L'OTSC OPPOSEE A UNE INTERVENTION TERRESTRE EN SYRIE

 

IRIB- L'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) a mis en garde contre les plans de la Turquie et de l’Arabie de mener des opérations terrestres, en Syrie.

« Cette décision embrasera le Moyen Orient », a prévenu cette organisation.

Le secrétaire général de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), Nikolaï Bordiouja, a affirmé que le ravivage de la guerre contre la Syrie menace la sécurité des pays membres de l’Organisation.

Dans un point de presse qu’il a fait aujourd’hui à Moscou, Bordiouja a dit ‘’ : Nous sommes très inquiets de la situation en Syrie et nous considérons que les déclarations d’Ankara et de Riyad sur une intervention terrestres en Syrie ne peuvent qu'à aggraver davantage la crise en Syrie.

"Il est évident, que ces circonstances visent à retarder, a-t-il estimé, les objectifs principaux fixés pour la lutte contre le terrorisme international et à entraver le règlement pacifique de la crise en Syrie.

L’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) dont les membres sont la Russie, la Biélorussie, l’Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan et le Tadjikistan a été fondée en 2002.

La Russie, le principal membre de cette Organisation est contre l’intervention terrestre, en Syrie notamment de la part de la Turquie et l’Arabie saoudite. Ce Pays a tiré la sonnette d’alarme sur les répercussions de telle action.

A la mi-février 2016, Dmitri Medvedev, le Premier ministre russe a mis en garde contre le déclenchement de la 3ème guerre mondiale à la suite de la crise syrienne. Il a lancé une mise en garde à la coalition anti-Daech dirigée par les Etats-Unis contre les opérations des forces terrestres arabes en Syrie.

« Le dialogue vaut mieux que le déclenchement d’une guerre mondiale. Toutes les parties doivent retourner à la table des négociations », a précisé Medvedev.

« Les Etats-Unis et leurs partenaires arabes doivent se demander s’ils veulent vraiment une guerre permanente en Syrie ? L’accès à la victoire rapide dans le monde arabe est impossible car toutes les parties sont en guerre », a-t-il indiqué en allusion à l’acharnement de certaines parties arabes sur une intervention terrestre en Syrie.

Selon Medvedev, la Russie et les Etats-Unis doivent exercer des pressions sur toutes les parties impliquées dans la guerre en Syrie pour qu’ils trouvent une solution politique à la crise syrienne.

Moscou a mis en garde contre le rôle négatif de la Turquie qui insiste sur une intervention terrestre, en Syrie, alors qu’elle est le principal soutien du groupe terroriste Daech.

Dans ce droit fil, dans une lettre à l’adresse des membres du Conseil de sécurité Vitali Tchourkine, le représentant russe auprès des Nations Unies a accusé les services de renseignement turcs de relations avec Daech.

Cette lettre précise que les services de renseignement turcs aident Daech dans le recrutement d’éléments en Turquie.

Soutenu par les services de renseignement turcs, Daech a créé, au port d’Antalya, un vaste réseau de recrutement pour recruter les ressortissants des républiques de l’Asie centrale qui se sont rendus dans ce pays. Les recrues seront envoyés en Syrie ou éventuellement en Russie pour participer aux opérations terroristes.

Feb 18, 2016 17:07 UTC

http://francophone.sahartv.ir/infos/moyen_orient-i25933-l'organisation_du_trait%C3%A9_de_s%C3%A9curit%C3%A9_collective_%28otsc%29_s%E2%80%99oppose_%C3%A0_une_intervention_terrestre_en_syrie



 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau