JAAFARI : LE CS A ECHOUE POUR INTERDIRE L’ENVOI D’ARMES AUX TERRORISTES

Jaafari : Le CS a échoué dans l’interdiction de l’envoi et de l’armement des terroristes

Jaafari
 

New York / Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a indiqué que le Conseil de sécurité avait échoué à interdire l’envoi et l’armement des terroristes, à contrôler les frontières et à suspendre les chaînes de TV qui incitent au meurtre en Syrie.

Dans une intervention lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité sur l’ “idéologie de l’extrémisme”, Jaafari a fait noter : “Après cinq ans de conspiration contre la Syrie, nous vous disons : levez vos mains de la Syrie et cessez votre ingérence dans nos affaires intérieures”.

Jaafari a indiqué que la Syrie avait toujours annoncé son appui total et sérieux à l’affrontement du terrorisme qui est un ennemi commun de toute l’humanité, ce qui implique aux Nations unies et au Conseil de sécurité d’assumer leur responsabilité et de renforcer la coopération internationale pour la lutte contre le terrorisme.

Jaafari s’en est pris à certaines parties qui ont fait un Etat, un drapeau officiel et des sites médiatiques pour le terrorisme, et même nommé deux capitales à ce phénomène en Syrie et en Irak, l’une à Raqqa en Syrie et l’autre à Moussol en Irak, pour former ensuite une coalition internationale en vue d’affronter cet Etat dans l’objectif de compléter ce spectacle du chaos créatif. « C’est une pièce de théâtre absurde », a-t-il fait noter.

Il a en outre mis en garde contre les risques des terroristes sur tout le monde, assurant que le terrorisme est l’un des défis les plus dangereux qui visent le monde, vu qu’il constitue l’ennemi commun de tous les peuples.

Il a ajouté qu’il ne faut point ignorer le rôle que jouent les pays qui soutiennent le terrorisme.

Jaafari a, en outre, précisé qu’à la place de prendre pour cible le réseau terroriste de Daech, la soi-disant coalition internationale procède à la destruction de l’infrastructure de l’Etat et du peuple syriens, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme, tout en méconnaissant l’exportation par Daech, de connivence avec la Turquie et via ses frontières, du pétrole et des antiquités à destination d’Israël et de pays européens.

« Il n’est pas possible de fermer les yeux au rôle destructif  pratiqué par les gouvernements des pays soutenant le terrorisme, comme les deux régimes saoudien et qatari, qui portent préjudice aux Arabes et aux Musulmans à travers la diffusion d’idéologie wahhabite takfiriste extrémiste, et soutiennent, avec le régime turc et par tous les moyens, le terrorisme takfiriste transfrontalier”, a-t-il ajouté.

Jaafari a indiqué qu’il est honteux de gratifier les terroristes et leurs soutiens pour leurs activités criminelles, en signant avec la Turquie un accord qui exploite la souffrance des déplacés et des migrants syriens, contre des gains financiers à bas prix.

Le Conseil de sécurité avait adopté une déclaration présidentielle réclamant au comité de la lutte contre le terrorisme d’ œuvrer avec toutes les parties efficaces aux Nations unies et les pays membres, pour soumettre une proposition au Conseil de sécurité, le 30 avril prochain au plus tard, pour la création d’un cadre international complet contre les récits et les idéologies du terrorisme en vue de contrer plus efficacement la propagande des organisations terroristes qui encourage le recrutement de nouveaux membres pour commettre des crimes terroristes.

A. Chatta/R. Bittar

http://sana.sy/fr/?p=61021


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau