Russie et USA plus près d’une guerre

Soldats américains

Expert: Russie et USA plus près d’une guerre que durant la "crise des missiles"

© Flickr/ DVIDSHUB
International
(mis à jour 13:56 08.04.2015) URL courte
2571480
Washington a fait tout son possible pour provoquer une confrontation armée entre Moscou et Kiev, si bien que la Russie et les Etats-Unis se sont retrouvés plus près de la guerre qu'à l'époque de la "crise de Cuba", estime un analyste américain.
La Russie et les Etats-Unis sont aujourd'hui plus près d’une guerre qu'à l'époque de la "crise des missiles" de 1962, affirme l'historien américain et professeur de l'Université de Princeton Stephen Cohen dans une interview au quotidien The Nation.  

Selon lui, la cause en est que la Maison Blanche, le département d'Etat et l'Otan persistent à nier le fait que les divergences entre Moscou et Kiev au sujet d'un accord de libre-échange avec l'Union européenne ont dégénéré en guerre civile dans le Donbass.

Washington "ne parle que de l'invasion russe. Il s'agit d'une méconnaissance totale non seulement de l'histoire, mais aussi de tout ce qui se passe en Ukraine", constate l'analyste.

D'après lui, l'accord de Minsk 2 a de facto été saboté par Kiev, Washington et Bruxelles qui ont visiblement intérêt à provoquer une confrontation militaire avec Moscou.

"Les Etats-Unis estiment que la crise résulte de la politique de Poutine qui cherche à occuper ou à déstabiliser l'Ukraine, et qu'il s'agit là d'un premier pas visant à rétablir le contrôle russe sur l'Europe de l'Est. C'est une thèse absurde, qui manque totalement de cohérence et qui n'a rien à voir avec la réalité. C'est la dernière chose que souhaite Poutine", affirme l'historien.

Selon lui, la confrontation avec la Russie suite au conflit en Ukraine porte atteinte à la sécurité nationale des Etats-Unis, car elle prive ces derniers d'un partenaire fiable.

"Nous n'aurons jamais une véritable sécurité nationale sans le Kremlin en qualité de partenaire", estime M. Cohen, persuadé que Washington a besoin de ce partenariat "dans les domaines – et ils sont nombreux – où les intérêts de la sécurité nationale de la Russie et des Etats-Unis coïncident".

Parmi ces domaines, le professeur de l'Université de Princeton cite le nucléaire iranien.

"La Russie revêt une importance vitale en la matière […] mais la patience russe a des limites", affirme M. Cohen, soulignant que le comportement agressif de Washington à l'égard de Moscou sape les fondements de la coopération au point de pousser la Russie dans les bras de l'Iran.

"Et ceci ne tarderait pas à mettre en danger la sécurité des Etats-Unis", conclut l'analyste.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau