ALEP : RAIDS RUSSES SANS REPIT. OFFENSIVE DE L’ARMEE ET DE SES ALLIES

Raids russes sans répit, offensive de l’armée dans la province sud-ouest d’Alep
L’équipe du site

Ces derniers jours, les raids aériens russes ne connaissaient pas de répit, préparant et escortant l’offensive lancée par l’armée syrienne et ses alliés dans la province sud d’Alep.

Depuis la bataille lancée par les milices pour briser le siège des quartiers est rebelles d’Alep, est devenu la cible privilégié des l’aviation russe la province d'Idleb à partir de laquelle tous les miliciens ont été acheminés en provenance de la Turquie pour participer à la bataille. 

Ce gouvernorat est occupé par la branche d’Al-Qaïda le front al-Nosra (rebaptisé front Fath al-Cham) et ses alliés regroupés dans la coalition Jaïsh Al-Fateh.

Idleb : contre Jaïsh al-Fath

Or dans  la nuit du 8 au 9 août, les attaques aériennes russes étaient au plus fort.

Au moyen de six bombardiers russes TU- 22М3, qui ont décollé de l’Ossétie du Nord, "elles ont visé un centre de commandement des terroristes", au moment où les rebelles se  préparaient pour rejoindre Alep, indique le média russe Novorossia Today. 

Alep : offensive sur 4 axes

Jeudi, l’armée syrienne et ses alliés ont lancé quatre attaques simultanées sur deux axes de Ramousseh et deux autres axes proches de la brèche que les miliciens avaient ouverte pour atteindre les quartiers est de la ville. Le but de cette campagne, explique une source militaire pour le journal libanais assafir, est «  d’empêcher les miliciens de mener les attaques qu’ils avaient préparées contre les positions de l’armée syrienne ».  

Selon Novorossia, près de 3000 combattants des Forces du Tigre de l’armée arabe syrienne et leurs alliés, le Hezbollah, Harakat Al-Nujaba (paramilitaires irakiens) et les Forces de défense nationale (FDN) sont engagés le secteur sud d’Alep. 

Dans sa version des faits, le média russe indique : " La contre-offensive a commencé dès 8h30 heure locale, avec d’abord, l’entrée en scène des jets russes. Ces derniers ont copieusement bombardé les groupes djihadistes, brisant leurs premièreslignes de défense, au Projet de logements 1070 d’Al-Hamdaniyah, à Wassout Al-Jabless, à Tal Al-Sanoubrat et à l’usine de ciment d’Alep. Les terroristes se sont repliés, en lieux dits sûrs, oubliant qu’au sol, les forces syriennes progressent, malgré de violents combats actuellement".

Selon Média de guerre, instance médiatique de la Résistance en Syrie, plusieurs chef de milices ont péri, dont le chef militaire de la milice Jaïsh al-Moujahidine, le dénommé Youssef Zouaa.



18 martyrs à Hamadaniyyeh

Dans leur riposte, les insurgés ont de nouveau bombardé les quartiers résidentiels.

18 civils syriens résidant dans le quartier Hamadaniyyeh sont tombés en martyrs ces deux deniers jours, indique assafir.
 

Et une attaque chimique qui irrite les français 

Alors que dans les agences internationales, dont Reuters, il est question d’une présumée attaque au chlore menée par les forces régulières et qui auraient causé la mort de quatre personnes.

Une attaque qui a tout de suite été prise comme prétexte par le gouvernement français pour exprime « sa vive inquiétude », ignorant l’attaque aux agents chimiques du 2 aout contre le quartier loyaliste de Bab al-Faraj, et qui a fait 7 tués parmi la population.



Raid à Raqqa

Les français ne semblent pas non plus être inquiétés par les agents chimiques détenus par la milice wahhabite Daesh dans son fief dans la province de Raqqa.

Ce vendredi,  lors des raids exécutés par quatre bombardiers russes Tu-22 M3, a été rasée  une usine d’armement chimique dans une banlieue du nord-ouest de Raqqa.

De même, ont été détruits un grand dépôt d’armes et de carburant près de la ville, ainsi qu'un grand champ d’entraînement de Daesh. De nombreux terroristes ont été éliminés.

 

Source: Divers


 

12-08-2016 - 19:42 Dernière mise à jour 12-08-2016 - 21:12 | 2571 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=320065

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau