SYRIE

SYRIE

LA RUSSIE MENACE DE NE PAS RENOUVELER LE MANDAT DES EXPERTS EN ARMES CHIMIQUES EN SYRIE

Syrie: Moscou menace de ne pas renouveler le mandat des experts en armes chimiques.

 Depuis 22 heures  18 octobre 2017

cs_rapport_chimique

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

La Russie menace de refuser de donner son consentement au renouvellement en novembre du mandat des experts en armes chimiques de l’ONU et de l’OIAC chargés de la Syrie.

Selon l’AFP, ce renouvellement fait l’objet d’un bras de fer au Conseil de sécurité, entre l’avis de Washington, Londres ou Paris d’une part et la Russie qui voudrait le lier au prochain rapport prévu le 26 octobre prochain.
Ce dernier devrait donner les conclusions finales sur la présumée attaque au gaz sarin le 4 avril à Khan Cheikhoun, ville syrienne alors contrôlée par des rebelles et leru alliés jihadistes takfiristes du front al-Nosra et autres.

A fortiori, le rapport devrait accuser Damas qui a démenti, avouant avoir procédé au bombardement d’un dépôt d’armements lequel aurait pu provoquer le dégagement de produits toxiques stockés parmi les armes et les équipements.

Dans leur diagnostic effectué pour les 45 attaques présumées, les experts se sont cantonnés à admettre les échantillons qui leur ont été livrés par les rebelles eux-mêmes, et qui leur ont été transités par la Turquie. Ce pays a soutenu les différents groupes terroristes actifs en Syrie, de tous les bords idéologiques, aussi bien les jihadistes takfiristes, dont Daech et le front al-Nosra que les autres.

Vendredi un responsable du ministère russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Ulianov  avait au préalable jugé « scandaleux » un refus des experts de prendre des échantillons lors d’une visite la semaine dernière d’une base aérienne suspectée d’être à l’origine de l’attaque à Khan Cheikhoun. Il s’agit de Chaayrate qui a directement été bombardée par des Tomahawks américains depuis la Méditerranée, après l’incident chimique présumée. Elle servait de point de départ pour les avions syriens pour bombarder les positions de la milice wahhabite terroriste Daech.

Selon la Russie, qui a reconnu comme la Syrie la présence de sarin à Khan Cheikhoun, la diffusion du gaz est venue d’un projectile  ayant explosé au sol et non d’une attaque aérienne menée par les forces syriennes.

Apres l’évènement de Khan Cheikhoun, les autorités syriennes avaient exprimé leur disposition à accueillir les experts internationaux  à venir visiter cette base aérienne, pour enquêter sur place. Ce que les puissances occidentales avaient rejeté.

La position de ces dernières est d’autant plus douteuse que l’acquisition d’agents chimiques par le front al-Nosra qui s’en est targué d’en avoir dans une vidéo postée sur la Toile en 2012 n’a jamais fait l’objet d’une demande d’enquête de leur part.

Même après avoir démantelé l’arsenal chimique syrien, sous la supervision de l’OIAC, leurs accusations n’ont jamais cessé.
Il s’agit clairement d’un moyen de harcèlement pour garder Damas  sous leur pression.

Selon l’AFP, le Conseil de sécurité doit voter le renouvellement du mandat avant la publication du rapport.
Mercredi l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a critiqué la position russe.
« Les Russes ont dit très clairement que si le rapport impliquait la Syrie, ils n’auraient soudainement plus confiance dans le groupe d’experts dénommé JIM. On ne peut pas travailler comme cela », a-t-elle déclaré à des journalistes. Sa position est partagée par plusieurs capitales européennes.

Moscou dispose d’un droit de veto au Conseil de sécurité.

https://french.almanar.com.lb/616009


 

LA PROVINCE SYRIENNE DE RAQQA SERAIT TOMBEE SOUS L'EMPRISE DES USA ET DES SAOUDIENS

Raqqa sous l’emprise des Américains … et des Saoudiens : « Le pouvoir n’y mettra plus le pied »

 Depuis 1 heure  19 octobre 2017

burk_raqqa

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

Rédaction du site

A peine reprise des mains de Daech,  la province syrienne de Raqqa semble tomber sous l’emprise des Américains et des Saoudiens. Le pouvoir syrien se voit d’ores et déjà interdit d’y accéder.

Lors d’une rencontre au sein du conseil civil de Raqqa dans la ville Aïn Issa, Brett McGurk, l’émissaire américain auprès de la coalition internationale dirigée par les États-Unis aurait déclaré : « beaucoup pensent que le régime a encore un pied à terre ici dans le nord syrien. Jamais plus le régime syrien ne mettra pied à Raqqa  », selon le site officiel des Forces démocratiques syriennes.

Cette citation n’a pas été rapportée par d’autres médias.

S’il s’avère qu’il les a bien lancés, les propos de M. McGurk attestent que les États-Unis vont toujours utiliser les FDS pour leurs propres objectifs politiques en Syrie. La déclaration indique également que les Etats-Unis peuvent être prêts à les soutenir en cas d’affrontement contre le gouvernement de Damas après la défaite de Daech.

Le responsable américain était en compagnie du ministre d’Etat saoudien pour les Affaires du Golfe, Thamer al-Sabhane, lequel avait été l’ambassadeur d’Arabie en Irak.

oukaz

La présence de ce dernier dans la province syrienne a été confirmée par le quotidien saoudien Oukaz.
Selon lequel M. Sabhane voulait  « s’enquérir sur la situation sécuritaire et économique » et pourrait participer à l’annonce officielle de la libération de la ville de Raqqa de Daech, prévue les jours prochains.

Citant des sources de la Coalition internationale, Oukaz a révélé que Riyad et Washington s’étaient entretenus sur la reconstruction de cette ville, presque entièrement détruite.

« La visite du ministre saoudien an compagnie de l’émissaire du président américain à Raqqa vise à adresser une message clair sur le changement de la position saoudienne concernant les événements en Syrie, où elle cherche manifestement à y consolider des zones d’influence. Et c’est aussi un message adressé à la Turquie sur un changement des relations saoudo-turques », a expliqué un ancien membre de la Coalition national syrienne, Hussein Al-Bsis, cité par le site en ligne du journal al-Quds al-Arabi.

Sachant que la position du Haut-comité pour les négociations, instance de l’opposition syrienne parrainée par Riyad avait auparavant indiqué que le projet des FDS n’était pas national.

Formé principalement des éléments kurdes des Unités de protection du peuple kurde, les YPG, les FDS ont vu ces derniers mois leurs rangs gonflés par des éléments arabes appartenant à la branche militaire du parti Tayyar al-Gad (Courant de demain).
Celui-ci est commandé par l’opposant syrien pro saoudien Ahmad al-Jarba.

Selon un autre opposant syrien, Samer al-Khalyawi, le changement de la position saoudienne est du à son entière dépendance aux Etats-Unis. « Tout ce que Washington décide, l’Arabie l’exécute sans réserve et sans objection, afin d’obtenir la satisfaction des Américains », a-t-il défendu.

Interrogé par al-Quds al-Arabi, le chercheur kurde Zeid Safouk estime que la collaboration entre Washington et Riyad est très étroite, « l’un étant la force de frappe, l’autre la force financière », d’après ses termes.

Selon lui, l’Arabie garantira la reconstruction de Raqqa et supervisera la coordination entre l’opposition qu’elle parraine et les forces kurdes. Relevant que les pays soutenant l’opposition syrienne, en l’occurrence la Turquie et l’Arabie se sont chacun emparé d’une portion géographique pour eux.
Véhiculant un discours qui diabolise l’Iran, M. Safouk a dit s’attendre à ce que les Américains construisent dans le nord syrien une base, avec l’argent saoudien.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/617450


 

MORT EN MARTYR DU GENERAL ISSAM ZAHREDDINE, COMMANDANT DES FORCES SYRIENNES A DEIR EZZOR

Le commandant des forces syriennes à Deir ez-Zor tombe en martyre

Le général de l'armée syrienne Issam Zahreddine qui a tenu tête pendant trois ans aux terroristes de «Daech» qui assiégeaient Deir ez-Zor, dans le nord-est de la ville, est tombé en martyre, rapportent mercredi plusieurs médias pro-gouvernementaux syriens.

Le commandant des forces syriennes à Deir ez-Zor tombe en martyre.

«Le commandant de la 104e Brigade de la Garde républicaine syrienne a été tué dans l'explosion d'une mine dans la zone de l'île de Saker», dans la ville de Deir ez-Zor, ont précisé les mêmes sources.

Luttant contre le terrorisme, Issam Zahreddine était à la tête des défenses de la ville de Deir ez-Zor depuis trois ans et demi.

Fin 2013, l'un des plus célèbres généraux de l'armée syrienne avait été envoyé à Deir ez-Zor et promu major-général.

Le général Zahreddine avait été rappelé avec sa brigade à Damas en avril 2015, avant d'être à nouveau déployé à Deir ez-Zor le mois suivant.

En juin 2015, il était parti renforcer l'armée syrienne à Hassaké, qui subissait alors une offensive «Daech».

En janvier 2017, de retour à Deir ez-Zor, Issam Zahreddine s’était retrouvé de nouveau à la tête des défenses de la ville pour repousser une nouvelle offensive des terroristes.

Les forces syriennes ont brisé début septembre le siège de Deir ez-Zor avec le soutien de l'armée russe et de milices chiites appuyées par l'Iran.

Le 5 septembre, les forces gouvernementales syriennes ont brisé le siège de Deir ez-Zor et sont entrées dans la partie nord de la ville, avec le soutien de l'armée russe et de combattants du Hezbollah libanais.

Le blocus de la base aérienne de Deir ez-Zor a été forcé quatre jours plus tard par les unités syriennes placées sous le commandement des généraux Issam Zahreddine et Souheil al-Hassan.

Source : agences et rédaction

18-10-2017 | 16:19

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=24872&cid=309#.Weef22i0NPY


 

DEIR EZZOR ASSIEGEE PAR L'ARMEE SYRIENNE ET SES ALLIES

Syrie : l’armée resserre l’étau autour des terroristes à Deir ez-Zor

Tue Oct 17, 2017 5:37PM

Les forces de l’armée syrienne à la périphérie de Deir ez-Zor, le 10 septembre 2017. ©AFP

Les forces de l’armée syrienne à la périphérie de Deir ez-Zor, le 10 septembre 2017. ©AFP

L’armée syrienne et ses alliés ont réussi à encercler les terroristes de Daech, retranchés dans les quartiers nord et nord-est de Deir ez-Zor.

Ce mardi 17 octobre dans l’après-midi, les soldats de l’armée régulière syrienne et leurs alliés sont arrivés à assiéger les terroristes de Daech qui s’étaient retranchés dans les quartiers nord et nord-est de Deir ez-Zor.

C’est à partir de l’est de l’Euphrate que les forces syriennes ont progressé et atteint la rive de ce fleuve.

Les forces syriennes ont également repris le contrôle du district stratégique d’al-Hussainiya, au nord de Deir ez-Zor. Un grand nombre de terroristes ont été tués et blessés.

La ville de Deir ez-Zor est, depuis trois ans, encerclée par les terroristes de Daech, mais l’armée syrienne a brisé, en septembre, le siège à partir de l’ouest.

 Follow

Press TV Français @PresstvFr

Syrie: plusieurs localités de Deir ez-Zor libérées, les Kurdes avancent sur la rive est de l'Euphratehttp://ptv.io/2TXb 

 


 

POUTINE : LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DOIT IMMEDIATEMENT PENSER A RECONSTRUIRE LA SYRIE

Poutine : La communauté internationale doit penser immédiatement à la reconstruction de la Syrie

 

Saint-Pétersbourg / Le président russe, Vladimir Poutine, a appelé la communauté internationale à penser à la reconstruction de la Syrie après la fin de la guerre et à la collecte des aides pour elle.

A l’ouverture aujourd’hui à Saint-Pétersbourg des travaux de la 137e Assemblée générale de l’Union interparlementaire avec la participation de la délégation de la Syrie, Poutine a indiqué que la Russie déploie tout effort pour stabiliser la situation militaire et politique en Syrie, soulignant que les zones contrôlées par les terroristes s’étaient réduites plusieurs fois pendant deux ans et que de nombreuses villes et localités avaient été libérées.

Il a fait noter que l’accord sur la création de 4 zones de désescalade en Syrie assure le climat approprié à l’exécution des résolutions du Conseil de sécurité relatives au règlement de la crise sur la base du dialogue direct entre le gouvernement et l’ « opposition » et à la conjugaison des efforts en vue d’éradiquer rapidement le terrorisme international, d’instaurer la paix et de préserver l’unité de la Syrie.

 

A.Chatta

http://sana.sy/fr/?p=100130


 

LE BOMBARDEMENT US ARBITRAIRE DE RAQQA A FAIT DES MILLIERS DE VICTIMES CIVILES

Le ministère russe de la Défense : Le bombardement américain arbitraire de Raqqa a fait des milliers de victimes parmi les civils

 

Moscou / Le ministère russe de la Défense a affirmé que le bombardement aérien américain arbitraire des quartiers de la ville de Raqqa avait fait des milliers de victimes parmi les civils et de grands dégâts matériels dans les infrastructures et les sources d’eau.

Dans un communiqué, le ministère a fait savoir que le nombre colossal des victimes tombées dans le bombardement des quartiers à Raqqa démontre la planification échouée de l’opération militaire menée par la « Coalition internationale », dirigée par les Etats-Unis.

Dans le même contexte, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a dit que l’armée arabe syrienne avait achevé ses opérations dans l’éradication des terroristes de « Daech » dans la ville de Mayadine à Deir Ezzor, soulignant qu’elle poursuit avec succès ses opérations à Deir Ezzor.

A.Chatta

http://sana.sy/fr/?p=100133


 

IMPORTANTE AVANCEE A DEIR EZZOR. NOUVELLES FRAPPES DES GARDIENS DE LA REVOLUTION IRANIENNE

 

Avancées importantes à Deir Ezzor… Les gardiens de la révolution frappent de nouveau

 Depuis 2 heures  16 octobre 2017

avions_syriens

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

L’armée syrienne et ses alliés poursuivent leur avancée dans la province est de Deir Ezzor, où ils ont libéré plusieurs villages supplémentaires ces dernières heures.

soldats_deir_ezzor1

Dimanche, l’aviation syrienne était intervenue pour bombarder des attroupements des miliciens takfiristes de la milice wahhabite terroriste Daech dans le sud-est de cette province. Alors que dans son nord-est, la progression de l’armée se poursuit dans le but de couper toutes les voies la reliant aux quartiers de la ville de Deir Ezzor encore occupées.

 

Dimanche, les drones des Gardiens de la révolution iranienne sont aussi intervenus et ont bombardé  des positions de Daech près de la ville de Mayadine qui a été libérée samedi dernier.

Armes américaines et israéliennes

Dans cette ville, les médias syriens et russes ont fait état de la découverte de plusieurs dépôts d’armements américains et israéliens

« Daech possédait plusieurs dépôts d’armes dans cette ville. On y a retrouvé dans ces dépôts des milliers d’armes venues des États-Unis, d’Israël et d’autres pays occidentaux », a révélé le colonel Rami Maousse, un des commandants de l’armée syrienne à la télévision libanaise al-Mayadine, faisant état de la présence d’armes lourdes et semi-lourdes et même des blindés.

De plus, ce groupe terroriste avait mis en place des ateliers de fabrication d’armes.

Des armes israéliennes ont aussi été retrouvées dans la province de Hama, au centre du pays, à Jib al-Jarrah et dans la province de Salmiyat, a révélé l’agence syrienne officielle Sana.

Réconciliation : 3 milices dont Jaïsh al-Islam

Entrée de l'aide au quartier Qaboune, à l'est de Damas

Entrée de l’aide au quartier Qaboune, à l’est de Damas

Dans le cadre des réconciliations en cours en parallèle avec les opérations militaires, trois milices opérant dans les banlieues est et sud ouest de Damas ont annoncé vouloir rendre les armes.

Ces groupes terroristes ne sont autre que Jaïch al-Islam, Aknaf Beit al-Maqdis et Jaych al-Ababil.

Lesdits groupes ont également souligné qu’ils voulaient cesser de lutter contre l’armée syrienne.

Jaïch al-Islam, milice financée par l’Arabie saoudite et la plus importante milice dans la Ghouta orientale a annoncé vouloir rejoindre l’opération turque en cours dans la province d’Idleb.

Dans la ville de Raqqa, où Daech est désormais acculé sur une petite superficie, un accord a été conclu entre elle et la milice à majorité kurde soutenue par la Coalition des Forces démocratiques syriennes. Il stipule l’évacuation des civils assiégés dans la ville et des miliciens syriens, à l’exception des miliciens étrangers. Les images ci-dessous postées sur les réseaux sociaux illustrent les miliciens takfiristes qui se sont rendus aux FDS.

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/611708


 

UN MISSILE SYRIEN VISE DES AVIONS ISRAELIENS QUI VIOLAIENT L'ESPACE AERIEN LIBANAIS

Un missile syrien vise des avions israéliens qui violaient le ciel libanais, Tsahal décrète l’état d’alerte

 Depuis 2 heures  16 octobre 2017

defense-syrie

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

 

Une batterie syrienne anti-aérienne déployée près du Golan (occupé) a tiré un missile contre des avions israéliens qui violaient l’espace aérien du Liban, ont rapporté des médias israéliens. Aussitôt après ce tir, l’armée israélienne a décrété l’état d’alerte, a-t-on précisé de même source.

Un porte-parole de l’armée d’occupation, a qualifié de « provocation » le tir syrien, prétendant que les Israéliens ne cherchent pas l’escalade.

Rappelons que les avions israéliens ont à plusieurs reprises bombardé des cibles en Syrie à partir de l’espace aérien libanais.

A suivre

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/611664


 

SERGUEÏ LAVROV, MINISTRE RUSSE DES AE : LA COALITION US MENAGE AL-NOSRA POUR RENVERSER ASSAD

Sergueï Lavrov

Moscou: la coalition ménage al-Nosra pour renverser Assad

© Sputnik. Vitaliy Belousov

INTERNATIONAL

URL courte

6832112

La coalition internationale dirigée par les États-Unis ménage le groupe terroriste al-Nosra afin de réaliser son plan de renversement du Président syrien Bachar al-Assad, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov en marge du Festival mondial de la jeunesse et des étudiants à Sotchi.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a expliqué pourquoi la coalition internationale censée combattre les terroristes au Moyen-Orient «ménageait» le groupe terroriste al-Nosra.    

«Jusqu'à présent, les membres de la coalition américaine épargnent al-Nosra, il existe plusieurs preuves que [le groupe terroriste] est ménagé dans le cas où il serait nécessaire de revenir au plan "B"- le plan de renversement du régime syrien actuel», a indiqué le chef de la diplomatie russe en marge du Festival mondial de la jeunesse et des étudiants à Sotchi..    

Le ministre russe a en outre rappelé que les États-Unis n'ont pas réussi à séparer l'opposition modérée des radicaux en Syrie.    

 

Frappes de la coalition dirigée par les États-Unis sur la ville de Kobané. Archives

© AP PHOTO/ VADIM GHIRDA

La coalition américaine en Syrie, qui et que détruit-elle?

Depuis la tribune de l'Assemblée générale de l'Onu, le ministre russe des Affaires étrangères a déjà appelé les membres de la coalition internationale dirigée par les États-Unis à combattre l'organisation terroriste Front al-Nosra au Proche-Orient.   

 

En outre, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a accusé dimanche la coalition internationale dirigée par les États-Unis de mauvaise planification de l'opération à Raqqa.

https://fr.sputniknews.com/international/201710161033471337-coalition-al-nosra-assad/


 

L'ARMEE RUSSE EN SYRIE MIEUX EQUIPEE QUE JAMAIS

Su-24 frontline bombers

L'armée russe en Syrie équipée mieux que jamais

© Sputnik. Igor Zarembo

INTERNATIONAL

URL courte

Dossier:

Nouvelles armes russes (133)

8457011739

Lors des opérations militaires en Syrie, l'armée russe apparaît sous un nouveau jour, avec un matériel militaire modernisé et une doctrine rafraîchie, comparativement à ce que l'on a observé auparavant, surtout à l'époque soviétique.

Dans le cadre du programme de modernisation de l'armée du président russe Vladimir Poutine, les militaires russes en Syrie ont reçu des milliers d'avions modernisés, dotés d'équipement avancé, ainsi que des drones et des munitions guidées avec précision.

Par conséquent, les reportages sur place filment par exemple des bombardiers Sukhoï Su-24 démarrer en pleine nuit, une mission impossible il y a une décennie, selon l'agence AP.

Habituellement, chaque avion effectue plusieurs sorties en une nuit.

"Ici, tous les avions sont équipés de systèmes de précision permettant de frapper les cibles au millimètre près", a expliqué le porte-parole du ministère de la Défense, le major-général Igor Konachenkov.

Entre-temps, M. Konachenkov a réfuté toute accusation à l'encontre de l'Armée de l'air russe d'avoir frappé les civils ou bien les Syriens modérés, au lieu de se focaliser sur la lutte contre l'Etat islamique.

Su-24 en Syrie

© SPUTNIK. VALERIY MELNIKOV

Les nouvelles capacités militaires russes en Syrie impressionnent

Lattaquié, cœur des opérations anti-djihadistes, est une zone favorable pour les militaires russes. Ici, ils n'entendent pas les tonnerres de la guerre, mais distinguent bien les "Merci" scandés en russe par les habitants.

Les conditions de vie des troupes russes sont aussi considérablement améliorées. Les militaires se montrent fort contents de leurs nouvelles habitations et de leurs nouveaux uniformes. Dorénavant, leurs logements sont dotés de climatiseurs, pour le moins désirés dans la grande chaleur qui sévit, et il y a de multiples salles de douches à leur disposition.

La cuisine et la cantine sont elles aussi modernisées, et les conditions sanitaires sont parfaites. L'armée russe utilise également des filtres qui servent à décontaminer de l'eau et savoure des produits panifiés cuisinés ici même, à quelques kilomètres des combats.

Frappes de l'aviation russe en Syrie

© FLICKR/ KUHNMI

Frappes russes en Syrie: les terroristes de Daech fuient en Afghanistan

Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

Depuis le début de la campagne militaire, l'aviation russe a effectué plus de 930 sorties, a éliminé des centaines de djihadistes, des dizaines de postes de commandement, de dépôts et d'autres positions. En outre, 26 avions-fusées ont été lancés par les navires militaires de la flottille de la Caspienne. Ils ont frappé les positions de l'EI avec succès et poursuivent activement leur offensive d'ampleur.

https://fr.sputniknews.com/international/201510261019098543-armee-russe-syrie/