DAMAS VA ACCUEILLIR UNE BASE MILITAIRE RUSSE

 

A la suite de la couverture militaire aérienne russe qui s’étend du nord vers la côte syrienne, la capitale Damas se prépare à accueillir une petite base militaire russe dans ses banlieues, notamment dans la zone située entre la brigade cent et la dixième légion de l’armée syrienne.

En effet, des sources bien informées ont révélé à Al-Ahednews, que le travail était en cours pour construire une base militaire russe près de Damas. Selon les informations, des dizaines d’officiers russes résident à l’heure actuelle à Damas et supervisent la construction et l’équipement de la base en question.

On rapporte aussi que l’Etat syrien a assuré un terrain afin d’y bâtir des résidences pour les officiers russes et leurs familles, entre Jdeidet Artouz et Katana. Il est décidé que la force russe soit installée dans l’aéroport militaire de Mazzé.Damas accueille prochainement une base militaire russe.

Toujours selon la source interviewée par Al-Ahednews, les Russes ont pleine confiance en la Syrie, avec laquelle ils ont distribué les rôles sur le terrain, notamment dans le rif de Damas où se déroulent les préparatifs pour une opération militaire de grande envergure dans la Ghouta. Une opération ayant comme objectif de couper la communication entre les groupes terroristes et de saper leurs  premières lignes de défense, comme en est le cas dans le Nord syrien et dans le rif de Hama dans le centre du pays.

La base militaire russe sera équipée d’un énorme radar et d’une base aérienne, comprenant un système développé de missiles. Et c’est à partir de cette base que seront commandées les opérations militaires sur tout le territoire syrien.

Le système de défense aérienne sera connecté au  réseau de défense aérienne syrien.

En outre, l’armée syrienne et ses alliés se préparent à entamer une opération militaire dans la Ghouta de Damas. Une opération similaire à celles déjà lancées dans le Nord de la Syrie et dans les rifs de Lattaquié, de Homs et de Hama.

Selon la source, cette opération aura pour but d’assener des frappes efficaces aux terroristes. Des frappes dont les effets ont commencé à apparaitre dans les régions des combats en cours. les principaux effets sont illustrés dans les faits suivants:

-Cessation de l’acheminement des armes et des ravitaillements vers les fronts, grâce aux raids russes et aux drones qui contrôlent  les mouvements des groupes armés durant les 24 heures. Un fait qui a poussé ces groupes à recourir aux véhicules civils pour acheminer les ravitaillements, ce qui a affecté la capacité des miliciens à mener des offensives.

-Cessation des mouvements des convois militaires des terroristes qui sont désormais incapables de se déplacer entre les fronts et d’assurer le soutien les uns aux autres. De fait, le raid mené contre le convoi de Ammar Khodor, responsable d’Ahrar el-Cham dans la ville de Haoulé dans le nord de Homs, a prouvé l’incapacité des groupes armés à faire véhiculer de grands convois.

-Destruction des premières lignes de défense sur les fronts par le pilonnage aérien intensif et bien ciblé. Un fait qui a obligé les groupes armés à reculer et à former de petits groupes de trois ou de quatre membres, dont l’action compte sur les missiles américains antichars TOW et sur la rapidité du mouvement.

-Réduction du soutien des pays du Golfe et de la Turquie, en prélude à l’arrêt total de ce soutien. Disparition du système de défense turc dans le nord syrien, grâce à  l’intervention militaire russe. En effet, la Turquie avait assuré un abri aux rebelles tout au long des quatre dernières  années ce qui a permis à ces derniers de prendre le contrôle de la province d’Idlib, à l’exception de Fouaa et de Kafria, et de la quasi-totalité d’Alep.

Source: Al-Ahednews, traduit par l'équipe du site

29-10-2015 | 13:56

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=16456&cid=323#.VjJkwCtc7ao


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau