A IDLEB, LES TERRORISTES UNIS CONTRE L'ARMEE SYRIENNE

A Idleb,pro occidentaux et pro Al-Qaïda côte-à-côte contre l’armée syrienne
L’équipe du site

On comprend mieux comment la milice wahhabite d'al-Qaïda, le front al-Nosra et ses milices alliées ont réalisé leurs dernières avancées dans le gouvernorat d'Idleb, au nord est de la Syrie, en occupant les deux villes d'Idleb et de Jisr al-Choghour.

Grâce à l'aide qui leur a été procurée par les milices qualifiées de "modérées",  soutenues et entrainées par les Occidentaux. 

En effet, dans ce gouvernorat, une alliance a été scellée entre les milices soi-disant "modérées" et celles islamistes takfiristes, dans le cadre d'une coalition baptisé jaïch al-Fath, pour combattre ensemble l'armée syrienne.

C'est le correspondant de l’agence Reuters en Turquie qui assure cette information.

D'après les observations et les témoignages qu'il a obtenus, des groupes à l’instar de « légion-13 » et "Foursane al-Haq" (les chevaliers de la verite) qui disent recevoir un soutien secret de la part de la CIA, ont participé aux côtés des djihadistes d’Al-Qaïda, dont ceux du  front al-Nosra et Ahrar al-Cham dans les derniers combats d’Idleb.

L’agence Reuters rapporte une déclaration de Mazen Qassoum, le chef militaire de la milice islamiste « brigade Siham al-Haq » (la flèche de la vérité) qui combat aux côtés du front al-Nosra dans le cadre de la coalition Jaïch al-Fateh . « Il se peut que le Nosra ait combattu le mouvement Hazem (soutenu par les Américains) au début parce qu’ils disaient qu’ils ne sont pas bien, mais ils ont maintenant un plan pour combattre le régime seulement », dit-il. Signifiant que les deux milices qui se sont affrontées depuis quelques mois combattent désormais ensemble.

Même impression de la part d'un dirigeant de la milice « Ahrar al-Cham », un certain Abou Mohammad, interrogé par Reuters alors qu’il se trouvait à Istanbul, aux côté des dirigeants de la Légion-13 et des Foursane al-Haq. Il a reconnu entretenir des liens avec le front al-Nosra, classé par les Américains dans leur liste d’organisation terroristes. « Ceci ne veut pas dire qu’ont est allié», a-t-il dit, assurant que « la situation est tout à fait stable dans le gouvernorat et il n’y aura pas de combats entre les groupes ».

Sachant que cette milice syrienne est connue pour voir prêté allégenace à al-Qaïda.

Ces informations expliquent comment durant les combats contre Idelb et Jisr al-Choghour, des obus anti-char américains de type TOW ont été utilisés en grandes quantités par les miliciens d’Al-Qaïda. Elles confirment les soupçons qu’ils les ont obtenus via les groupuscules soutenus et entrainés par les Américains, si ce n’est directement de la Turquie, qui constitue le principal soutien direct aux miliciens dans la nord de la Syrie.

 

Contre-offensive de l'armée

Sur le terrain, dans la continuité des combats au sud d’Idleb, l’armée syrienne a réalisé une avancée à la vallée al-Ghab (sahl al-Ghab), (la province est du gouvernorat de Hama). Elle lui permet selon le journal al-Akhbar de mieux soutenir son offensive dans la province d’Idleb, et surtout de protéger les régions qu’il contrôle toujours, dont la ville d’Ariha, l’entourage de Jisr al-Choghour, la localité al-Mastoumeh, et les villages situees au sud d’Idleb. Les forces gouvernementales ont déclenché une nouvelle bataille dans la province de Lattaquié qui surplombe la vallée d’Al-Ghab. Dans le but d’alléger la pression sur Idleb et Hama.
 
Selon l’AFP, citant l’OSDHو sa source exclusive qui siège à Londres, une offensive a été lancée par l’armée syrienne dans la nuit de jeudi à vendredi contre des positions des insurgés dans le nord-est de la province de Lattaquié.

Selon l’OSDH, "les combats se sont concentrés autour de l'observatoire de Nabi Younès, une position stratégique à 1.500 mètres d'altitude, située à la lisière des provinces d'Idleb et de Hama".

Si les forces régulières réussissent à avancer, elles pourront assurer la jonction avec l'armée à Sahel al-Ghab (province de Hama) et tenter de reprendre Jisr al-Choughour, tombée samedi dernier aux mains du Front al-Nosra.
 
« En revanche, si ce sont les rebelles qui prennent le contrôle de cet observatoire, cela leur ouvrirait la route vers la région balnéaire de Lattaquié », avertit l’OSDH.

Sachant que la bataille lancée le 23 avril dernier par le  Nosra,Ahrar al-Cham et Jabhat al-Cham et au cours de laquelle la ville de Jisr al-Chogour a été occupée vise la vallée d'al-Ghab.

Dans une vidéo diffusée sur You Tube (voir photo à gauche), le dirigeant religieux saoudien du front al-Nosra , cheikh Abdallah Mohaycini a été filmé en présence de miliciens, assurant d'après ses termes que "les moujahidines rentreront à al-GHab" qu'il a qualifiée de "terre bénie du Levant".

Source: Divers

01-05-2015 - 15:18 Dernière mise à jour 01-05-2015 - 15:43 | 749 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=234232&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau