LA RUSSIE EXIGE LA PRESENCE DES KURDES AUX NEGOCIATIONS DE PAIX A GENEVE

 
La Russie veut les Kurdes aux négociations de paix à Genève

La Russie veut les Kurdes aux négociations de paix à Genève

© AFP 2016 DELIL SOULEIMAN
International
URL courte
Situation en Syrie (880)
10679231

Les négociations de paix pour la Syrie ne peuvent se faire sans les Kurdes, estime la Russie. Ils n’ont actuellement pas été invités à la table des négociations et leur éventuelle présence hérisse la Turquie, qui ne veut pas en entendre parler.

"Nous estimons qu'il est absolument indispensable d'inviter les dirigeants du Parti de l'union démocratique du Kurdistan à participer aux négociations de Genève", a déclaré Sergueï Lavrov lors de son intervention à la réunion plénière de la Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie. Pour le chef de la diplomatie russe, il est très important d'assurer une représentativité véritable dans le dialogue de paix en Syrie.

 

Selon le chef de la diplomatie russe, les tentatives de certains opposants et de leurs soutiens extérieurs de poser des ultimatums sont inadmissibles et doivent être rejetées comme étant contraires à la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu.

Il faisait allusion à l'attitude de la Turquie, qui a menacé de poser un véto à l'invitation à la table des négociations de Salih Muslim, le dirigeant du PYD, qu'avait évoquée Staffan de Mistura, émissaire spécial de l'Onu pour la Syrie. Staffan de Mistura a ajouté que la nouvelle série des négociations intersyriennes aura lieu en mai.

Lavrov a par ailleurs rappelé le succès de la campagne aérienne russe en Syrie. Les Forces aérospatiales russes, qui ont aidé l'armée syrienne à combattre le terrorisme, ont porté des coups dévastateurs aux extrémistes, contribué à préserver l'État syrien menacé et permis de réunir les conditions d'un processus de réconciliation nationale.

 

D'après le ministre des affaires étrangères russe, ce processus a mis en lumière "qui voulait vraiment que les Syriens décident de leur destin eux-mêmes et qui voulait le faire pour eux, guidé non par les intérêts du peuple syrien, mais par ses ambitions égoïstes et néo-impériales".

Les négociations sur la Syrie ont repris le 14 mars à Genève avec la participation de la délégation syrienne sous la direction du représentant permanent de Syrie auprès de l'Onu Bachar Jaafari, l'opposition syrienne du Haut comité des négociations ainsi que les représentants du groupe d'opposition établis à l'issue de rencontres à Moscou et au Caire. Les représentants kurdes n'ont pas été invités.

https://fr.sputniknews.com/international/201604281024595107-russie-geneve-kurde-turquie-negociations-paix/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau