URSS-Russie, c’était mieux avant ? Ou après…


Les résidents de onze pays de l’ancienne Union soviétique comparent leur vie avant et après l’effondrement de celle-ci


The USSR flag at the Red Square on the May Day (file)


Sputnik_logoLe 17 août 2016 – Source sputniknews

Selon une enquête de Sputnik.Polls, les résidents de neuf des onze anciens pays soviétiques interrogés âgés de plus de 35 ans croient que la vie en URSS était meilleure qu’elle ne l’est depuis l’éclatement de l’Union soviétique.

 

MOSCOU (Sputnik) – Quelque 64% des personnes interrogées en Russie qui ont vécu à l’époque soviétique croient que la qualité de vie dans l’Union soviétique était meilleure. Environ 60% des personnes interrogées en Ukraine sont d’accord avec cette déclaration. L’enquête a montré que les taux d’accord les plus élevés avec cette déclaration se retrouvent chez les sondés en Arménie (71%) et en Azerbaïdjan (69%). Les sondés qui ne se souviennent pas d’avoir vécu en URSS, les 18-24 ans, croient que la vie s’est améliorée depuis l’effondrement. Environ 63% des jeunes en Russie le pensent aussi. Les données sont basées sur une enquête menée par le Russian Public Opinion Research Center (VCIOM), M-Vector, Ipsos, Expert Fikri et Qafqaz dans onze pays de l’ancienne Union soviétique, à la demande de Sputnik, agence de nouvelles et radio.

 

Residents of 11 Countries Compare Life Before and After The Collapse of The Soviet Union
 

Les personnes de plus de 35 ans croient que la vie était meilleure en URSS, par rapport à la période post-rupture, et cela presque dans tous les pays : 71% contre 23% en Arménie, 69% contre 29% en Azerbaïdjan, 64% contre 28% en Russie, 60% contre 32% en Moldavie, 61% contre 27% au Kazakhstan, 60% contre 23% en Ukraine, 60% contre 30% au Kirghizistan, 53% contre 28% en Biélorussie, et 51% contre 46% en Géorgie. Seuls les sondés du Tadjikistan (39% contre 55%) et d’Ouzbékistan (4% contre 91%) âgés de plus de 35 ans croient que la vie s’est améliorée après l’effondrement de l’Union soviétique.

Les sondés de moins de 25 ans, qui sont nés après ou peu de temps avant l’effondrement de l’Union soviétique croient que la vie est meilleure maintenant : 48% contre 47% en Arménie, 48% contre 37% au Kirghizistan, 56% contre 35% au Kazakhstan, 57 % contre 34% en Biélorussie, 79% contre 20% en Géorgie, 39% contre 18% en Ukraine, 63% contre 25% en Russie, 68% contre 14% en Azerbaïdjan, 84% contre 13% au Tadjikistan et 89% contre 5% en Ouzbékistan. C’est seulement en Moldavie que 69% des jeunes croient que la vie était meilleure dans l’Union soviétique qu’après son effondrement (17%).

Canonniers antiaériens soviétiques

Américains et Européens ignorent le rôle de l’URSS dans la victoire sur le nazisme © SPUTNIK / KNORRING

L’enquête a été menée par VCIOM en Russie, M-Vector au Kirghizistan et au Tadjikistan, ainsi que Ipsos, Expert Fikri et Qafqaz dans d’autres pays de l’ex-Union soviétique du 4 juillet au 15 août 2016. Un total de 12 645 personnes interrogées ont pris part à l’enquête. L’enquête a porté sur 1000 personnes en Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Moldavie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, 1.045 personnes en Ouzbékistan, 2000 en Ukraine et 1600 en Russie. Les échantillons utilisés représentent la population du pays concerné selon le sexe, l’âge et l’emplacement. L’erreur d’échantillonnage maximale ne dépasse pas 3,1%, avec un niveau de confiance de 95%.

Sputniknews

Traduit et édité par jj, relu par Catherine pour le Saker Francophone

 1 723

http://lesakerfrancophone.fr/urss-russie-cetait-mieux-avant-ou-apres