L’ARMEE LIBERE 13 VILLAGES SUR 40KM2 DANS LA GHOUTA

Syrie : 40km2 de la Ghouta orientale libérée par l’armée

 

L’équipe du site

Désormais la Ghouta orientale à l’est de Damas est partagée en deux : un secteur nord et un secteur sud. Et entre les deux se sont infiltrés l’armée syrienne et ses alliés qui sont parvenus en quelques jours à libérer plus de 13 villages et vergers sur une superficie de 40 km2.

Deir al-Assafir, Zebdine, Hoch al-Dwer, Harasta, Qantara et autres sont désormais sous haute sécurité.

Selon le quotidien libanais assafir, la zone des ces villages et vergers et connue sous l’appellation alMarj est hautement stratégique : elle est relativement proche de l’aéroport international de Damas, et servait en conséquence de plate forme pour bombarder ses alentours. De plus c’est une région agricole connue pour ses terres fertiles. Elle constituait la principale source d’approvisionnements en produits alimentaires qui remplissaient leurs dépôts. Désormais, des milliers d’hectares de terres cultivés de blé ont été restitués à l’Etat syrien. 

L’assaut des forces gouvernementales a été lancé à partir des deux fronts est et ouest. Il a suivi le principe de contournement, ce qui lui a permis de surprendre les milices qui occupaient ces localités, en l’occurrence la branche d’Al-Qaïda le front al-Nosra et Cie, ainsi que la milice pro saoudienne Jaïsh al-Islam et d’autres. Ces deux principales forces dans la Ghouta orientale se livrent à un combat fratricide sans merci depuis près d’un mois au cours duquel plus de 800 miliciens des deux côtés ont péri.

Il ne semble pas que l’avancée de l’armée syrienne ait contribué  à baisser l’intensité des combats, et il est question d’une médiation entreprise par le guide des Frères musulmans, le prédicateur égypto-qatari cheikh Youssef al-Qaradaoui qui a appelé toutes les factions à s’unir. La milice « Faïlak al-Rahmane devrait faire partie de Jaïsh al-Islam, et Jaïsh al-Islam doit  lui frayer une place. Les deux factions devraient fusionner pour devenir plus puissantes », a-t-il dit dans ce qui semble un appel à l’avantage de Jaïsh al-Islam et au désavantage du  front al-Nosra. 

Non seulement cet appel n’a pas dissuadé Faïlak al-Rahmane à rester l’allié de la branche d’Al-Qaïda, mais de plus il ne semble pas le seul à compatir avec cette dernière. Les 15 conseils locaux de la Ghouta ont publié un communiqué commun dans lequel ils ont condamné  Jaïsh al-Islam. Cette dernière, forte de quelques 15.000 miliciens dans la Ghouta se trouve dans une situation critique, alors que la branche d’Al-Qaïda semble la-aussi avoir le dessus. Affaire à suivre. 
  
 

 

Source: Médias

20-05-2016 - 17:27 Dernière mise à jour 20-05-2016 - 17:48 | 222 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=304093&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau