LA BATAILLE D'ALEP EST STRATEGIQUE. LE HEZBOLLAH VA ETRE PLUS PRESENT

Sayed Hassan Nasrallah: ’La bataille d’Alep est stratégique. Nous allons accroitre notre prése’

Sayed Hassan Nasrallah: ’La bataille d’Alep est stratégique. Nous allons accroitre notre présence’

A l'occasion du quarantième jour du martyre du dirigeant de la résistance Mostapha Badredine, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé le discours suivant:
 

"Que la paix de Dieu soit sur vous. Je vous salue en ce rassemblement destiné à  commémorer le quarantième jour du martyre de Hajj Mostapha Badredine, et je réitère mes condoléances à la famille et aux proches du martyr. 
 Chers frères et sœurs, je vous recommande de profiter des jours restants du mois de ramadan surtout dans cette veillée, le jour où un takfiriste a frappé de son épée le prince des croyants (l'imam Ali). Je vous appelle à implorer Dieu de tous vos cœurs pour la réalisation de la victoire et pour le salut de la nation.
Nous, au Hezbollah, avons perdu un grand dirigeant ingénieux de la résistance, hajj Mostapha Badredine. Ce dirigeant tenace, fort et perspicace, qui n'a jamais fléchi devant les tempêtes. 
J'ai déjà évoqué en détails son rôle dans les rangs de la résistance, ses exploits, et ses missions. Mais on ne peut pas tout dire. Un jour viendra où l'on écrira tout à jamais.
Je parlerai du rôle du martyr Mostapha dans la libération des détenus dans les prisons israéliennes. Ce dossier le préoccupait beaucoup puisqu'il est un dirigeant de la résistance, qu'il est une personne émotionnelle, mais aussi parce qu'il a souffert dans les prisons, notamment dans les cellules. 
Donc, il a toujours demandé de prendre en charge ce dossier. Il a pu réaliser de grands résultats en faveur de nos détenus qui ont été libérés grâce à de durs pourparlers et à son intelligence personnelle. 
L'intérêt de notre martyr porté à la cause palestinienne et au conflit avec l'ennemi sioniste était crucial. Il avait un grand sentiment de responsabilité face aux dossiers chauds de la région.
 Le Hezbollah a une forte conviction selon laquelle quand on fournit de l'aide aux jeunes irakiens en Irak, nous aidons notre pays à surmonter les épreuves et à repousser les dangers.
Daech a réussi à prendre le contrôle de Mossoul, Diyala, Kirkouk, Salahedine… avec l'aide d'Américains, de Turcs et de Saoudiens, qui complotaient tous contre la région. 
Aide cruciale aux Irakiens
La situation en Irak est devenue très compliquée. Nos frères irakiens nous ont appelés le soir et ont réclamé pour le lendemain un nombre déterminé de cadres de notre résistance pour les aider dans la planification des batailles, et pour diriger nos combattants.
J'ai transmis ce message au hajj Badredine. En quelques heures, le cadre a été mis en place et prêt à partir pour Bagdad. Ils ont quitté leurs domiciles à l'aube. Ils sont allés prêter main forte aux combattants irakiens. 
Si le peuple irakien, les gardiens de la révolution et le cadre du Hezbollah n'avaient pas agi dans l'immédiat, le califat de Daech aurait été instauré définitivement à Mossoul.
Mais, grâce à la volonté des Irakiens, Daech a été vaincu, au mauvais gré des médias arabes qui soutiennent la discorde et le projet de Daech.
Aujourd'hui, Daech a été chassé de Falloujah, et nous implorons Dieu pour que la victoire totale soit proche. 
Nous saluons surtout les dirigeants et les oulémas sunnites irakiens qui ont saboté le projet maléfique qui voulait semer la discorde entre sunnites et chiites. 
Participation active en Syrie
En Syrie, Sayed Zoulifkar avait dès le début réalisé l'ampleur de la dangerosité de la guerre en Syrie. Il savait bien les dessous de cette guerre et le complot visant à détruire ce projet. Il croyait à la victoire contre Daech, au moment où les grandes puissances et les médias pensaient que la Syrie tombera aux mains des terroristes.
C'est une guerre cosmopolite dans laquelle toute sorte de campagne basée sur la discorde sectaire a été investie. 
Hajj Badredine disait en toute confiance que nous sommes capables de vaincre et de saboter ce projet. Aujourd'hui, la pensée du martyr a démontré son exactitude. 
Sayed Badredine s'est dit prêt à participer à cette bataille, quoique très difficile et compliqué.
C'est ainsi qu'il est allé en Syrie. Il a été témoin de tous les développements sur le terrain, depuis la bataille de Damas et son rif. Il a combattu avec les autres combattants auprès des alliés et de l'armée syrienne. La bataille était des plus dures, surtout qu'à l'époque il n'y avait pas de soutien. 
Il a visité toutes les régions syriennes: Alep, Homs, Qalamoun, Tadmor, Qouneytra, Deraa, Hama et dans toutes les villes où sa présence était cruciale.
Dans la dernière bataille d'Alep, il était clair que cette bataille a été décidée par la Turquie et l'Arabie Saoudite. Suite à l'échec de tous leurs plans de guerre pour parvenir à Damas, ces deux pays ont adopté un nouveau projet, cette fois à Alep. 
Bataille stratégique à Alep
Ces pays ont pris la décision de mener une campagne du nord, du côté de la Turquie. Après les batailles de toutes les directions menées par Daech, des milliers de miliciens ont été dépêchés depuis la frontière syrienne.
L'objectif est de prendre le contrôle d'Alep, pour se diriger vers Homs arrivant à Damas. Nous sommes face à un nouvel épisode de la guerre contre la Syrie. 
Défendre Alep signifie défendre Damas, le Liban et la Jordanie, qui vient de payer le prix des erreurs dans les calculs en faveur des terroristes.
Les Américains, les Turcs et les Saoudiens veulent donner une nouvelle chance via la bataille d'Alep pour faire perdre tous les exploits des cinq dernières années. 
Pour cette raison, nous sommes présents en force à Alep. Nos combattants et nos cadres sont déployés sur le terrain. Nous avons perdu un certain nombre de combattants, immédiatement les médias libanais et arabes ont commencé à parler de l'effondrement du Hezbollah.
Campagne vaine contre le Hezbollah
A ce camp politique et médiatique adverse, je vous dis: vous fabriquez le mensonge,  vous le répandez, et vous y croyez ensuite. 
Vous soutenez Daech à fond, même si vous le déniez en public.
Le Hezbollah a perdu 26 combattants, un détenu et un disparu depuis le début du mois de juin. Dans cette grande bataille à portée régionale, à laquelle participent des milliers des miliciens de Daech, le Hezbollah, et des combattants syriens, irakiens et iraniens ont tenu bon devant ces terroristes. 
Ces combattants ont élargi la ceinture de sécurité à Alep, et ouvert la route vers Nobbol et Zahraa. Le siège a été brisé sur Alep.
Les grands exploits de notre camp ont poussé les Etats-Unis, l'Onu et les grandes puissances à intervenir en faveur d'un cessez-le-feu à Alep. 
Donc, le fait de consentir 26 martyrs est un nombre banal face aux exploits majeurs réalisés à Alep. 

grandes pertes terroristes
Du premier juin 2016 au 24 juin 2016, je vous présente les chiffres documentés ci-dessous: 
-    Les morts dans les groupes armés: 617 tués, dont des dizaines de hauts dirigeants. 
-    Plus de 800 blessés.
-    Plus de 80 chars et véhicules militaires pulvérisés. Sans parler des chambres d'opérations et des plateformes d'artillerie détruit.
Dans une bataille pareille, le nombre de nos martyrs doit être plus élevé. Ces pertes dans les rangs des miliciens armés sont-elles capables d'aider ceux-ci à poursuivre les combats? 
Certes, des combattants syriens, iraniens et autres sont tombés en martyre. Mais le fait de prétendre que nous avons essuyé de nombreuses défaites est loin de la réalité.
Présence accrue à Alep
Nous allons augmenter nos effectifs à Alep et nous appelons tout le monde à dépêcher ses combattants parce que la véritable bataille stratégique se déroule à Alep. 
Notre population et nos partisans deviennent de plus en plus confiants en l'exactitude de notre politique et de nos décisions.
Nos combattants sont les véritables sincères qui tiennent à leur promesse envers Dieu, nous avons toute notre confiance en vous. Dans la guerre de juillet, vous avez saboté le projet israélien, et aujourd'hui, vous allez mettre à échec le projet américain pour la région.
Les frères et les compagnons de Sayed Mostapha poursuivront la lutte pour sauver la Syrie, et ils ne rentreront que victorieux à notre pays.
Et si la situation en Irak nécessite notre présence, ces combattants iront volontiers aider leurs frères.

  Sanctions américains futiles
Au sujet de la loi américaine et les mesures prises par les banques libanaises:

Dès le début, il était clair que les Etast-Unis adopteront des sanctions contre le Hezbollah. Nous rejetons certes cette loi pour des raisons juridiques, morales et diverses. Certains médias ont lancé une campagne comme quoi le Hezbollah s'effondre économiquement. 
Je vous rappelle mes propos: Même si les banques libanaises appliquent les sanctions américaines à la lettre, le Hezbollah ne sera point affecté.
J'avais dit que nous ne possédons ni projets d'investissements, ni projets commerciaux.
Sachez que le budget du Hezbollah, les salaires de ses employés, ses armes, ses aides proviennent tous de la République Islamique d'Iran, et aucune loi ne sera en mesure d'entraver ces aides. 
Je remercie pleinement l'ayatollah Sayed Ali Khamenei, le chef de la République iranienne, le commandement et le peuple iraniens pour leurs aides permanentes. Aucune banque au monde ne peut entraver l'acheminement de l'argent de l'Iran au Hezbollah.
Pour ce qui est de la loi US, nous avons peur pour la population libanaise. Certaines banques libanaises se sont avérées plus américaines que les Américains. Ces banques ont éliminé des comptes bancaires de sociétés caritatives dont le nom ne figure pas sur la liste américaine. C'est une agression contre notre population que nous n'allons pas tolérer et que nous n'allons pas autoriser. 
Vous êtes en train de détruire l'économie du pays, et nous sommes ouverts à toute solution. On sait bien que certains libanais sont allés aux Etats-Unis pour inciter la direction US à adopter cette loi.
Les diktats saoudiens à la direction de Bahrein
Enfin, je voudrai parler de Bahrein. Ce qui s'est passé ces derniers jours est très dangereux. La déchéance de l'ayatollah cheikh Issa Qassem  est très dangereuse. Le mouvement pacifique a été dès le début réprimé dans le sang par le bouclier de la Péninsule. Pourtant, les revendications du peuple sont véridiques, ordinaires et reconnues internationalement.
Ils ont tué le peuple, emprisonné ses jeunes, détenu des oulémas et des femmes. Ils ont déchu les oulémas de leur nationalité, et  rejeté tout appel au dialogue parce qu'à Bahrein la famille Khalifa n'a pas d'influence. Sa mission est d'obéir aux ordres de l'Arabie Saoudite. Toute réforme à Bahrein ouvrira la voie à des protestations populaires dans le royaume saoudien. 
Malgré cette répression, le mouvement populaire est resté pacifique. Seuls les oulémas garantissaient que la situation ne dégénère au moment où les jeunes étaient prêts à toute sorte de sacrifice. 
Les oulémas de Bahrein, dont cheikh Issa Qassem, ont joué un rôle majeur dans le maintien du calme de la rue. Si quelqu'un au monde mérite le prix Nobel ce sera certes cheikh Issa Qassem. 
L'autorité a campé sur ses positions. Elle a exigé la capitulation du peuple en échange de dialogue. Ce qui n'a pas eu lieu. Les Khalifa et les Saoud misaient sur la fatigue du peuple. En vain. Le désarroi  saoudien a poussé l'autorité bahreinie à prendre des mesures contre les oulémas. 
 
Depuis l'avènement du roi saoudien, la région a sombré dans le chaos et la guerre. Au Yemen, en Syrie, en Irak, à Bahrein. Partout la direction saoudienne a enflammé les guerres.

Malgré cette répression, le peuple bahreini s'est dit prêt à mourir et à se sacrifier pour sauver cheikh Issa Qassem. Ce peuple est libre, alors que les Khalifs sont les vassaux et les agents des Saoud et des britanniques présents à Manama.
Les grands oulémas de Bahrein décident eux-mêmes du plafond de leur réaction. Ils décident de prendre les mesures convenables, et le peuple respectera certes cette décision. Ceci veut dire que le régime rejette tout dialogue, et tout consensus. Ainsi le peuple sera aussi libre de faire ce que bon lui semble.

Enfin, au martyr Badredine je vous assure que vous serez toujours vivant en notre mémoire, comme tous les autres martyrs de la résistance, et nous allons tenir à nos promesses, quels que soient les sacrifices, jusqu'à la réalisation de la victoire. 
Paix aux âmes des martyrs, prompt rétablissement aux blessés, et prochaine libération aux détenus, et que la paix de Dieu soit sur vous! 
 

 

24-06-2016 | 19:30

http://www.french.alahednews.com.lb/index.php

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau