FRAPPE US DE DEIR EZZOR : LA SYRIE A LA PREUVE DE NEGO ENTRE LES USA ET DAECH

Frappe US de Deir Ezzor: Damas a l’enregistrement des négociations avec Daesh

 Depuis 3 heures  26 septembre 2016

abbas_larijani

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

Rédaction du site

Les services de renseignement syrien disposent  d’un enregistrement audio de la conversation entre les terroristes de Daesh et un commandant américain qui a dirigé les frappes de la coalition internationale contre les troupes gouvernementales syriennes à Deir Ezzor. C’est ce qu’a déclaré la présidente de l’Assemblée du peuple (parlement) Hadiya Abbas.

« L’armée syrienne a intercepté une conversation entre les Américains et Daesh avant le raid américain à Deir Ezzor », a déclaré Mme Abbas lors d’un point de presse à Téhéran, a rapporté l’agence russe Sputnik.

Les USA ont présenté leurs excuses à Assad Après avoir réalisé les frappes, les militaires américains ont pressé les terroristes d’attaquer les positions de l’armée syrienne, a poursuivi la présidente du parlement syrien, citée par la chaîne Al Mayadeen.  Confirmant une information qui avait été donne samedi dernier par le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov.

Le parlement syrien va rendre publiques plus de précisions par la suite, a-t-elle également promis.

Samedi dernier, une semaine après la conclusion de l’accord Lavrov-Kerry sur la Syrie, plusieurs chasseurs de la coalition internationale anti-Daesh ont frappé des positions de l’armée gouvernementale près de l’aéroport de Deir Ezzor, faisant au moins 83 victimes.

Or, la partie américaine a vite qualifié ce raid de « bavure », précisant qu’elle ignorait que ses frappes visaient les troupes gouvernementales.

Ce que les autorités syriennes ont soupçonné, assurant que la frappe a bel et bien été préméditée.

Interrogé par l’agence américaine AP, le président syrien Bachar al-Assad a affirmé qu’on ne peut pas bombarder pendant une heure une position militaire, puis prétendre par la suite ignorer à qui elle appartenait.

Selon le ministère russe de la Défense, ce n’est qu’au bout de deux avertissements que les avions de la Coalition ont stoppé leur raid. Lors du premier avertissement, le médiateur s’était absenté quelque temps. Comme par hasard !

 

Sources: Sputnik; al-Manar

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/23538      


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau