LA MARIONNETTE OBAMA INSISTE POUR UNE INTERVENTION MILITAIRE EN SYRIE

Washington insiste sur l'intervention militaire en Syrie
 

 

IRIB- Dans son dernier entretien, le président américain Barack Obama a affirmé que tout en restant fidèle à sa promesse de "l'absence d'offensive à l'instar de la guerre en Irak", en expédiant des forces terrestres, une intervention militaire s'avère pourtant nécessaire pour combattre Daech.

Obama a aussi soutenu les démarches américaines de l'adhésion à la coalition de 65 pays contre Daech et les coopérations à l'intérieur de la Syrie et de l'Irak.
Obama a aussi souligné :"Etant donné les opérations de la police fédérale américaine pour identifier les partisans de Daech dans tous les Etats des Etats-Unis où beaucoup de personnes ont été arrêtés depuis le 11 septembre 2001 pour des raisons sécuritaires, il n'y a l'ombre d'aucun doute que les Américains craignaient des attaques pareilles à celles de Paris".

John Kerry, secrétaire d'Etat américain a indiqué lors de la conférence de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe, tenue à Belgrade, que l'on ne pouvait pas éradiquer Daech exclusivement avec les raids aériens. Il a plaidé pour la formation d'une force terrestre syro-arabe pour combattre Daech.

Un responsable américain qui accompagnait Kerry à Belgrade, a précisé que le secrétaire d'Etat américain entendait des forces syriennes par les forces terrestres. Selon lui, on pouvait cependant penser aux autres pays arabes pour aider les forces syriennes. Les Etats-Unis ont fait part, il y a quelque temps, de l'envoi de 50 forces spéciales américaines en Syrie pour coordonner les opérations terrestres.

Une question se pose. Depuis la création de la soi-disant coalition anti-Daech, il y a un an et demi, quelles sont les démarches effectuées par les Etats-Unis contre Daech? Et à présent Washington se permet de parler des frappes terrestres pour mettre fin aux jours de ce groupe terroriste dangereux.

Au fait les frappes aériennes de la coalition anti-Daech, quelque 5000 frappes, n'ont pas pu mettre un terme aux actes criminels de ce groupe. Les Américains n'ont pu même empêcher le trafic de pétrole par Daech vers la Turquie.

En évoquant la nécessité de l'intervention terrestre en Syrie et le plan de Kerry de former une force syro-arabe pour lutter contre Daech, les Etats-Unis ont en effet l'intention de prendre l'initiative en Syrie.

Mais il y a un problème. Parmi les membres de la coalition internationale prétendant lutter contre Daech, il y a aussi des pays qui soutiennent financièrement les groupes terroristes en Syrie. Certains membres de cette coalition achètent même du pétrole de Daech et envoient des forces et des équipements militaires pour ce groupe terroriste via les frontières turco-syriennes.

Si les Etats-Unis souhaitent mener vraiment une lutte contre Daech, il leur faut d'abord rompre les relations de leurs alliés avec ce groupe terroriste.
 
Dec 05, 2015 05:42 UTC
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau