ordonne au ministre de la Défense de commencer le retrait de la plus grande partie de notre groupe militaire de Syrie à partir de mardi (…). J'espère que cela sera un bon signal à toutes les parties en conflit et augmentera le niveau de confiance entre tous les participants aux processus de paix", a indiqué M.Poutine. 

Toutefois, les "points de déploiement de forces russes  - à la base navale syrienne de Tartous et à l'aérodrome de Hmeimim — fonctionneront au même rythme. Ils doivent être bien protégés", a ajouté le chef suprême des Armées russes.

 

Selon M.Poutine, la Russie doit intensifier sa participation aux efforts de paix en Syrie.

 

"Je demande au ministère des Affaires étrangères d'intensifier la participation de la Fédération de Russie à l'organisation du processus de paix en Syrie", a noté le président. 

Pendant son opération en Syrie, la Russie a réussi à couper la voie principale du trafic d'hydrocarbures entre la Syrie et la Turquie, a pour sa part déclaré le ministre Choïgou. Les frappes aériennes russes ont permis de priver les terroristes de leurs sources de ravitaillement. L'aviation russe a détruit 209 sites de production et de transformation de pétrole et 2.912 camions-citernes en Syrie, a précisé M.Choïgou.

 

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev donne un entretien au journal allemand Handelsblatt
© Sputnik. Ekaterina Chtukina
 
 
 
Selon le ministre, plus de 2.000 bandits originaires de Russie dont 17 chefs de guerre ont été tués en Syrie. Les avions russes ont effectué plus de 9.000 sorties et porté des frappes contre les positions des terroristes de l'Etat islamique (EI ou Daech) et du Front al-Nosra en Syrie depuis le début de l'opération aérienne russe le 30 septembre 2015.

 

"Nos actions ont permis de déloger les terroristes de Lattaquié, de rétablir la communication avec Alep. Palmyre est toujours bloquée, des combats sont en cours en vue d'en chasser les formations illégales. Nos actions ont aussi persmis de libérer la plus grande partie des provinces de Hama et de Homs, de débloquer base aérienne de Kuweires qui était bloquée depuis plus de trois ans, de rétablir le contrôle des champs pétrolifères près de Palmyre", a indiqué le ministre Choïgou.

M.Choïgou a informé le président Poutine de la situation en Syrie où une trêve est en vigueur depuis le 27 février. Selon lui, les services secrets veillent au respect de la trêve en utilisant des satellites et des drones.

L'opération antiterroriste réalisée par la Russie en Syrie a contribué à la création de conditions favorables pour le processus de paix dans ce pays, a pour sa part déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Le président Poutine s'est entretenu lundi par téléphone avec son homologue syrien Bachar el-Assad pour l'informer de sa décision d'entamer le retrait des militaires russes de Syrie. M.Assad a remercié Moscou pour son assistance dans la lutte contre le terrorisme et son aide humanitaire, rapporte le service de presse du Kremlin.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau