ALEP : LES TERRORISTES UTILISENT DES CIVILS COMME BOUCLIERS HUMAINS

A Alep, les miliciens utilisent des civils comme boucliers humains. Rumeurs sur des Cobras en Syrie

 11 Oct, 2016 20:10  11 octobre 2016

citadelle_alep

 Moyent-Orient - Syrie

Les djihadistes protègent les quartiers est de la ville d’Alep à l’aide de civils utilisés comme boucliers humains, a révélé l’armée syrienne.  Au moment où les miliciens de plus en plus piégés par la progression lente de l’armée syrienne et de ses alliés cherchent par tous les moyens à endiguer l’avancée de l’armée syrienne et de ses alliés. Des informations ayant circulé font état de l’obtention des miliciens de missiles anti aérien de type Cobra.

Les djihadistes radicaux érigent des fortifications dans le quartier de Boustan Al-Basha (est d’Alep) en utilisant des civils comme boucliers humains, annonce l’armée syrienne.

« Nous ne pouvons pas mettre un terme à la construction de fortifications par l’adversaire, les djihadistes ayant placé des civils directement sur la ligne de front. Par peur de tuer des femmes et des enfants, nous avons suspendu le travail de nos tireurs d’élite et de nos mortiers », a raconté à l’agence Sputnik un chef de l’armée syrienne.

Selon l’agence russe Sputnik, depuis une distance de 500 mètres, on peut voir, à l’aide d’appareils spéciaux, des hommes en tenue de camouflage creuser des tranchées. Devant eux se trouvent des femmes et des enfants qui marchent de long en large, sans pouvoir s’éloigner.

Mardi matin, l’aviation a elle aussi suspendu ses frappes. Il n’y plus de combats acharnés dans les quartiers de Suleiman Al-Halabi et de Boustan Al-Basha, les parties opposées n’échangeant que de courtes rafales au fusil d’assaut. Les djihadistes pilonnent les quartiers avoisinants au mortier et au moyen de roquettes artisanales.

Dans les médias syriens loyalistes, on indique que les combats avaient surtout eu lieu ces derniers jours dans le quartier Cheikh Saïd, où l’armée a réalisé une avancée, après avoir brisé les défenses de Jaïsh al-Fateh , la coalition des milices rebelles alliés du front al-Nosra, branche d’al-Qaïda en Syrie. Mais ils ont été suspendus ce mardi matin, en raison de l’apparition de femmes et d’enfants sur les lieux de combats.Il est également question de rassemblements timides et craintifs de civils syriens dans quelques uns d eces quartiers, dont Soukkari, Chaar, Halak, Haïdariyyet, la route d’al-Bab et autre…

place_gondole11Pour sa part, l’agence France Press avance une autre version des faits, en indiquant que les raids aériens russes ont repris de plus bel contre les quartiers est d’Alep et plus précisément les quartiers Boustane al-Qasa et Ferdous, faisant état de 8 civils tués.

Lundi, l’armée syrienne a parachevé la prise de la place du Gondole et y a arboré le drapeau syrien

5 élèves tués à Deraa

Dans le sud syrien, les rebelles ont pilonné une école primaire dans un quartier loyaliste de Deraa, Sahhari,  tuant 5 élèves et en blessant 15 autres, dont certains sont dans un état critique, selon l’agence syrienne Sana. La plupart de la province de Deraa est occupée par les rebelles takfiristes soutenus par la Jordanie dont la frontière ne se trouve pas très loin. ALors que la ville de Deraa est toujours entre les mains des forces gouvernementales.

L’histoire des Cobra

antiaerien_rebelles00Dans les médias proches de rebelles, une information a pignon sur rue. Elle affirme que les milices ont reçu des centaines missiles antiaériens Cobra destinés à abattre les avions syriens. C’est surtout l’OSDH, instance médiatique de l’opposition pro occidentale siégeant à Londres qui a fait sienne cette information, indiquant que leur cargaison est arrivée en même temps que celles de missiles TOW.

Selon lui, au moins un de ces missiles antiaériens a été utilisé, sans toutefois atteindre sa cible, car les avions syriens ont largué des ballons à chaleur après avoir achevé leurs missions.

Selon le spécialiste du Moyen-Orient, Charles Lister, ces grads , d’origine tchèque ou bulgare ont déjà été fournis aux groupes de l’opposition expérimentée, un terme qui désigne  a priori les miliciens soutenus par les Occidentaux.

http://french.almanar.com.lb/44625


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau