LA SYRIE ACCEPTE L'ACCORD DE CESSEZ LE FEU

La Syrie annonce son admission de l’arrêt des combats

AE
 

Damas / Une source responsable du ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a proclamé l’admission par la République arabe syrienne de l’arrêt des combats sur la base de la poursuite des efforts militaires pour la lutte contre le terrorisme de «Daech», du “Front Nosra” et d’autres réseaux apparentés à al-Qaïda, conformément à la Déclaration russo-américaine.

“Pour garantir le succès de l’arrêt des combats à la date butoir, la République arabe syrienne affirme sa disposition à poursuivre la coordination avec le côté russe pour définir les zones et les groupes armés qui feront l’objet de cet arrêt des combats pendant toute la durée de son entrée en vigueur”, a assuré la source.

La source a fait savoir que la République arabe syrienne insiste sur la nécessité de contrôler les frontières, d’arrêter le soutien apporté par certains pays aux groupes armés et d’interdire à ceux-ci de renforcer leurs capacités et de changer leurs positions, et ce, dans le but d’éviter tout ce qui mènerait à la mise en échec de cet accord.

“Le gouvernement syrien s’attache au droit de ses forces armées de riposter à toute violation perpétrée par ces groupes à leur encontre ou à l’encontre des citoyens syriens”, a-t-elle ajouté.

La source a enfin affirmé que le gouvernement de la République arabe syrienne en admettant l’arrêt des combats confirme son souci de la mise d’un terme à l’effusion de sang du peuple syrien et de réinstaurer la paix et la stabilité dans le pays.

Razane / L.A. / A. Chatta

 
 
 
 

Damas a annoncé mardi qu'elle acceptait la proposition russo-américaine sur la cessation des hostilités en Syrie mais qu'il continuerait à combattre les groupes terroristes dont «Daech» et le «Front Al-Nosra», exclus de l'accord.

«La République arabe syrienne annonce qu'elle accepte la cessation des hostilités, sur la base de la poursuite des opérations militaires pour lutter contre le terrorisme de Daech, le Front Al-Nosra et les autres groupes terroristes qui leur sont liés conformément à l'annonce russo-américaine», a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

«En vue de garantir le succès de la cessation des hostilités prévu samedi, le gouvernement syrien est prêt à coordonner avec le côté russe pour déterminer quelles sont les régions et les groupes armés qui feront l'objet du cessez-le-feu», a poursuivi le ministère.

L'accord russo-américain exclut «Daech», «Al-Nosra» (branche syrienne d'al-Qaëda) mais aussi des organisations classées terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu et non identifiées dans le texte.

Le ministère a également insisté sur la nécessité de contrôler les frontières, d’arrêter le soutien apporté par certains pays aux groupes armés et d’interdire à ces réseaux de renforcer leurs capacités et de changer leurs positions afin d’éviter tout ce qui mènerait à la mise en échec de cet accord.

«Le gouvernement syrien s’attache au droit de ses forces armées de riposter à toute violation perpétrée par ces groupes à leur encontre ou à l’encontre des citoyens syriens», précise le texte.

Enfin, le ministère a souligné qu’en acceptant l’arrêt des combats, Damas confirme son souci de la mise d’un terme à l’effusion de sang syrien et de réinstaurer la paix et la stabilité dans le pays.

 

Source : agences et rédaction

 

23-02-2016 | 13:27
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau