L'ONCLE SAM FOMENTE DEPUIS DES ANNEES UN COUP D'ETAT EN SYRIE

 

Les autorités américaines préparent depuis de longues années un coup d'Etat militaire en Syrie en entretenant des contacts avec les élites syriennes. Cependant, elles  ne sont pas parvenues à trouver suffisamment de failles au régime pour réaliser leurs projets, rapporte le Wall Street Journal citant des fonctionnaires américains et arabes.

Dès le début du conflit syrien, l'administration de Barack Obama a eu des contacts secrets avec certains membres du La Maison Blanche fomente depuis des années un coup d'Etat en Syriegouvernement syrien visant le renversement de Bachar el-Assad. Cependant, la stratégie de Washington s'est soldée par un échec, souligne le quotidien.

Selon le Wall Street Journal, au début du conflit syrien en 2011, les services secrets américains ont établi une liste d'officiers alaouites qui auraient pu, théoriquement, diriger le changement du régime en Syrie.

«La politique de la Maison Blanche en 2011 consistait trouver les failles du régime et à encourager les gens à renoncer à Bachar en vue de parvenir à un changement de pouvoir en Syrie», a confié au quotidien un ancien fonctionnaire de l'administration américaine.

Cependant, le régime syrien a résisté et Washington a poursuivi son activité de sape. Le Wall Street Journal relève qu'en août 2011 Barack Obama a appelé publiquement Bachar el-Assad à abandonner son poste, ce qui a empêché, selon des experts, la consolidation des efforts internationaux dans la lutte contre «Daech».

En été 2012, la stratégie de la Maison Blanche visant le changement du régime a subi une défaite définitive, et les Etats-Unis se sont mis à soutenir des miliciens en Syrie, pour être pris de court, en 2013, par un regain d'influence de «Daech».

Selon les données de l'Onu, le conflit armé qui a éclaté en Syrie en mars 2011 a déjà fait plus de 220.000 morts. Les forces gouvernementales syriennes font face à des extrémistes de divers groupes armés, dont les plus actifs sont «Daech» et le «Front al-Nosra».

Source : Sputnik et rédaction

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau