SYRIE : LA COALITION ANTI ASSAD ECLATE A ALEP !!

Alep: la coalition anti Assad éclate!!

 
 
IRIB- L’armée syrienne a réussi à libérer deux autres localités, dans la province d’Alep. Dans le même temps, une coalition des groupes armés, dans cette province, est sur le point de s’effondrer.
Selon le correspondant de l’agence de presse iranienne, Fars, à Damas, l’armée syrienne continue son opération, à Alep, Chef-lieu d’une province du même nom, dans le Nord de la Syrie. Ces derniers jours, l’armée a poursuivi ses progressions et est arrivée à libérer les cités d’Al-Rashadiya et Hadjar al-Kabira, ainsi que les hauteurs qui dominent ces deux petites villes.

- Deux autres localités libérées :
Selon un communiqué de l’armée syrienne, après deux jours d’affrontements violents contre les membres des groupes armés, liés au groupe terroriste du Front Al-Nosra, les militaires syriens ont réussi à libérer la cité de Jab Awaz et Al-Cheikh Mohammad, dans le Sud de la province d’Alep, en repoussant les terroristes.
Ainsi, l’armée syrienne a étendu son contrôle sur une plus vaste partie de la province d’Alep à deux côtés de l’autoroute internationale de Khanasser. Cette autoroute a une importance vitale, car elle assure la communication entre la ville d’Alep et les autres provinces du pays, au centre, au Sud et à l’Ouest.
Par ailleurs, à l’intérieur de la ville d’Alep, l’armée syrienne a fait exploser un tunnel appartenant aux groupes armés, aux alentours du quartier d'Al-Maydan, au Nord-Est de la ville, où un très violent combat a eu lieu entre les soldats syriens et les rebelles armés.
Par ailleurs, l’artillerie de l’armée syrienne a pilonné les positions des groupes armés, dans les quartiers d'Al-Ghazi Askar, Al-Sakhour et Misloun.
Une source locale a déclaré au journaliste de l’agence Fars que les militaires syriens ont repoussé l’attaque des membres du groupe terroriste du Front Al-Nosra contre les quartiers d’habitation, qui se situent à l’Ouest de la ville d’Alep, contrôlés par les unités de l’armée. Selon cette source locale, l’armée a attaqué, aussi, les positions des groupes armés, à l’Ouest de la ville d’Alep, pour neutraliser le plan des terroristes visant à s’infiltrer à l’intérieur du Centre des recherches scientifiques Al-Mansourah.

- La plus grande coalition des groupes armés, à Alep, est sur le point de s’effondrer :
Des sources proches des groupes rebelles, à l’intérieur de la ville d’Alep, font état des difficultés des groupes rebelles, qui avaient formé la plus grande coalition armée, dans la ville d’Alep, qu’ils ont baptisée «Front de Cham». Cette coalition est sur le point de s’effondrer, en raison de son incapacité à réaliser les buts qu’elle s’était fixée, d’où de vives divergences de vue entre les chefs de ces groupes rebelles, soutenus par certains pays de la région et les puissances extrarégionales.
Selon des sources locales, la coalition du Front de Cham n’a pas réussi à réaliser les missions, dont ellel avait été chargée par les services de renseignements turcs, saoudiens et qataris. Ces trois pays de la région avaient chargé cette coalition de groupes armés à s’emparer de la ville d’Alep et de toute la province. Mais les éléments de cette coalition risquent, maintenant, d’être, entièrement, encerclés par les unités de l’armée syrienne.
La coalition terroriste du Front de Cham était responsable de la plupart des attentats terroristes et des attaques armées contre la ville d’Alep, depuis plusieurs mois. Créée, il y a quatre mois, cette coalition demandait, régulièrement, aux autres groupes rebelles d'y adhérer. Pourtant, aucun autre groupe armé n’a rejoint cette coalition rebelle, depuis sa création.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau