ACCORD D'UN CESSEZ-LE-FEU EN SYRIE SECTEURS DE LATTAQUIE ET DAMAS

Sat Apr 30, 2016 7:46AM
 
 
Une trêve limitée est entrée en vigueur, le samedi 30 avril, à Lattaquié et à Damas alors que la guerre fait rage à Alep. ©AFP
 
Une trêve limitée est entrée en vigueur, le samedi 30 avril, à Lattaquié et à Damas alors que la guerre fait rage à Alep. ©AFP

Suite à l’accord russo-américain sur l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu limité en Syrie, le commandement de l’armée syrienne a annoncé, dans un communiqué, que le cessez-le-feu avait été appliqué, depuis 1 heure du matin, heure de Damas, dans des secteurs de Lattaquié et en banlieue de Damas. Cependant, les affrontements se poursuivent à Alep.

« Le cessez-le-feu est entré en vigueur depuis le 30 avril, à 1 heure du matin, dans des secteurs de Damas et du nord de Lattaquié. Le cessez-le-feu couvre Ghouta-est et Damas pour 24 heures et la banlieue-nord de Lattaquié pour une durée de 72 heures. Ce cessez-le-feu vise à décourager les groupes terroristes et leurs alliés qui veulent prendre pour cible les civils et ainsi de perturber les processus politiques du règlement de la crise », indique le texte.

Depuis l’application de la première trêve en Syrie, le 27 février 2016, celle-ci a été violée  à plus de 430 reprises, surtout en banlieue de Damas, à Lattaquié et dans la province d’Alep.

À Alep, le plus grand champ de bataille opposant l’armée aux terroristes, d’intenses affrontements se poursuivent et aucune des parties ne s’est soumise à la trêve.

Des centaines de personnes ont été tuées rien qu’en l'espace de huit jours, à Alep.

Le gouvernement syrien dit poursuivre ses contre-attaques tant que les groupes terroristes continuent de bombarder les zones d’habitation d’Alep ainsi que les hôpitaux.

Hier, vendredi, les États-Unis et la Russie se sont lancés dans des négociations, réclamées par les Nations unies, et sont tombés d’accord sur l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu limité à Lattaquié, à Alep et en banlieue de Damas.

A la dernière information, les terroristes continuent de pilonner les quartiers d’habitation d’Alep.

 
Zeid Ben Ra'ad al-Hussein, commissaire onusien des droits de l’Homme

« Les violences restent aussi importantes que l’époque où le cessez-le-feu n’avait pas encore été appliqué », a déclaré Zeid Ben Ra'ad al-Hussein, commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme.

Le gouvernement syrien est accusé, de toutes parts, d’avoir violé l’accord de la cessation des hostilités alors qu’il riposte aux attaques des terroristes contre les civils.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/04/30/463230/trve-limite--Lattaqui-et-guerre--Alep-Syrie/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau