BOMBARDEMENTS D'HOPITAUX SYRIENS INEXISTANTS PAR L'AVIATION RUSSE

Le département d'Etat des États-Unis

Les USA gênés par leurs accusations d'hôpitaux bombardés en Syrie

© Sputnik
 
International
 
URL courte
 
635285870

Le département d'Etat des États-Unis refuse toujours de fournir des données confirmant les affirmations de Washington selon lesquelles la Russie aurait bombardé des structures civiles.

 

"Nous disons que nous avons vu des informations selon lesquelles que la Russie a bombardé l'infrastructure civile. Nous vous conseillons de vous adresser à des organisations civiles non-gouvernementales qui travaillent sur place (en Syrie) ainsi qu'à des sources ouvertes", a déclaré  la porte-parole du département d'Etat Elizabeth Trudeau.

 

A la question de savoir si les Etats-Unis connaissaient le nom de l'hôpital bombardé par l'aviation russe,  Elizabeth Trudeau a répondu qu'elle n'allait pas "rentrer dans les détails des questions de renseignement et d'évaluation de l'information opérationnelle", et a conseillé de s'adresser au gouvernement russe pour qu'ils expliquent "ce qu'ils bombardent".

Les journalistes américains ont pourtant rappelé que Moscou niait toutes les accusations liées aux frappes des structures civiles.

"Pourquoi ne pourriez-vous pas faire une déclaration liée à ça et nommer au moins le lieu? Ce n'est pas difficile et ça ne viole aucune méthode de enseignement, ça ne dévoile pas de sources, de dire tout simplement ou ça s'est passé, alors que vous faites de telles accusations?", ont demandé les journalistes à la représentante du département d'Etat.

"Nous savons qu'ils (la Russie) ont fait des frappes", a répondu Mme Trudeau, sans pourtant apporter le moindre détail.  

Des médias occidentaux ont affirmé en octobre, se référant à la Société médicale syro-américaine enregistrée aux Etats-Unis, que des avions russes avaient bombardé des hôpitaux à Al-Eis, Al-Hader, Khan Tuman, Al-Sarba, Sarmine et Latamna.

Le ministère russe de la Défense a démenti les informations diffusées la semaine dernière par plusieurs médias dont le journal américain Wall Street Journal.

Le ministère de la Défense a vérifié ces informations. Il s'est avéré que Sarmine est la seule des villes mentionnées à posséder un hôpital. Il n'y a ni hôpitaux ni personnel médical dans les villages d'Al-Eis, d'Al-Hader, de Khan Tuman, d'Al-Sarba et de Latamna.

 

Il n'existe qu'une vidéo qui, selon ces médias, montrerait la destruction d'un hôpital à Sarmine, dans la province d'Idleb. Cependant, elle montre le chantier de l'hôpital de Sarmine en 2014.

Les pilotes russes ont alors pris des photos aériennes à Sarmine, le 31 octobre 2015. Sur ces photos, on voit l'hôpital qui est absolument intact, tout comme l'ensemble de la rue.

http://fr.sputniknews.com/international/20151103/1019281097/departemant-etat-americain-hopitauxbombardes-syrie-refusent-preuves-confirmations-russie.html


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau