SUR LE STATUT D'AL-QUDS ET LE MASSACRE DE LUNDI LA RUSSIE EVITE DE CONDAMNER "ISRAËL"

Position russe sur le statut d’al-Quds et le massacre de lundi : Moscou évite de condamner Israël

 Depuis 5 heures  16 mai 2018

gaza_protestation_quds

 Amérique et Europe - Russie

 

Rédaction du site

La Russie a donné deux positions sur les évènements qui ont émaillé le Moyen-Orient ces deux derniers  jours.

Concernant le statut de la ville sainte de Jérusalem Al-Quds, lequel fait l’objet d’une décision américaine compromettante  , « elle devrait constituer la future capitale de deux États indépendants, la Palestine et Israël », a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du ministère russes des Affaires étrangères, selon l’agence russe Sputnik.

«Nous voudrions confirmer que la position russe sur Jérusalem reste immuable. La ville doit devenir la capitale de deux États indépendants, la Palestine et Israël, ouverte aux adeptes de toutes les religions monothéistes», a-t-elle martelé mercredi lors d’un briefing.

Le lundi 14 mai a eu lieu  l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem al-Quds occupée dans le cadre de la reconnaissance par les Etats-Unis de cette ville comme étant la capitale d’Israël.

Moscou avait auparavant exprimé sa position sur le massacre perpétré le jour même de l’inauguration contre les manifestants palestiniens qui manifestaient à la frontière de la bande de Gaza contre la décision américaine, en attribuant la responsabilité à la décision de Donald Trump de transférer son ambassade à Jérusalem Al-Quds occupée.

Il faut éviter «toute action provoquant de telles tensions», a dit le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, qui a rappelé que Moscou exprimait dès le début sa préoccupation au sujet des actions des États-Unis, qui pourraient provoquer des tensions au Proche-Orient.

«Malheureusement, cela s’est produit. La situation, en particulier la mort de plusieurs dizaines de Palestiniens, ne peut que susciter la plus vive inquiétude. Nous suivons de près la situation et nous continuons de croire que toutes les parties, en particulier les participants au quartet (Russie, États-Unis, Onu, UE), doivent éviter toute action provoquant de telles tensions», a déclaré le porte-parole du Kremlin, rapporte Sputnik

Ses soldats à la frontière avec la bande de Gaza ont ouvert le feu sur les dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza qui protestaient contre l’inauguration, tuant 60 Palestiniens et blessant plus de 2.700 autres.

Force est de constater que la position russe a évité de condamner Israël.

https://french.almanar.com.lb/895002


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Mohamed Merabet
SUR LA CHAINE AL MAYADEEN QUE JE VIENS DE VOIR A L INSTANT MR POUTINE REUNIS EN TOUTE URGENCE AVEC LES MEMBRES DE LA DOUMA S EST DIT DANS UN DISCOURS TRES PREOCCUPPE PAR LA SITUATION CHAOTIQUE A GHAZA ET PAR LE NOMBRE DE MORTS ELEVE DE GENS INNOCENTS E...Voir plus

Mohamed Merabet
ET CETTE REUNION EST PREVUE DANS LES PLUS BREFS DELAIS A SOTCHI

Mouni Nedjma
Espérons le Mohamed

Jacques Tourtaux
Ce n'est pas d'hier que je dénonce l'attitude ambiguë de Poutine.
Il n'y a pas très longtemps, il tirait à boulets rouges sur la Corée du Nord pour se justifier d'avoir voté pour les sanctions US à l'ONU.
Si un conflit venait à éclater entre les USA et la Corée du Nord, je ne serais pas étonné que Poutine soutienne Trump contre Kim devenu mondialement très populaire pour oser tenir tête à Trump.
Je me demande ce que doivent penser Assad et son gouvernement de la trahison de Poutine parce qu'il s'agit bien d'une trahison au sens propre du terme. D'autres exemples, par exemple le feu vert donné au terroriste Erdogan pour attaquer Afrin et massacrer le peuple kurde.
J'ajoute toutes les trêves en Syrie qui permettaient aux terroristes de se renforcer en hommes et en armement, ce qui a entraîné la mort de nombreux civils et de militaires syriens, iraniens et de combattants du hezbollah, etc.

Ajouter un commentaire