RUSSIE : LE TOP-5 DES "SUPER ARMES" RUSSES DE NOUVELLE GENERATION

 
Le Top-5 des "super-armes" russes de nouvelle génération
 

Selon un analyste de l'édition National Interest, l'Otan a intérêt à suivre la création par Moscou d'avions de combat, de blindés, de systèmes de guerre électronique et de sous-marins.

La Russie, qui réalise plusieurs programmes militaires en vue de rénover ses arsenaux datant de l'époque soviétique, possède déjà cinq armes redoutables de nouvelle génération, estime Dave Majumdar, analyse de l'édition National Interest.

"Ces dernières années, la Russie a lancé des projets de conception d'armes destinées à prendre la place des armes de conception soviétique. Entravée par les sanctions économiques et la chute des prix du pétrole, la réalisation de ces projets suit son cours (…). La Russie produit toujours d'excellents avions, blindés, sous-marins et moyens de guerre électronique", indique M.Majumdar.

Parmi les cinq meilleures armes conçues en Russie, figurent notamment le chasseur T-50 (PAK FA), le bombardier PAK DA, la famille des blindés Armata, les nouveaux systèmes de guerre électronique et les sous-marins nucléaires.

Le chasseur furtif de 5e génération T-50 (PAK FA) est l'élément le plus connu du programme de modernisation de l'armée russe. Conçu par le bureau d'études Sukhoi, il doit remplacer le chasseur Su-27 (code Otan: Flanker) et ses versions.

L'analyste compare le T-50 avec le F-22 Raptor américain. Le T-50 peut voler à de hautes altitudes et à des vitesses supersoniques, tout comme son concurrent américain. Il sera sans doute doté de systèmes de guerre électronique et de capteurs dernier cri.

Le bombardier à long rayon d'action PAK DA est un avion furtif. Peu d'informations ont filtré sur les performances de cet appareil conçu par le bureau d'études Tupolev. Ce sera probablement un avion subsonique de type aile volante.

L'expert rappelle que Moscou a reporté la réalisation de ce projet à 2023 pour se consacrer à la conception des nouveaux bombardiers lance-missiles Tupolev Tu-160.

Les spécialistes russes travaillent en outre sur la famille de blindés baptisée Armata qui comprend un char, un blindé de combat d'infanterie et un canon automoteur. Au lieu de créer un châssis spécial pour chaque véhicule, les ingénieurs russes ont conçu un seul châssis que l’on peut adapter à chaque type de mission. Les blindés Armata seront tous dotés d'équipements électroniques inédits en Russie. Le char T-14 Armata possède notamment une tourelle inhabitée et un système de défense actif.

Les moyens russes de lutte électronique sont aussi voire plus performants que ceux de l'Otan et notamment des Etats-Unis, estime l'analyste.

Il cite en exemple le système de brouillage multifonctionnel "très efficace" Krasukha-4, et le système de guerre électronique Khibiny pour avions.

Krasukha-4 brouille les radars de surveillance des satellites militaires, les radars au sol et aériens de type AWACS et ceux montés sur des drones.

Selon M.Majumdar, les sous-marins nucléaires russes ont toujours été excellents. D'ailleurs, la conception des sous-marins des classes 955 Boreï et 885 Iassen, dont plusieurs sont entrés en service ces dernières années, a commencé à l'époque soviétique.

Mais les spécialistes russes créent également deux sous-marins nucléaires plus modernes dont l'un viendra remplacer les submersibles des projets 949 Granit (Oscar-I selon l'Otan) et 929A Anteï (code Otan: Oscar-II) et l'autre remplacera les sous-marins du projet 945 Barrakouda (code Otan: Sierra-I).

 

Source: Sputnik

10-11-2015 - 11:31 Dernière mise à jour 10-11-2015 - 11:31 | 419 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=267683&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=33&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau