ASSAD QUALIFIE D’AGRESSION US FLAGRANTE LE RAID CONTRE SON ARMEE

Assad qualifie "d’agression flagrante américaine" le raid contre son armée
L’équipe du site

Le président syrien Bachar al-Assad a accusé lundi les Etats-Unis d'avoir commis une "agression flagrante" contre son pays en menant samedi un raid contre son armée à Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie.
   
"Chaque fois que l'Etat syrien avance sur le terrain et dans le processus de réconciliation nationale, les ةtats qui nous sont hostiles accroissent leur soutien aux organisations terroristes. Le dernier exemple, c'est l'agression flagrante américaine sur une position de l'armée syrienne à Deir Ezzor au profit du groupe terroriste Daech".
   
Le chef de l'Etat a fait cette déclaration rapportée par l'agence officielle Sana en recevant à Damas le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hussein Jabir Ansari, pour les affaires arabes et africaines.
   
"Les parties qui sont hostiles à la Syrie font l'impossible pour prolonger la guerre terroriste", a-t-il ajouté.

Le président al-Assad a souligné l’importance du soutien apporté par l’Iran, la Russie et les autres pays amis pour renforcer la fermeté du peuple syrien face à la guerre terroriste qui le vise.

Pour sa part, Ansari a souligné "la détermination de l’Iran à fournir toute aide possible à la Syrie dans sa guerre contre le terrorisme", faisant savoir que "ce qui distingue les relations solides syro-iraniennes est le fait qu’elle ne sont pas uniquement basées sur des intérêts communs  mais aussi sur des visions communes et une lecture politique consciente des dangers qui visent les peuples de la région, dont le terrorisme et l’extrémisme".

Auparavant, le ministre des Affaires étrangères, Walid al-Mouallem, a examiné avec le responsable iranien les derniers développements politiques et sur le terrain en Syrie et dans la région.

Les deux parties se sont accordées sur l’approfondissement de leur coordination et coopération et sur la formation d’un comité conjoint qui tient des réunions périodiques afin de réaliser les objectifs stratégiques communs dans la phase prochaine.

Par ailleurs, la conseillère du président syrien a condamné les déclarations des Etats-Unis selon lesquelles la frappe contre l’armée syrienne n’était qu’une erreur.

" L’armée syrienne se trouvait dans des collines au moment où elle a été attaquée par plusieurs avions américains. Une fois que l’armée US a effectué ces frappes, les terroristes ont lancé une offensive du même côté. Pour ceux qui étaient sur le champ de bataille, il est évident que les efforts des terroristes et de l’aviation avaient été soigneusement concertés » a déclaré Mme Shaaban dans une interview accordée à la chaîne RT. 

" Pourquoi les Etats-Unis ont-ils arrêté leurs frappes quand Daech a occupé les positions des forces gouvernementales ? Pourquoi n’ont-ils pas poursuivi leurs frappes contre les terroristes ? Ils ne frappaient que l’armée syrienne ", a-t-elle indiqué.

Elle a également souligné que les autorités syriennes ne croyaient pas que l’attaque soit liée à un hasard.

" Il est très surprenant qu’un pays comme les Etats-Unis, qui se dit le plus puissant du monde sur le plan militaire commette de telles "erreurs" et tue des dizaines de personnes », a déclaré la conseillère.

Sources: AFP ,SANA, ALALAM, Sputnik, RT

 

Source: Agences

19-09-2016 - 17:21 Dernière mise à jour 19-09-2016 - 17:21 | 384 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=326710&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau