POUTINE PROPOSE SON AIDE POUR EXPORTER DES CEREALES DEPUIS L'UKRAINE EN ECHANGE DE LA SUSPENSION DES SANCTIONS

tourtaux-jacques Par Le 28/05/2022 0

Dans RUSSIE

Poutine propose son aide pour l’exportation des céréales depuis l’Ukraine en échange de la suspension des sanctions

 Depuis 5 heures  28 mai 2022

poutine_conversation

 Amérique et Europe - Article traduit - Russie

 

Rédaction du site

Le président russe Vladimir Poutine a réitéré samedi que son est disposé à fournir son aide pour l’exportation sans restriction des céréales depuis l’Ukraine en échange de la suspension des sanctions occidentales.

« La Russie est prête à aider à trouver des solutions pour l’exportation sans restriction de céréales, y compris de céréales ukrainiennes, en provenance des ports de la mer Noire », a assuré M. Poutine selon un communiqué publié par le Kremlin, ce samedi 28 mai, à l’issue de la conversation téléphonique qu’il a eue avec le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz.

Vendredi 27 mai, le président russe avait déclaré, lors d’un appel avec le Premier ministre italien Mario Draghi, que Moscou « est prêt à apporter une contribution significative à la prévention d’une crise alimentaire mondiale en exportant des céréales et des engrais de Russie, en échange de la suspension par l’Occident des sanctions imposées » à son pays, sur fond de la guerre en Ukraine.

M. Poutine a évoqué les mesures prises pour assurer la sécurité de la navigation, soulignant que « des couloirs humanitaires sont ouverts quotidiennement pour la sortie des navires civils des ports de la mer d’Azov et de la mer Noire, qui est obstruée par la partie ukrainienne ».
Il a estimé que le fait de « blâmer la Russie pour les problèmes d’approvisionnement alimentaire sur le marché mondial n’est pas fondé ».

Le 18 mai, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a lancé un appel pour que « la nourriture et les engrais russes aient un accès complet et sans restriction aux marchés mondiaux ».
Il a souligné qu' »il n’y a pas de solution efficace à la crise alimentaire sans la réintégration sur les marchés mondiaux des produits alimentaires ukrainiens, ainsi que des denrées alimentaires et des engrais produits par la Russie et la Biélorussie, – malgré la guerre ».

Sachant que la Russie ne peut plus vendre sa production agricole et ses engrais en raison des sanctions occidentales affectant les secteurs financier et logistique. L’Union européenne a également imposé des restrictions à l’approvisionnement en engrais en provenance de Russie.

Augmentation des prix agricoles en Allemagne

En Allemagne Le journal « Deutsche Wirtschafts Nachrichten » a rapporté qu’une nouvelle augmentation des prix agricoles est attendue en raison des restrictions à l’importation d’engrais minéraux en provenance de Russie et de Biélorussie.

Le journal a déclaré que priver le marché d’engrais azotés et complexes russes, et d’engrais potassiques biélorusses, conduirait à une diminution de leur utilisation, et donc à une diminution du rendement des cultures céréalières en Allemagne.

Selon le journal, , l’Union européenne a importé l’an dernier pour 4,6 millions de tonnes d’engrais azotés et complexes de Russie, tandis que la consommation d’engrais minéraux sur l’ensemble des territoires européens s’élevait à environ 13 millions de tonnes. En outre, la Biélorussie est l’un des plus grands exportateurs d’engrais potassiques, mais ses réserves ont également expiré.

Du blé contre des armes américaines

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a pour sa part accusé Washington de provoquer une crise alimentaire en Ukraine, car elle tente d’en retirer les réserves de céréales, et donc d’en priver l’Ukraine ».

« La déclaration du président américain Joe Biden sur la nécessité de trouver des opportunités pour retirer 20 millions de tonnes de céréales d’Ukraine a coïncidé avec la signature de la loi ukrainienne sur le prêt et le leasing », a déclaré Mme Zakharova, notant qu' »il s’est avéré que Kiev paiera pour les armes américaines avec du blé. »

Mme Zakharova répondait aux accusations d’un certain nombre de pays occidentaux à la Russie de ne pas autoriser les navires chargés de blé ukrainien à quitter la mer Noire.

L’envoyé permanent de la Russie auprès de l’ONU, Vasily, avait quant a lui assuré que Kiev évite par tous les moyens de coopérer sur la sortie en toute sécurité des navires de la mer Noire »
« Il continue d’empêcher 75 navires étrangers de 17 pays de quitter ses ports », a-t-il accusé.
Le diplomate russe a souligné que la Russie pourrait offrir 25 millions de tonnes de céréales à l’exportation via le port de Novorossiysk, à partir du 1er août et jusqu’à la fin de l’année.

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/2339460

   

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire